ConnexionS'abonner
Fermer

6 % des logements sociaux seraient des passoires thermiques

Publié le 06 décembre 2023

Partager : 

Le défi est de taille pour les bailleurs sociaux : selon une étude de l’Agence nationale du contrôle du logement social (Ancols), le parc social comptait 6 % de passoires énergétiques au 1er janvier 2022, soit l’équivalent de 300 000 logements à rénover pour éviter les interdictions de location.
6 % des logements sociaux seraient des passoires thermiques - Batiweb

Une étude de l’Agence nationale du contrôle du logement social (Ancols) dévoile que 300 000 logements sociaux étaient classés comme des passoires énergétiques (étiquette F ou G du DPE) au 1er janvier 2022, soit 6 % du parc social.

5 % des logements sociaux obtenaient une étiquette F, et 1 % une étiquette G, soit la pire du classement. Dans le détail, les logements individuels et de petites surfaces seraient surreprésentés parmi les logements classés F ou G, représentant respectivement 11 % et 8 % des passoires thermiques.

En octobre dernier, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire annonçait une révision prochaine du diagnostic de performance énergétique (DPE), qui pénaliserait actuellement les petites surfaces et les logements chauffés à l’électricité.

Concernant les autres classes énergétiques, 15 % des logements étaient classés E, 38 % classés D, et 33 % classés C.

Les logements les mieux classés énergétiquement étaient en revanche largement sous-représentés, avec 5 % d’étiquettes B, et seulement 1 % d’étiquettes A – ces dernières concernant majoritairement des logements construits après 2010.

 

Les logements sociaux également soumis aux interdictions de location

 

Face à ce nombre important de passoires énergétiques, il s’agit d’un défi pour les bailleurs sociaux, qui – également soumis aux interdictions de location à venir – devront rénover ces logements pour pouvoir continuer à les louer. Pour rappel, les logements étiquetés G doivent être interdits de location à compter de 2025, avant une interdiction en 2028 pour les logements classés F, et 2034 pour les logements classés E.

 

Claire Lemonnier (avec AFP)
Photo de une : Adobe Stock

Sur le même sujet

Vidéo Gamme Réhabilitation JELD-WEN

Qu’elles soient situées dans l’hôtellerie, le tertiaire, l’enseignement, la santé ou l’habitat collectif, les portes font partie des éléments constructifs qui souffrent le plus ! En cause : l’usage intensif...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.