HQE : Les 14 cibles sont mortes, Vive le cadre de référence du bâtiment durable Eco-construction | 27.05.15

Partager sur :
HQE : Les 14  cibles sont mortes, Vive le cadre de référence du bâtiment durable Batiweb
L’association HQE a réuni plus d’une centaine de personnes pour annoncer le lancement du cadre de référence du bâtiment durable qui remplace l’ancienne démarche HQE avec ses 14 cibles. Et c’est bien plus qu’une évolution qui a été présentée aux participants à cette conférence, première étape de la communication de la nouvelle démarche du bâtiment durable pour tous, en présence de Sylvia Pinel, Ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la ruralité.

Aboutissement de longs mois de travaux et de réflexions, le nouveau cadre de référence a été présenté aux membres de l’association, aux parties prenantes et à la presse mardi 26 mai dernier par Michel Havard et Anne-Sophie Perrissin-Faber, respectivement président et directrice de l’Association HQE et par Patrick Nossent, président des organismes certificateurs Certivea et Cerway.

Partant du principe que les connaissances, les savoir-faire et les pratiques ont évolués depuis 20 ans, ce nouveau cadre de référence du bâtiment durable, comme il faut maintenant l’appeler, se distingue de l’ancienne démarche HQE par plusieurs points :


- Les 14 cibles disparaissent au profit d’une démarche globale associant 4 engagements et 12 objectifs, le tout piloté par 5 grands principes

- On ne résonne plus uniquement en terme de qualité environnementale mais en terme de bâtiment durable et cela concerne tout les types de bâtiment, toutes les étapes de la vie du bâtiment et tous les territoires.

Ce cadre de référence s’appuie sur 4 engagements : la qualité de la vie, le respect de l’environnement, la performance économique, le management responsable. Il vise à faciliter et à généraliser la construction, la rénovation et l’exploitation durable. La déconstruction du bâtiment est aussi prise en compte, ce qui ne va pas de soi pour un maître d’ouvrage lorsqu’il fait construire ou rénover un bâtiment.

Cinq principes seront à respecter pour mettre en œuvre les engagement et objectifs permettant d’arriver à un bâtiment durable :

1 - Une vision globale

2 - Des réponses contextuelles
3 - Une dynamique de progression
4 - Des performances affichées
5 - Une action continue

Les avantages et points de vigilances du nouveau cadre de référence ont été illustrés lors d’une table ronde par plusieurs intervenants, impliqués dans la démarche. Maurice Gauchot, président de CBRE France, conseil en immobilier d’entreprise, Caroline Lestournelle, représentante de l’AIMCC, pour les industriels, Frédéric Moreaux, président du bureau Bâtiment de SYNTEC Ingénierie, Christophe BOUCAUX, Directeur de la Maîtrise d'ouvrage et des politiques patrimoniales de l’Union Sociale pour l’Habitat et Corinne Casanova, vice-présidente de l’ADCF, Association des Communautés de France ont exposé leur point de vue sur cette évolution en insistant sur les points forts et les points de vigilance.

La diversité de ces intervenant est un bon indicateur de la méthode adoptée par l’Association HQE qui souhaite que tous les acteurs s’emparent du nouveau cadre de référence dans toutes les étapes de la vie du bâtiment et quelque soit leur degré de maturité.

Le nouveau cadre de référence est développé pour être un outil au service de tous les professionnels, afin de leur permettre d’exposer engagements, compétences, qualités et performances des produits et équipement, de structurer des formations, des outils et logiciels, documents d’information, des guides territoriaux … et de concevoir et de conduire des projets de bâtiments durables, neufs rénovés ou en exploitation.

Les organismes certificateurs, Certivea, Cerqual, Céquami et Cerway vont mettre  en place un référentiel et des certifications qui vont s’appuyer sur des critères de performances réelles, mesurée ou simulée, sur des modes d’intervention adaptés à la maturité du professionnel qui veut s’engager. La certification sera plus facile d’accès et des outils en ligne seront progressivement mis à disposition, outils qui seront à terme connectables à la maquette numérique.

A ce propos, Sylvia Pinel a rappelé que l’un des deux défis majeurs qui est a relever concerne le numérique « Nous devons faire le pari de l’innovation pour améliorer la qualité de vie des résidents et l’excellence technique de nos bâtiment, tout en maîtrisant les coût et le numérique peut y contribuer … la mise en place, dès 2017, du carnet d’entretien des bâtiments neufs préfigurera ainsi les attentes en matière de maquette numérique et permettra d’améliorer  en continu les performances du bâtiment, qui constitue l’une des priorités de votre nouveau cadre de référence ».


Un calendrier de présentation du nouveau cadre de référence est programmé avec plusieurs dates en province.

Quelques chiffres :

La certification HQETM se positionne à la seconde place des certifications les plus utilisées dans le monde, avec 59 millions de m2 et près de 384 000 unités certifiées.

Le coût global d’un bâtiment se répartit usuellement entre 20% pour la construction et 80% pour l’exploitation.

Bâtiments certifiés en 2014 : 289 non-résidentiels, 60 1814 pour l’habitat, 12 opération d’aménagement et 35 516 hors France

R.B
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

OVALEC, nouvel outil en faveur de l’économie circulaire dans la construction    Batiweb

OVALEC, nouvel outil en faveur de l’économie circulaire dans la construction

Le CSTB, le BRGM, Bouygues Construction et l’Association HQE – France GBC ont lancé le développement d’un nouvel outil d’aide à la décision et à la conception, au service de la qualité environnementale des bâtiments. Baptisé OVALEC, cet outil vise à accompagner les acteurs du bâtiment dans l’économie circulaire. Il s’agit notamment de favoriser l’utilisation de ressources secondaires issues du recyclage et du réemploi, et de réduire les déchets liés à la déconstruction du bâtiment.
Le chantier d'Euromed Center redessine déjà le paysage marseillais Batiweb

Le chantier d'Euromed Center redessine déjà le paysage marseillais

Le chantier d'Euromed Center, lancé il y a deux ans, progresse à un rythme soutenu. Cet investissement d'un coût total de 250 millions d'euros au sein d'Euroméditerranée, représente la plus importante opération de rénovation urbaine. Les premières infrastructures viennent d'être livrées sur cette opération qui accueillera, à terme, quatre immeubles de bureaux pour les entreprises.
Premier conseil d’administration pour l’Association HQE-France GBC  Batiweb

Premier conseil d’administration pour l’Association HQE-France GBC

Le Conseil d’administration de l’Association HQE-France GBC s’est réuni pour la première fois le 2 septembre en présence du nouveau Président de l’Association, Philippe Van de Maele, et de la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse. Des tables rondes ont rythmé l’événement et ont notamment permis de discuter la coordination du label HQE avec l’expérimentation de l’Etat « Energie-Carbone ».

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter