Logements neufs : la FPI alerte sur une « crise de l'offre »

Immobilier | 04.03.21
Partager sur :
Logements neufs : la FPI alerte sur une « crise de l'offre » - Batiweb
La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) présentait ce jeudi 4 mars ses chiffres du 4ème trimestre 2020 et faisait plus largement un bilan de l'année passée. La fédération a sans surprise dévoilé des chiffres inquiétants et alerté sur une « crise de l'offre », risquant d'aboutir à une pénurie de logements abordables, et nécessitant l'intervention et le soutien du gouvernement et des élus locaux.

En introduction de son bilan, la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) est revenue sur les chiffres de la construction de l'année passée. En 2020, le nombre de permis de construire a en effet chuté de -14,7 % par rapport à 2019. Cette baisse est particulièrement marquée dans le collectif, avec -20 %. En tout, 380 000 logements ont été autorisés, contre 500 000 en 2017, soit une baisse de 120 000 logements en 3 ans.

 

Or, cette chute des permis de construire pèse sur les mises en ventes des promoteurs immobiliers. Entre le 4ème trimestre 2019 et le 4ème trimestre 2020, ces mises en vente ont chuté de -27,9 %, et même de -33,2 % sur un an. « C'est ce qu'il y a de plus bas depuis 20 ans », a alerté Marc Villand, vice-président de la FPI.

 

Du côté des ventes, il rappelle que le deuxième confinement a de nouveau impacté le 4ème trimestre 2020 : « Même si beaucoup de promoteurs ont essayé de digitaliser leurs ventes. Cela reste quand même l'achat d'une vie pour le client. On a besoin de contacts. Ce n'est pas du click & collect », souligne-t-il.

 

« La demande reste plutôt dynamique, mais on constate une crise de l'offre », résume de son côté le délégué général Alexis Rouque, qui rappelle qu'il s'agit d'une crise « antérieure à la crise covid ». Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI, abonde en ce sens : « Il s'agit d'une crise structurelle qui a pris naissance bien avant la crise sanitaire ».

 

« Ce sont des chiffres d'une violence extrême (...) Le sujet de l'offre est aujourd'hui le plus préoccupant, et on s'attend à une aggravation dans les mois à venir », s'est inquiétée la présidente de la FPI.

 

Produire des logements abordables

 

« On ne parvient pas à se mettre autour d'une table avec les élus locaux, l'Etat, et les acteurs de toute la filière pour essayer de sortir de cette posture perdante-perdante, qui ne peut conduire qu'à la pénurie de logements, et donc demain à la hausse des prix. Il faut absolument mettre en place une équation gagnante-gagnante qui serait de renouer avec un discours volontariste et positif sur la construction de logements, mais aussi de travailler sur le modèle de logements dont les Français ont besoin et envie, qui soit un modèle de logements qualitatifs, durables, mais surtout abordables », poursuit-elle.

 

La présidente de la FPI est également revenue sur la question d'un référentiel du logement de qualité, annoncé par la ministre du Logement Emmanuelle Wargon, et sur la RE2020 : « Je trouve que l'on fait du zèle. On est en train de travailler sur une RE2020, alors qu'on avait déjà avec la RT2012 une réglementation parmi les plus performantes d'Europe. On se donne des objectifs supérieurs à ceux qu'a fixé l'Europe en matière de réduction des gaz à effet de serre », a-t-elle estimé, appelant à recentrer la question sur la production de logement de qualité et abordables.

 

Dans ce contexte, elle appelle les pouvoirs publics à se saisir du problème et à réagir rapidement. 

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Promotion immobilière : un secteur en difficultés avant même la crise - Batiweb

Promotion immobilière : un secteur en difficultés avant même la crise

Des élections municipales retardées, des autorisations de construction repoussées, une offre en berne, puis la crise liée au coronavirus, les mauvaises conditions s'accumulent pour la promotion immobilière. Dans le bilan de son premier trimestre 2020 dévoilé ce jeudi 11 juin, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) s’inquiète d'ores et déjà de la suite.
Logements neufs : la FPI s'inquiète de la baisse de l'offre - Batiweb

Logements neufs : la FPI s'inquiète de la baisse de l'offre

La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) présentait ce jeudi 5 mars les chiffres de la promotion immobilière pour le quatrième trimestre et l'ensemble de l'année 2019. Lors ce bilan annuel, Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI, s'est notamment inquiétée de la baisse de l'offre de logements neufs.
Logements neufs : « la faiblesse de l’offre pèse sur le volume des ventes » (FPI) - Batiweb

Logements neufs : « la faiblesse de l’offre pèse sur le volume des ventes » (FPI)

La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) organisait ce mercredi 26 mai une conférence de presse sur les chiffres du 1er trimestre 2021. Si les ventes de logements neufs se redressent, et en particulier les ventes en bloc, elles restent particulièrement faibles par rapport à leur niveau d’avant covid-19. La fédération alerte également sur le déséquilibre croissant entre l’offre et la demande. Explications.
Chute des mises en vente de logements collectifs neufs : les maires et les coûts de construction mis en cause - Batiweb

Chute des mises en vente de logements collectifs neufs : les maires et les coûts de construction mis en cause

Les mises en ventes de logements neufs ont fortement accéléré leur chute ce dernier trimestre, confirmant la tendance engagée depuis deux ans. Une baisse de l’offre qui impacte aussi les ventes. La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) accuse la timidité des élus à octroyer des permis de construire à l’approche des élections municipales, et met également en cause la hausse des coûts de construction.