Le premier pylône d’éclairage indépendant à énergie solaire Eco-construction | 09.10.13

Partager sur :
Le premier pylône d’éclairage indépendant à énergie solaire
Le Spirit, nom donné au premier pylône d’éclairage mondial à énergie solaire qui n’utilise pas le réseau électrique, a été lancé pendant la Journée de l’espace public à l’Expo Houten (Pays-Bas). Disponible en série complète (jusqu’à 18 mètres), son concepteur le défini comme l’avenir de l’éclairage public.

Le Spirit, qui demandé plus de 3 ans de développement, est un pylône d’éclairage construit de manière modulaire qui fonctionnement entièrement à l’énergie solaire et la technologie LED. Comme aucun câblage n’est nécessaire, les pylônes Spirit peuvent être mis en place très simplement à des endroits où un raccordement au réseau électrique n’est pas possible, comme le long des autoroutes, des routes de campagne, sur des parkings et le long des routes de montagne.

La hauteur du pylône et le nombre de modules solaires peuvent être définis par pylône, jusqu’à une hauteur de 18 mètres. La consommation électrique est réduite à zéro, et les pylônes et batteries sont entièrement recyclables. En outre, les pylônes conviennent à toutes les armatures LED de qualité et la fabrication est neutre au niveau du CO2. Avec ce pylône, Kaal Masten propose une gamme complète de pylônes d’éclairage « indépendants », qui permet de réaliser un éclairage de qualité à n’importe quel endroit du monde.
 

Pour Jos van den Hurk, Directeur de Kaal Masten, le Spirit est l’avenir de l’éclairage public. « D’abord du point de vue du caractère indépendant du pylône : les autorités et autres gestionnaires d’espaces publics ne sont dorénavant plus dépendantes du réseau électrique pour apporter un éclairage complet et donc de la sécurité. La durabilité joue également un rôle : l’empreinte CO2 de l’éclairage public est fortement réduite » précise-t-il. Le premier Spirit sera bientôt mis en place au TU/e à Eindhoven (Eindhoven University of Technology).

Bruno Poulard

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les collectivités prêtes à changer leurs éclairages intérieurs et extérieurs

Les collectivités prêtes à changer leurs éclairages intérieurs et extérieurs

En prévision de l'interdiction des lampes à vapeur de mercure pour l'éclairage intérieur et extérieur à partir du 13 avril prochain, les collectivités françaises se sont bien préparées, selon l'Association française de l'éclairage (AFE). Leur parc d'éclairage intérieur et extérieur a été largement modifié pour mettre en application cette directive européenne. D'importantes économies d'énergie sont à la clé.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter