Initiative collective pour sensibiliser à l’usage des matériaux biosourcés Eco-construction | 31.10.18

Partager sur :
Initiative collective pour sensibiliser à l’usage des matériaux biosourcés
L’Ordre des architectes d’Île-de-France, la Chambre d’Agriculture d’Île-de-France et l’Association des industriels de la construction biosourcée, ont lancé en septembre dernier un « comité de liaison » des matériaux biosourcés. L’objectif : sensibiliser les pouvoirs publics, la maîtrise d’ouvrage et les acteurs de la construction à ces matériaux biosourcés, et les accompagner pour qu’ils les intègrent dans leurs projets. Une première « Matinale » de sensibilisation a eu lieu le 18 octobre au Récollets à Paris, et a réuni près de 200 personnes.
En septembre, l’Ordre des architectes d’Île-de-France, la Chambre d’Agriculture d’Île-de-France et l’Association des industriels de la construction biosourcée ont crée un « comité de liaison » des matériaux biosourcés et ont lancé une « Matinale » le 18 octobre, première d’une série d’actions concrètes. Un matériau biosourcé est un matériau issu du vivant, qu’il soit d’origine animale (par exemple la laine de mouton) ou d’origine végétale (en paille ou en bois).

Une filière écologique à un fort potentiel de développement économique


Le but de l’initiative est de faire prendre conscience aux acteurs de la construction que la filière des matériaux biosourcés, reconnue par le ministère de l’Ecologie comme l’une des filières vertes ayant un potentiel de développement économique élevé pour l’avenir, est une solution efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

« Le secteur du bâtiment pèse 20% des émissions de gaz à effet de serre dans notre pays. En 2017, le secteur avait déjà dépassé le seuil fixé dans la Stratégie Nationale Bas carbone de 22%. Développer l’usage de produits de construction biosourcés renouvelables n’est donc plus une option, c’est une nécessité. Il existe aujourd’hui des solutions fiables et adaptées à différentes utilisations dans le bâtiment. Nous disposons donc des outils nécessaires pour relever ce défi vital pour nos concitoyens » rappelle Olivier Joreau, président de l’Association des Industriels de la Construction Biosourcée.

Depuis 2012, le label « Bâtiment biosourcé » a été mis en place par les pouvoirs publics, afin de valoriser l’utilisation des matériaux et produits de construction biosourcés.

En France, les principales filières de matériaux de construction biosourcés affichent depuis plusieurs années une croissance annuelle de plus de 10%.

Parmi les matériaux biosourcés présents en grande quantité en France :

- la paille : en utilisant seulement 5 % de la paille qui retourne au sol, on pourrait isoler 500 000 logements par an
- le chanvre : la France est le premier producteur en Europe, avec une production annuelle de 8000 à 10000 hectares
- le textile recyclé : 600 000 tonnes de déchets de textiles sont produits chaque année par les ménages et autant par les entreprises, la production actuelle d’isolant est d’environ 3000 tonnes par an

Pour Christine Leconte, Présidente de l’Ordre des architectes d’Île-de-France, « Face aux défis écologiques, les matériaux biosourcés sont une solution. Ils nécessitent une connaissance approfondie, une montée en compétence collective. Trop peu exploités, c’est un levier socio-économique pour nos territoires, nos productions agricoles, les PME, nos paysages, l’attractivité et le développement économique de la région. Les blocages sont nombreux. Beaucoup reste à faire pour une prise de conscience partagée et un réel investissement des décideurs. »

C.L.
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Norvège : la « tour de Mjøs », plus haut bâtiment en bois au monde

Norvège : la « tour de Mjøs », plus haut bâtiment en bois au monde

Villes durables, conservation de la biodiversité, préservation des ressources... En matière de politique environnementale, la Norvège fait figure de modèle à suivre ! Le pays nordique est d'ailleurs en train de se doter de la plus haute tour en bois au monde. D'une hauteur de 85,4 mètres (soit 18 étages), le bâtiment accueillera notamment une piscine intérieure, un hôtel et des bureaux. Les détails sur cette construction ambitieuse.
Un immeuble en bois et en BIM signé Demathieu Bard

Un immeuble en bois et en BIM signé Demathieu Bard

Ce sont deux challenges pour un seul projet auxquels est actuellement confrontée l'agence Marne-la-Vallée du groupe Demathieu Bard. Cette dernière est en effet mobilisée sur la réalisation d'un immeuble tertiaire situé à Champs-sur-Marne (77), qui, en plus de disposer d'une structure bois, a été conçu en BIM. Tous les détails sur ce chantier qui s'annonce déjà comme une référence pour l'entreprise.
HLM en bois et paille : le plus haut de France inauguré dans les Vosges

HLM en bois et paille : le plus haut de France inauguré dans les Vosges

Limitées habituellement à trois ou quatre étages, les constructions en bois et en paille atteignent de nouveaux sommets. Le bailleur Toit vosgien vient d'inaugurer ce vendredi 10 janvier la résidence Jules Ferry, un HLM haut de huit étages dans les Vosges. Une première pour ce type de bâtiment en faveur du développement durable.
Les Pays de la Loire toujours plus impliqués dans la construction bois

Les Pays de la Loire toujours plus impliqués dans la construction bois

Véritable enjeu de la transition énergétique du bâtiment, la réduction des émissions carbone donne bien du fil à retordre aux acteurs concernés. Et si, finalement, la construction bois était la solution à ce problème ? Une question que s’est posée l’association Adivbois, à l’initiative d’un Appel à manifestation d’intérêt dans le cadre duquel 3 sites ont été retenus en Pays de la Loire pour accueillir des « Immeubles à vivre bois ». Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter