Murray Grove, première expérience de modules habitables en bois !!!

Développement durable | 06.06.08
Partager sur :
Murray Grove, première expérience de modules habitables en bois !!! - Batiweb
Murray Grove, vingt-neuf appartements, dont un tiers d'habitat social (comme l'impose la réglementation anglaise), est presque entièrement en bois, y compris les escaliers et les cages d'ascenseur... Il n'y a guère que le premier étage en béton et la façade en panneaux de ciment bois.
Après les charpentiers menuisiers, les électriciens se familiarisent avec ce chantier peu ordinaire. Venus avec des marteaux-piqueurs à même d'entailler des forteresses, il ne leur aura pas fallu beaucoup de temps pour s'apercevoir que tout cela était bien inutile. Une simple pointeuse pneumatique fait l'affaire.

« Time is money », a été l'un des arguments d'Andrew Waugh pour convaincre « un client intelligent ». Le matériau utilisé, du bois massif contrecollé, permet de gagner du temps. « Avec du béton, il aurait fallu soixante-six semaines pour tout réaliser. Là, quarante-neuf semaines suffiront », parade Andrew Waugh. Un autre atout tient au bilan carbone. Au Royaume-Uni, les niveaux d'exigence imposent désormais d'installer du photovoltaïque et (ou) des éoliennes... Autant de surcoûts. « Là, nous avons pu faire valoir que nous stockions 12 tonnes de carbone. » Ce qui réduit la facture finale d'environ 40 %.

Les éléments de l'immeuble ont été préfabriqués dans le Vorarlberg, cette région autrichienne devenue une référence au chapitre de l'habitat écologique. Murray Grove revendique le titre de plus haut bâtiment d'habitation en bois.

« Sans doute vrai », confirment Marika Frenette et Bettina Horsch, l'une et l'autre spécialiste de la construction bois (elles ont créé Wigwam, une société de conseil, basée à Nantes). « Les quatre à six étages deviennent très courants. Un immeuble de sept niveaux avec un système de poutres et poteaux, a été construit à Berlin, mais de telles hauteurs sont encore rares. »

Andrew Waugh n'avait guère eu recours au bois jusqu'alors. Il y prend goût. Après Murray Grove, il travaille désormais sur une unité de douze habitations et une synagogue. « Le gros souci avec le bois est de se battre contre l'imaginaire. Beaucoup de gens ont en mémoire les maisons du Moyen Âge qui brûlent. Mais le bois doit répondre à la réglementation, comme tout autre matériau. »

Cartwright Pickard Architects est le cabinet de Londres fondé en 1996 sur l'initiative des deux architectes anglais James Pickard et Peter Cartwright. Avant de s'associer dans le cabinet qui porte leur nom, Pickard et Cartwright travaillent dans de nombreux cabinets d'architecture non seulement en Angleterre, mais aussi en Australie, en Scandinavie et aux États-Unis. Le cabinet est spécialisé dans l'utilisation de modules tridimensionnels préfabriqués, appliqués essentiellement aux édifices résidentiels.

Le célèbre Murray Grove, réalisé à Londres en 1999, représente un édifice qui répond aux exigences de vitesse de réalisation, de caractéristiques typologiques particulières, de faibles niveaux d'entretien, mais qui atteint des niveaux élevés de qualité architecturale. Avec leur style innovant, il se sont adjugé la III section du groupe de conception au concours Living Steel.

Redacteur