Mini-éoliennes : l'Arbre à Vent veut proliférer dans les collectivités et les entreprises en 2015 Eco-construction | 22.01.15

Partager sur :
Mini-éoliennes : l'Arbre à Vent veut proliférer dans les collectivités et les entreprises en 2015
La start-up française NewWind R&D vient d'annoncer une levée de fonds de 1,150 million d'euros pour son système innovant d'éolienne biomimétique en forme d’arbre, dont les feuilles captent l'énergie du vent. Les tout premiers Arbres à Vent seront déployés courant 2015 auprès des entreprises et des collectivités qui accompagnent déjà le développement de NewWind.

La start-up française NewWind R&D, à l'origine d'un concept innovant de mini-éoliennes en environnent urbain baptisé Arbre à Vent, grandit et prospère. Elle vient d'annoncer une levée de fonds de 1,150 million d'euros, notamment auprès de ses actionnaires historiques. Les sociétés Armor Angels et WiSEED participent à hauteur de 760 000 euros en capital, le Crédit Mutuel de Bretagne, le Crédit Agricole des Cotes d’Armor, et Initiative Armor sous forme de crédits et de prêts d’honneur, à hauteur de 390 000 euros. La BPI devrait aussi confirmer une aide à hauteur de 375 000 euros en lien avec la levée de fonds.

« Nous avons été séduits par le projet d’Arbre à Vent de la startup NewWind : novateur et responsable », explique Jean-Pierre Le Tennier, Directeur général du Crédit Mutuel de Bretagne. « Accompagner NewWind, dans ce moment historique, c'est la traduction concrète de cet attachement à l'industrie costarmoricaine qui innove et qui crée de la valeur pour et sur son territoire », ajoute le Crédit Agricole des Côtes d’Armor.

Créée en 2011 et lauréate en 2014 du Grand Concours National de l’Innovation du Musée du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), NewWind R&D récupère et transforme les énergies cinétiques en électricité propre et durable. Cette levée de fonds permettra à la société de lancer sa pré-série de l'Arbre à Vent, un système éolien biomimétique en forme d’arbre, combinant micro-électricité et pluralité de turbines.

>> Voir notre article : L'Arbre à Vent : l'éolienne du futur dans les grandes villes ?

Le déploiement des tout premiers Arbres à Vent se fera courant 2015 « auprès d’entreprises et collectivités qui accompagnent le développement de NewWind et favorisent la production d’énergie renouvelable au sein de leurs projets immobiliers et urbains durables », précise la start-up dans un communiqué.

De nouvelles applications dérivées

Grâce à cette levée de fonds, NewWind souhaiterait également initier de nouvelles applications dérivées de sa technologie Aeroleaf, des systèmes de production d’électricité dédiés à des services électriques distincts mais toujours de proximité qui seront selon les cas intégrés aux bâtiments (rambardes des balcons, pylônes des antennes relais etc) ou confiés à un grand designer.

NewWind développera également de nouveaux systèmes de production d’électricité intégrés à l’architecture dans le cadre des réponses de l’Appel à projets lancé par la ville de Paris Réinventer Paris. Pour l'instant, seulement deux prototypes de l’Arbre à Vent ont été plantés (2013 et 2014) dont l’un à la cité des Télécoms (Fondation Orange).

A la veille de la COP21 (21ème conférence internationale sur le climat, organisée à Paris fin 2015, ndlr.), un démonstrateur pédagogique sera installé à Paris, avec le soutien de la ville de Paris, d’EDF et de la Fondation Nicolas Hulot.

C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Eolien terrestre : l'obligation d'achat considérée comme une aide illégale de l'Etat

Eolien terrestre : l'obligation d'achat considérée comme une aide illégale de l'Etat

Le rapporteur public vient de recommander au Conseil d'Etat d'annuler l'arrêté fixant le tarif bonifié d'achat de l'électricité provenant des éoliennes terrestres, estimant qu'il constitue une aide d'Etat illégale. Le Conseil d'Etat rendra sa décision dans deux ou trois semaines. Le syndicat des énergies renouvelables (SER) s'inquiète des répercussions sur la filière.
Engie inaugure la première centrale de géothermie marine à Marseille

Engie inaugure la première centrale de géothermie marine à Marseille

C’est une belle innovation qu’a récemment présenté Engie ! En effet, l’industriel français a inauguré la première centrale de géothermie marine, qui devrait permettre de chauffer et climatiser une partie du quartier Euroméditerranée, à Marseille, grâce à l’eau de mer. 500 000 mètres carrés de bâtiments pourront ainsi être alimentés par le biais de ce dispositif. Une première en France !
Une île 100 % autonome en électricité grâce aux énergies renouvelables

Une île 100 % autonome en électricité grâce aux énergies renouvelables

La petite île d'El Hierro, dans l'archipel des Canaries, sera bientôt la première île au monde 100% autonome en électricité grâce aux énergies renouvelables. La centrale Gorona del Viento associera cinq éoliennes et deux bassins pour l'énergie hydraulique. Le projet prévoit également de convertir le parc automobile en tout électrique d'ici 2020. De quoi éviter à l'île, réserve de la biosphère de l'Unesco, d'émettre chaque année 18 700 tonnes de CO2 et de consommer 40 000 barils de pétrole.
Route solaire de Tourouvre : une première mondiale au service de l’environnement

Route solaire de Tourouvre : une première mondiale au service de l’environnement

La météo capricieuse du département de l’Orne, en Normandie, n’a pas empêché Ségolène Royal de lancer les travaux de la première route solaire le 24 octobre dernier. Ce sont ainsi plus de 2 500 dalles photovoltaïques, soit 2 800 m2, qui seront posées sur une parcelle d’un kilomètre de la route départementale n°5 avant la fin de l’année. Une première mondiale, selon la ministre de l’Environnement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter