Fermer

La filière béton prévoit -25% d’émissions de CO2 en 2030

Après s’être engagée en 2020 sur la neutralité carbone de leur production d’ici 2050, la filière mondiale du béton et du ciment précise ses objectifs ce mardi 12 octobre. En effet, l’Association mondiale du ciment et du béton (GCCA) publiait ce jour sa feuille de route pour 2030. Au programme : la réduction de 25 % d’émissions de CO2 supplémentaires d’ici cette période.
Publié le 14 octobre 2021

Partager : 

La filière béton prévoit -25% d’émissions de CO2 en 2030 - Batiweb

Ce mardi 12 octobre, la GCCA révélait sa feuille de route consacrée à la transition écologique des matériaux béton et ciment pour la décennie à venir.

L’organisation rassemble les principaux acteurs mondiaux du ciment et du béton, dont Holcim (ex-LafargeHolcim) en Suisse, le Cemex au Mexique et le CNBM en Chine, qui représentent en tout 80% de la production mondiale, hors-Chine. En 2020, les membres de la GCCA s'étaient engagés à respecter l’objectif neutralité carbone en 2050, comme le requiert par exemple la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LCETV) en France. Un projet qui tend vers l’accélération. 

5 milliards d’émissions en moins d’ici 2030

Ainsi, d’ici 2030, les acteurs de la filière ciment et béton visent une production globale moins polluante, en allant vers une réduction de 25% supplémentaires de ses émissions de CO2. De quoi éviter cinq milliards de tonnes d’émissions sur la même décennie, soit « presque autant que 15 milliards de vols commerciaux entre Paris et New York », commente la GCCA dans un communiqué.

Les moyens pour atteindre ces ambitions énergétiques nombreux : décarbonation de l’électricité mobilisée (5 % des réductions), favoriser les puits de CO2 (6 %), trouver des substituts au clinker, notamment Portland (9 %), contrôler la performance de la production béton ou faire des économies dans la production du béton (11 %). 

Mais les plus gros postes de réduction passent par l’efficacité énergétique dès la conception et la construction des bâtiments, comme la capture du CO2, qui représentent respectivement 1370 millions (36 %) et 840 millions de tonnes de CO2 (22 %). Un mal nécessaire, sachant que la production du ciment, essentiel à la fabrication du béton, représente 7 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone. Et ce pour 14 milliards de m3 de béton destiné à construire les routes, ponts et bâtiments. 
  
« Nous avons maintenant besoin que les gouvernements (...) s'engagent en faveur du béton à faible émission carbone dans leurs constructions d'infrastructures et de logements », affirme Thomas Guillot, directeur général de la GCCA. 
 

Virginie Kroun
Photo de Une : Adobe Stock
 

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.