Edouard Philippe salue « les perspectives assez incroyables de la filière hydrogène » Eco-construction | 28.08.17

Partager sur :
Substitut idéal aux hydrocarbures, l’hydrogène répond parfaitement à la stratégie de décarbonation adoptée par la France. Ainsi, si la filière est en plein essor dans l’hexagone, de nombreux efforts doivent encore être fournis afin d’accélérer le mouvement. Une initiative que le Premier ministre Edouard Philippe compte bien mener à bien aux côtés de Nicolas Hulot, comme il l’a fait savoir le 25 août dernier. Explications.
En mai dernier, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, indiquait être en pleine négociation avec le chef du gouvernement Edouard Philippe afin d’accélérer le développement des énergies renouvelables en France. S’il reconnaissait alors l’existence de « divergences », il était également convaincu de trouver « à un moment un point de rencontre » avec le Premier ministre sur les questions relatives à l’environnement.

Or, il semblerait qu’un accord entre les deux hommes ait finalement été conclu, comme l’a laissé sous-entendre Edouard Philippe vendredi dernier. En visite à Dinard (Ille-et-Vilaine), ce dernier a en effet pu apprécier les performances du premier bateau produisant son propre hydrogène grâce à l’eau de mer et les énergies renouvelables. De quoi donner quelques idées à l’ex-maire du Havre.

Selon lui, grâce à ce « bateau incroyablement innovant », « on voit le potentiel considérable qu’il peut y avoir en matière de (…) transformation des transports et d’utilisation des sources d’énergie ». « La question est la façon dont on le produit », ajoute-t-il cependant.

Un terrain d’entente entre Edouard Philippe et Nicolas Hulot ?

Si de nombreuses questions demeurent, le Premier ministre a néanmoins fait part de sa détermination quant au développement de la filière hydrogène, qui dispose d’après lui de « perspectives assez incroyables ». Ne reste plus, maintenant, qu’à mettre en place les moyens nécessaires à l’essor de ladite filière.

« Pour l’instant, on est à un point zéro », fait savoir Nicolas Hulot. « Avec l’hydrogène, on va notamment résoudre cette difficulté de l’intermittence des énergies renouvelables parce qu’on peut le stocker durablement. »

« On peut répondre à la mobilité durable », poursuit-il. « Les Allemands vont bientôt inaugurer des lignes de chemin de fer avec des piles à hydrogène (…) Il faut avoir foi dans cette transition (…) et faire en sorte d’accompagner ces filières jusqu’au développement industriel. »

« On a l’inventivité, on a la technologie, souvent (…) on ne réussit pas complètement à franchir la marche industrielle et c’est un enjeu et notamment en termes d’emploi, je dirais même de souveraineté », renchérit Edouard Philippe, confirmant, une fois encore, que le mouvement est…en marche.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : @bretagnegouv (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.
Transition énergétique : 14 ONG environnementales reçues à l'Elysée

Transition énergétique : 14 ONG environnementales reçues à l'Elysée

Alors que Nicolas Hulot présentait le Plan climat de la France en juillet dernier, le ministre de la Transition écologique et solidaire s'est joint au Président Emmanuel Macron et à Jean-Yves Le Drian, chef de la diplomatie, afin de débattre avec les représentants de 14 ONG autour de problématiques liées à l'environnement. Face au succès de cet échange, le gouvernement a décidé de reproduire cette initiative au moins une fois par trimestre.
La France en retard dans sa transition énergétique

La France en retard dans sa transition énergétique

Moyens « insuffisants » et objectifs « loin d’être atteints » : le Conseil économique, social et environnemental (Cese) ne mâche pas ses mots dans un avis récemment publié concernant la transition énergétique de la France. Dans ce contexte, l’organisme a formulé une série de propositions afin de combler le retard pris par l’hexagone. Les détails.
Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ?

Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ?

2018 sera une année charnière pour la transition énergétique et le Plan Climat de la France ! Profitant de la présentation de ses vœux pour les douze mois à venir, Nicolas Hulot a dévoilé la feuille de route du ministère de la Transition écologique et solidaire portant sur le premier semestre. De l’énergie au climat, en passant par la rénovation des bâtiments, tour d’horizon des principales annonces du gouvernement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter