Premier immeuble tertiaire BBC-Effinergie d'Ile-de-France, Volta mérite encore quelques réglages Développement durable | 16.03.10

Partager sur :
C'est Eiffage Immobilier qui construit, sa filiale Forclum qui occupe et Certivea qui certifie. S'il affiche un bilan exemplaire sur le papier, Volta mérite encore quelques ajustements pour atteindre le confort optimum d'un immeuble de bureaux du 21ème siècle.

La Plaine Saint-Denis, près du Stade de France. Face à la sortie RER : les immeubles Generali, encore bien neufs. Un peu plus bas l'Académie de cirque Fratellini (Patrick Bouchain, 2002). Et juste à côté, un bâtiment sorti de terre l'année dernière, livré en septembre : le nouveau siège social de Forclum, "partie intégrante du pôle Energie du groupe Eiffage", qui a elle même finalisé l'installation électrique de ce "Volta" qui se dresse là, fier et prétentieux.

Car un label, une certification, ça ne fait pas tout. Le visiteur veille d'abord au confort des occupants. Si les jeunes hôtesses à l'accueil ont l'air gênée, c'est de  timidité, car le hall d'accueil leur est agréable disent-elles, "la porte tournante s'arrête dès que les gens rentrent, donc il fait toujours bon". Dans les bureaux, les salles de réunion, il fait bon aussi, l'air est sain, il fait chaud, trop chaud presque ! Et pas question d'ouvrir les fenêtres, on a un bilan énergétique à tenir. D'ailleurs, rares sont les fenêtres qui s'ouvrent. Meilleure façon d'éviter les comportements vicieux (le contraire de vertueux)…

Une cafétaria en guise de cantine

L'éclairage est doux et se déclenche en fonction de votre présence. Bijou de technique ! Technologie de pointe que l'on retrouve jusque dans les sanitaires, c'est dire si on pousse le vice. En toiture, des "installations techniques très performantes". Entendez : une classique ventilation double-flux, vieille de trois ans mais efficace, on n'en doute pas. Efficaces aussi les panneaux photovoltaïques posés à plat sur le toit ? Moins sur… Mais il y a une hauteur à respecter pour ne pas cacher le Sacré Coeur au loin, alors…

En redescendant on tombe sur la cafétaria. La cantine en fait. Etonnamment petite pour le nombre d'occupants de l'immeuble. "Elle n'était pas prévue pour une cantine mais pour une cafète. Du coup je n'ai pas tous les équipements nécessaires. Alors je ne leur ferai pas de choucroute ou de couscous" nous confie le chef, désabusé, du prestataire Score, filiale de Sodexo Monde depuis peu. La déco de cette salle, avec ses bambous en plastique, laisse songeur. On a vu mieu en matière de bon goût. En repartant, encore plein d'espoir pour ce bâtiment à l'allure moderne et saillante, on est encore déçu. Par les végétaux cette fois. Des petites plantes ridicules pendouillent en haut de la façade, salissent celle-ci et vieillissent le bâtiment d'au moins vingt ans ! La nature est vraiment cruelle.

Laurent Perrin

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bilan 2016 : activité soutenue pour Icade - Batiweb

Bilan 2016 : activité soutenue pour Icade

2016 aura été une très belle année pour Icade ! La filiale immobilière de la Caisse des dépôts a en effet vu la plupart de ses indicateurs progresser de manière plus ou moins significative. C’est notamment le cas de la valeur de son patrimoine et du chiffre d’affaires de l’activité promotion, qui augmentent respectivement de 6,2% et 5,2%. L’année 2017 devrait confirmer la tendance, le pipeline de développement étant d’ores et déjà très prometteur.
L’Europe mise sur la certification environnementale pour des bâtiments tertiaires exemplaires - Batiweb

L’Europe mise sur la certification environnementale pour des bâtiments tertiaires exemplaires

Comme chaque année, Green Soluce a partagé le 3 juillet dernier son dernier Baromètre de la certification environnementale relative à l’immobilier tertiaire en Europe. Pour sa 5e édition, le document ne se contente pas de faire le point sur les différents indicateurs, mais va encore plus loin en proposant un tour d’horizon des nouvelles certifications mises en place dernièrement.
Icade cède ses immeubles de bureaux pour se concentrer sur la santé - Batiweb

Icade cède ses immeubles de bureaux pour se concentrer sur la santé

Le groupe immobilier Icade a annoncé le 3 décembre avoir vendu pour 434 millions d’euros de bâtiments tertiaires situés en région Île-de-France. Dans le détail, l’opérateur a cédé ses parcs d’affaires de Paris Nord 2, Colombes et l’immeuble Axe Seine, à Nanterre. Cette vaste opération s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale de l’entreprise, qui souhaite poursuivre son développement dans les établissements de santé.
 Immobilier d’entreprise en Île-de-France : la demande en déclin en 2018 - Batiweb

Immobilier d’entreprise en Île-de-France : la demande en déclin en 2018

Si, pour Cafpi, l’année 2018 a été exceptionnelle pour le marché de l’immobilier, le groupement ImmoStat, lui, fait état d’un 4e trimestre mitigé pour les bureaux franciliens. L’organisme révèle en effet que la demande placée a baissé de 27% d’octobre à décembre 2018 par rapport à l’année précédente. Heureusement, les investissements affichent toujours une légère hausse (+4%). Tous les chiffres.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter