Six éoliennes seront installées sur la commune de Saint-Affrique Eco-construction | 19.05.16

Partager sur :
Six éoliennes seront installées sur la commune de Saint-Affrique
Le groupe Futuren, constructeur et exploitant de parcs éoliens, vient d'obtenir un nouveau permis de construire, « purgé de tout recours », pour l'installation de six éoliennes sur la commune de Saint-Affrique, dans le département de l'Aveyron. En France, il dispose à présent de 99 MW, dont 31 MW seront mis en service d’ici fin 2016. Détails.
Le groupe Futuren exploite au total 714 MW pour son propre compte et pour le compte de tiers, en Allemagne, au Maroc, en Italie et en France. C'est dans ce dernier pays que le groupe vient d'obtenir un nouveau permis de construire « aujourd'hui purgé de tout recours », pour installer six éoliennes supplémentaires.

Elles prendront place sur la commune de Saint-Affrique, dans le département de l'Averyon, pour un parc estimé à 12 MW. « Le parc éolien de Faydunes produira de l’électricité verte qui permettra de couvrir les besoins en électricité domestique d’environ 12 000 foyers chaque année », précise le constructeur et exploitant de parcs éoliens.

Le groupe n'a cependant pas encore sélectionné le modèle de turbine qui sera mis en œuvre.

« Cette nouvelle autorisation vient renforcer la croissance programmée du groupe », souligne le producteur indépendant d’électricité d’origine éolienne, dans un communiqué.

Au premier trimestre 2016, le groupe avait enregistré une forte croissance de son chiffre d'affaires consolidé (+11 %), et une hausse de +17 % sur le segment de la Vente d'électricité.

« Chaque nouvelle mise en service d'un parc augmente notre rentabilité. Nous sommes sur la bonne trajectoire pour atteindre notre objectif de doubler à court terme nos capacités installées pour compte propre en France et au Maroc », avait déclaré en février dernier Fady Khallouf, directeur général de Futuren.

En France, il dispose à présent de 99 MW, dont 31 MW seront mis en service d’ici fin 2016. Il s'agit des projets de Chemin Perré (18 MW) et de Monts (13 MW et 35 MW en deux tranches de travaux) dans l'Aube, du projet de Courant-Nachamps (21 MW) en Charente-Maritime, ainsi que le projet de Faydunes (12 MW) proche de Saint-Affrique.

C.T
© Fotolia

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Eolien terrestre : l'obligation d'achat considérée comme une aide illégale de l'Etat

Eolien terrestre : l'obligation d'achat considérée comme une aide illégale de l'Etat

Le rapporteur public vient de recommander au Conseil d'Etat d'annuler l'arrêté fixant le tarif bonifié d'achat de l'électricité provenant des éoliennes terrestres, estimant qu'il constitue une aide d'Etat illégale. Le Conseil d'Etat rendra sa décision dans deux ou trois semaines. Le syndicat des énergies renouvelables (SER) s'inquiète des répercussions sur la filière.
Le marché français de l'éolien affiche un mauvais bilan en 2013

Le marché français de l'éolien affiche un mauvais bilan en 2013

Les chiffres publiés par France Énergie Éolienne qui dresse, comme chaque année, son tableau des parts de marché des constructeurs d'éoliennes pour la France, révèlent un secteur qui se replie à nouveau de 14,8% en 2013 (631,15 MW installés et raccordés). Pour que le secteur redémarre, FEE insiste de nouveau sur l’urgence de sécuriser le tarif d’achat éolien. Les chiffres officiels du ministère sur l’éolien et le photovoltaïque en France en 2013 sont attendus en février.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter