La Banque européenne d’investissement (BEI) propose d’arrêter de financer les énergies fossiles Eco-construction | 29.07.19

Partager sur :
Bientôt une transformation profonde du rôle de la Banque européenne d’investissement (BEI) ? La proposition de rendre ses missions plus vertes, évoquée par Ursula von der Leyen - élue présidente de la Commission européenne le 16 juillet dernier - a été reprise par la BEI elle-même. Dans un plan dévoilé vendredi 26 juillet, ses dirigeants ont émis l’idée de cesser le financement des énergies fossiles d’ici fin 2020 pour mieux soutenir la transition énergétique.

La Banque européenne d’investissement (BEI), bailleur de fonds de l’Union européenne, a annoncé dans un plan dévoilé ce vendredi 26 juillet « vouloir accroître son soutien à la transition énergétique » et songer à arrêter de financer les énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel) d’ici fin 2020.

 

Dans une vidéo postée vendredi sur Twitter, Andrew McDowell, l’un des huit vice-présidents de la BEI, a estimé qu’arrêter de financer les énergies fossiles était « conforme aux engagements pris par l’Europe lors de l’Accord de Paris sur le climat ». Pour répondre aux objectifs fixés par cet accord, qui vise notamment à limiter la hausse des températures, il faudrait réduire les émissions de gaz à effet de serre, dont les énergies fossiles sont responsables.

 

La proposition a notamment été salué par des ONG, comme la branche européenne de l'ONG américaine Friends of the Earth : « Pendant que l'UE et les gouvernements nationaux pataugent et que la planète brûle, la banque publique de l'UE a fait la proposition courageuse, correcte et juste d'arrêter de financer des projets dans le domaine des énergies fossiles », a-t-il estimé.

 

Une proposition qui doit d'abord être validée par les représentants des 28 pays de l’UE

 

Mais la mesure doit encore être approuvée par les 28 pays de l’UE. « Nous exhortons à présent le conseil des gouverneurs de la BEI (qui rassemble les 28 ministres - généralement des Finances - des pays de l'UE) à approuver ce pas en avant », a ainsi appelé M. Roche.

 

« Ces discussions vont commencer en septembre » a pour sa part assuré M. McDowell sur Twitter, ajoutant : « c’est au conseil des gouverneurs de décider de la politique de la Banque ».

 

Cette proposition intervient dix jours après une promesse faite par Ursula von der Leyen, future présidente de la Commission européenne, devant le Parlement européen, consistant à transformer la BEI en une « banque du climat » pour soutenir une politique plus verte. Si elle est validée, ce serait un changement radical pour la BEI, qui a encore fourni 2,5 milliards d’euros pour des projets dans les énergies fossiles en 2018.

 

C.L. (avec AFP)

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L’Europe, nouveau modèle pour la transition vers l’énergie propre ?

L’Europe, nouveau modèle pour la transition vers l’énergie propre ?

La Commission européenne a présenté le 30 novembre dernier un ensemble de mesures répondant à un objectif précis : assurer la compétitivité et l’exemplarité de l’Union européenne en termes de transition vers l’énergie propre. La révision de l’économie de l’UE, la création d’emplois en faveur de la croissance verte, ou encore la réduction des émissions de CO2 sont autant de propositions avancées par la Commission pour atteindre son but.
Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Le Président Emmanuel Macron a réuni hier après-midi, mercredi 24 octobre, une trentaine de dirigeants d’entreprises, parmi lesquels les dirigeants d’EDF, Engie, Total, Orano, Vinci, Saint-Gobain ou Veolia, mais aussi des organismes de recherche comme le CNRS ou l’INRA, pour une « séance de travail » en prévision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui devrait être annoncée à la mi-novembre.
Grand débat national : la FNAIM soumet 20 propositions concernant le logement

Grand débat national : la FNAIM soumet 20 propositions concernant le logement

Alors que la première phase du Grand débat national s’achève aujourd’hui, la FNAIM, première organisation syndicale des professionnels de l’immobilier en France, a tout juste eu le temps de formuler et soumettre, ce vendredi 15 mars, ses 20 propositions concernant le logement. Réparties en 4 catégories, elles ont pour objectif de réduire les inégalités, rétablir la confiance dans les rapports bailleurs-locataires, rééquilibrer la fiscalité immobilière et faciliter la transition énergétique.
100 milliards d’euros investis chaque année dans les renouvelables à l’échelle européenne ?

100 milliards d’euros investis chaque année dans les renouvelables à l’échelle européenne ?

« Investir massivement dans la transition énergétique » : c’est ce que propose l’eurodéputé Yannick Jadot, qui réclamait le 20 août dernier un investissement annuel de 100 milliards d’euros à l’échelle européenne pour accélérer le développement des énergies renouvelables. Une nécessité qui, selon lui, répond à des enjeux multiples. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter