Logements neufs : les permis de construire en chute de 14,7 % en 2020 Immobilier | 28.01.21

Partager sur :
L'impact de la crise et des confinements se sera bien fait sentir pour le secteur de la construction. Malgré une belle reprise depuis l'été 2020, les résultats ne sont pas là. Sur l'ensemble de l'année 2020, les mises en chantier ont chuté de 6,9 %, et les permis de construire de 14,7 %. Ce qui ne présage rien de bon pour l'activité des mois à venir.

Les chiffres de la construction ont été publiés ce jeudi 28 janvier par le ministère de la Transition écologique, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils ne sont pas rassurants.

 

Si l'été 2020 avait été marqué par une belle reprise, les mises en chantiers de logements ont de nouveau baissé de -8,5 % au 4ème trimestre par rapport aux trois mois précédents. Sur l'ensemble de l'année 2020, on recense ainsi une chute de -6,9 % pour les logements commencés.

 

Une situation qui pourrait perdurer

 

Et la situation est encore plus inquiétante du côté des permis de construire, qui annoncent l'activité à venir. Si les permis de construire ont augmenté de +15,8 % entre le 3ème et 4ème trimestre 2020, leur nombre reste inférieur de 10 % par rapport à la moyenne des 3 mois précédant le premier confinement. Sur l'ensemble de l'année, on recense une chute de -14,7 % des permis de construire, soit l'équivalent de 65 800 logements autorisés en moins. La baisse de la construction devrait donc se poursuivre, voire s'accentuer, dans les prochains mois.

 

Dans le détail, le collectif a été beaucoup plus impacté que l'individuel par la baisse des permis de construire, avec -20,7 % pour les logements collectifs ordinaires, contre -9,4 % pour les logements individuels purs.

 

Nombre de logements autorisés et commencés à fin décembre 2020.

Source : SDES, Sit@del2

 

La chute de l'activité peut notamment s'expliquer par l'arrêt complet des chantiers pendant plusieurs semaines à partir du premier confinement du 16 mars dernier, et une reprise plus lente avec des mesures de sécurité sanitaire renforcées.

 

Or, cette baisse de la construction de logements risque d'aggraver la crise, alors qu'une pénurie de logements disponibles risqueraient de faire encore davantage monter les prix de l'immobilier.

 

A l'échelle régionale, le Centre-Val-de-Loire, la Bourgogne-Franche-Comté et la Bretagne s'en sortent mieux, que ce soit en termes de permis de construire ou de mises en chantiers. Inversement, les Hauts-de-France, l'Ile-de-France, la région PACA et la Corse ont connu les plus fortes baisses.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les mises en chantier reprennent, les autorisations à la traîne - Batiweb

Les mises en chantier reprennent, les autorisations à la traîne

Entre mi-mars et mi-mai, le confinement a très fortement impacté le secteur de la construction. Si les mises en chantier ont rapidement repris et se sont accélérées en juin et juillet, la délivrance de permis de construire reste en revanche à la traîne. Ce qui risque d'avoir des conséquences inquiétantes sur l'activité à venir de la construction et sur les mises en vente de logements neufs. Le point sur les chiffres à fin juillet.
Malgré un rebond, la construction de logements reste très impactée sur un an - Batiweb

Malgré un rebond, la construction de logements reste très impactée sur un an

Le Ministère de la Transition écologique publiait ce vendredi 27 novembre les chiffres de la construction à fin octobre 2020, prenant en compte les permis de construire et mises en chantier avant le reconfinement du 28 octobre. Si les permis de construire et mises en chantier se sont redressées après l'effondrement de mars à mai, les chiffres restent toutefois négatifs sur un an, avec respectivement -12,2 % et -5,2 %.
Les mises en chantier dans le rouge à fin novembre 2018 - Batiweb

Les mises en chantier dans le rouge à fin novembre 2018

Comme annoncé en décembre dernier par la Fédération française du bâtiment (FFB), l’année 2019 devrait être marquée par « la fin d’un cycle de croissance » dans la construction. Les derniers chiffres ministériels viennent confirmer une tendance désormais bien engagée : alors que les permis de construire sont restés stables entre septembre et novembre 2018, les mises en chantier ont accéléré leur chute. Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter