Le bois boudé ? Il est pourtant une bonne alternative écologique… Eco-construction | 14.01.20

Partager sur :
Le bois boudé ? Il est pourtant une bonne alternative écologique… Batiweb
Dans le contexte écologique actuel, de nombreux experts et scientifiques se posent la question des émissions de particules dans l’air. L’utilisation du bois pour le chauffage est souvent décrié, considéré comme le premier émetteur de particules. Pourtant, avec du matériel récent, il pourrait être un des plus écologique.

Le constat est alarmant : 82% des particules dues au chauffage au bois sont émises par des cheminées trop anciennes. Face à ce constat, la préfecture de Haute Savoie réagit et interdit, dès le 1er janvier 2022, l’utilisation de ce qu’on appelle les « foyers ouverts » dans la Vallée de L’Arve. Si ce type de chauffage est plutôt économique, il serait en réalité très pollueur.

 

Mais le chauffage au bois pourrait bientôt reconquérir les Français. Car avec le développement des appareils récents mené par des experts, les équipements sont plus performants. Par rapport à 2012, avec l’utilisation de ces nouveaux équipements, les émissions de ces particules ont diminué de 51%. D’ici 2030, l’objectif est même de passer en dessous du seuil des 15% d’émissions.

 

Comment renouveler ses anciens appareils ?

 

L’enjeu est important, c’est d’ailleurs pour cette raison que les Pouvoirs publics cherchent à convaincre un maximum de foyers français à renouveler leurs appareils et permettre à la France de respecter ses engagements écologiques comme décrit dans l’Accord de Paris sur le climat.

 

Mais ce changement s’avère souvent couteux, c’est pourquoi une aide financière existe, à l’initiative des collectivités territoriales. C’est une prime à l’achat d’un équipement performant baptisée « Fonds Air bois », initiative soutenue par l’ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie).

 

Faire le bon choix

 

Mais quels sont ces appareils performants, comment bien les choisir ? Deux critères doivent être pris en compte pour que l’équipement soit le plus durable et écologique possible :

- Le label Flamme Verte, qui répond à une charte de qualité exigeante. Depuis le début de l’année, seuls les équipements 7 étoiles bénéficient de ce label.

- Le choix du combustible permet lui aussi de réduire un maximum les émissions de particules. Par exemple, le taux d’humidité doit être inférieur à 23% pour l’utilisation du bois bûche, tandis que pour l’utilisation du granulé, ce taux peut être inférieur à 10%.

 

Autres cirières à ne pas négliger, l’installation et la maintenance de l’équipement. L’appareil de chauffage doit être installé dans un lieu stratégique de la maison, mais il faut aussi tenir compte de la puissance de cet appareil par rapport à la surface à chauffer, cela permet de limiter le gaspillage. L’entretien de l’équipement à aussi toute son importance, mieux il sera entretenu, moins il émettra de particules, un équipement entretenu dure aussi plus longtemps.

 

En comparaison des autres énergies renouvelables, le bilan carbone du bois énergie est le plus faible, il rejette très peu d’effets de serre. Avec des émissions de CO2 de 26 g/kWh, le bois énergie est 10 fois moins émetteur de gaz à effet de serre que le fioul, le gaz ou l’électricité, autre avantage, il est aussi le plus économique. Le bois n’a plus aucune raison de ne pas être un atout écologique.

 

 

 

J.B

Photo de une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Poujoulat développe son offre de bois bûches normalisé dans la Loire Batiweb

Poujoulat développe son offre de bois bûches normalisé dans la Loire

Le groupe Poujoulat, leader sur le marché du chauffage au bois, vient d'inaugurer sa seconde usine de bois bûches à haute performance à Noirétable dans la Loire. Avec ce nouvel outil de production, d'une capacité de 80 000 stères par an, il espère contribuer à la structuration de la filière du bois énergie, en pleine évolution, et proposer un combustible aux performances énergétiques normalisées.
Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois ! Batiweb

Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois !

15 % des personnes interrogées dans le cadre du baromètre Energie-Info en septembre 2018 déclaraient avoir souffert du froid dans leur logement durant l’hiver dernier. Dans ce contexte, le médiateur national de l’énergie rappelle que la trêve hivernale est le moment idéal pour se préoccuper de cette question et résoudre les problèmes d’isolation. Le syndicat des énergies renouvelables conseille quant à lui d’investir dans le chauffage au bois, plus économique et écologique que le gaz ou le fioul.
Le chauffage au bois concurrencé par le faible prix du fioul et du gaz Batiweb

Le chauffage au bois concurrencé par le faible prix du fioul et du gaz

L'activité de vente d'appareils domestiques de chauffage au bois s'est contractée en 2015, confirmant la tendance observée en 2014. Les ventes ont été pénalisées par un nouvel hiver doux, et le faible prix du fioul et du gaz, selon l'Observatoire des énergies renouvelables. Seuls les appareils alimentés par des granulés ont vu leurs ventes augmenter. Explications.
Le SER milite pour le renouvellement des appareils de chauffage au bois Batiweb

Le SER milite pour le renouvellement des appareils de chauffage au bois

Les industriels de la filière bois domestique du Syndicat des énergies renouvelables appellent à la modernisation du parc des appareils de chauffage au bois, pour préserver la qualité de l'air. L'enjeu est de faire sortir du marché les appareils vétustes qui participent à la pollution atmosphérique. Plusieurs aides existent pour aider les ménages à les remplacer.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter