Nantes accueille le Congrès mondial des toits et murs végétalisés Évènements du bâtiment | 06.09.13

Partager sur :
La France, après le Canada, le Mexique et avant l’Australie, accueille le Congrès mondial de la végétalisation du bâtiment (World Green Infrastructure Congress) du 9 au 13 septembre 2013 à Nantes, élue capitale verte européenne 2013. Une première pour la France, l’un des premiers pays au monde pour la végétalisation des bâtiments en façades et toitures (1,5 millions m2/an).

L’ADIVET, association française des toits et façades végétales regroupant les acteurs de la filière végétalisation, a choisi Nantes, capitale verte européenne 2013 et la Région des Pays de la Loire, emblème de la filière végétale, pour célébrer la végétalisation du bâtiment, enjeu de la ville du futur. Organisé par l’ADIVET, sous l’égide du réseau international WGIN (World Green Infrastructure Network), le World Green Infrastructure Congress proposera un programme associant formation, conférences, salon professionnel et visites de sites.

Plusieurs dizaines de conférenciers (scientifiques et professionnels), des grands noms de l’architecture, du paysage et du bâtiment (Michel Péna, Emilio Ambaz, Patrick Blanc,…), s’adresseront aux 600 participants attendus. Élus, décideurs, acteurs issus de la filière (entreprises amont/aval du secteur, entreprises du paysage, maîtres d’ouvrage privés et publics, architectes, urbanistes, architectes paysagistes, acteurs de la recherche et de l’expérimentation) venus du monde entier, pourront ainsi échanger sur les dernières avancées tant techniques que scientifiques, débattre des enjeux sociétaux, environnementaux et politiques de la végétalisation des bâtiments.

Un concours étudiant au programme

Ce Congrès sera l’occasion de présenter les résultats des programmes français et étrangers sur les impacts écosystémiques de la végétalisation du bâtiment (le climat en ville, la gestion des eaux pluviales, l’isolation thermique, la biodiversité, le bien-être…), d’inventorier et d’analyser les tendances en matière d’innovations technologiques, de partager les expériences rapportées du monde entier, de débattre de la gouvernance pour faire progresser la cause de la nature en ville. En complément des conférences et tables rondes (les 10 et 11 septembre 2013), des moments forts et complémentaires seront proposés :

• le 9 septembre, une journée de formation animée par les experts de la végétalisation des toitures et des façades, et présentation officielle des résultats du programme de recherche VegDUD,
• les 10 et 11 septembre, un salon/exposition réunira 40 exposants,
• le 11 septembre, un programme spécial sera proposé aux élus et décideurs,
• les 12 et 13 septembre, des programmes de visites de sites emblématiques (toitures, façades, infrastructures végétalisées) en région Pays de Loire et en Ile de France.

Le Congrès sera enfin l’occasion de récompenser les lauréats du concours étudiant « Quel habitat végétalisé en 2100 ? » organisé par Agro Campus Ouest, Plante & Cité et l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes.

B.P

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

En 2017, le marché des isolants a progressé de près de 5% - Batiweb

En 2017, le marché des isolants a progressé de près de 5%

Avec près de 40 millions de m3 d’isolants posés, le marché de l’isolation thermique pour les bâtiments a progressé d’environ 5% en 2017. Les chiffres, révélés par TBC Innovations, viennent ainsi conforter la tendance observée en 2016. Mais si les perspectives pour 2018 sont encore bonnes, la prudence est de mise. En effet, la construction neuve a quelque peu fléchi ces derniers mois et la rénovation tourne au ralenti. Précisions.
Les façades végétales pour une ville verte - Batiweb

Les façades végétales pour une ville verte

Les espaces verts en ville ne sont plus réservés aux jardins et parcs. On voit aujourd’hui dans le milieu urbain de plus en plus de toitures et façades végétalisées. La végétalisation des façades est un vrai enjeu pour les projets d’urbanisme pour les villes souhaitant augmenter la présence de la nature et le bien être de ses habitants.
Layher innove sur le chantier de l’Ecole militaire - Batiweb

Layher innove sur le chantier de l’Ecole militaire

Mandatée pour restaurer les façades et les toitures du bâtiment 38 de l’Ecole Militaire, l’entreprise Dubocq a fait appel à Layher pour la partie échafaudage (étude, suivi technique, livraison). Située dans le 7ème arrondissement, l’Ecole Militaire est un ensemble de bâtiments, construit sous Louis XV, abritant diverses structures d'enseignement militaire.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter