La ZAC de l'Ile Seguin chauffée à l'eau de Seine Insolite | 17.01.13

Partager sur :
Pour chauffer et refroidir l'éco quartier de l'Ile Seguin, sur le site des anciennes usines Renault, ainsi que l'ensemble immobilier du Pont de Sèvres, Idex construit actuellement un réseau de chaleur et de froid particulièrement performant au niveau environnemental et urbanistique.
Aujourd'hui, l'équivalent de 5000 logements (80 000 m2  de rénovation et 300 000 m2 de neuf) est d'ores et déjà chauffé et refroidit par le réseau de chaleur et de froid.

crédit photo : Ph. Guignard - SAEM Val de Seine Aménagement 

Mais, le réseau continue à s'étendre au rythme de la progression des constructions et rénovations immobilières. A horizon 2020, l'installation assurera le bien-être thermique de plus de 10 000 habitants et 15 000 salariés. La ZAC Seguin comprendra en effet 15 000 équivalents logements (45% logements, 33% bureaux, 22% activités et équipements publics) pour une superficie totale de 1 000 000 m2, soit 150 000 m2  de rénovation urbaine (en 2015) et 850 000 m2 de constructions neuves RT 2005/RT 2012 (en 2020).

Trois sources d'énergies différentes

Pour atteindre un taux de 65% d'EnR&R (Energies Renouvelables & de Récupération), le réseau déployé par Idex combine l'utilisation de trois sources d'énergies vertes différentes :
 
- la valorisation énergétique des déchets ménagers provenant du centre d'Issy les Moulineaux. Son utilisation est rendue possible grâce à l'installation d'une sous-station d'échange vapeur / eau chaude. Cette première source d'énergie permettra de fournir à la ZAC 65 GWh thermiques par an.
 
- une centrale de stockage de glace avec refroidissement par l'eau de la Seine, capable de fonctionner en free-cooling. Le stockage de glace permet de faire face aux pics de demande de climatisation la journée. La nuit, il permet l'utilisation d'une électricité moins chère et moins polluante. Ce système fonctionne même en hiver en free-cooling : la chaleur dégagée par l'utilisation des ordinateurs dans les bureaux par exemple nécessite de faire fonctionner la climatisation à toutes les saisons.
 
- une centrale thermo frigorifique avec valorisation géothermale saisonnière. Selon les niveaux de températures, des thermo frigo pompes iront puiser dans un aquifère superficiel (10 puits forés dans la craie pour un débit supérieur à 1000 m3/h) pour chauffer les bâtiments l'hiver (avec une puissance de 20 MW) ou les refroidir l'été (avec une puissance de 25 MW). Ce procédé est novateur car il offre la possibilité de faire du stockage géothermal inter saisonnier ; il n'avait, jusqu'à ce jour, jamais été utilisé en France à cette échelle, selon Idex.

Dans les culées du Pont de Sèvres 

L'échangeur vapeur est totalement intégré à l'infrastructure d'une copropriété. Les groupes froids et le stockage de glace se trouvent quant à eux dans les culées creuses du Pont de Sèvres. La centrale thermo frigorifique est enterrée. Ses infrastructures énergétiques invisibles ont donc permis aux architectes des bâtiments de laisser libre court à leur talent sans contrainte visuelle liée aux installations techniques de chauffage et de climatisation (cheminées, tours aéro-réfrigérantes, ect...).
 
Les ambitions environnementales d'Idex pour le réseau de chaleur et de froid de la ZAC Seguin ont été reconnues par le ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement puisque selon la société le réseau est le premier réseau français agréé BBC RT 2012 (commission TITRE V mai 2012). De plus, afin de soutenir Idex dans les investissements nécessaires à un tel projet, une aide à hauteur de 4,2 M€ lui a été octroyée par l'ADEME à travers le Fonds chaleur.
 
LP 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le premier démonstrateur Power-to-Gas en France inauguré dans le Nord

Le premier démonstrateur Power-to-Gas en France inauguré dans le Nord

Le premier démonstrateur Power-to-Gas français a été inauguré ce lundi 11 juin à Cappelle-la-Grande, dans le Nord. Permettant de stocker la surproduction des énergies renouvelables en les transformant en hydrogène ou en méthane de synthèse, ce système a été déployé sur le projet GRHYD. Cette expérimentation, débutée en 2014, sera notamment l'occasion de tester l'injection d'hydrogène dans le réseau de distribution de gaz naturel pour combler les besoins de chauffage des habitants.
Pourquoi zeoTHERM de Vaillant ? Pour un système de chauffage innovant en 2013 !

Pourquoi zeoTHERM de Vaillant ? Pour un système de chauffage innovant en 2013 !

Nouveauté 2013. Chez Vaillant, le développement de systèmes économisant de l'énergie est une longue tradition. C'est pourquoi Vaillant créé zeoTHERM, un système plus respectueux de l'environnement et porteur d'avenir permettant pour la première fois au monde d'exploiter la production naturelle de chaleur par la zéolithe et l'eau pour chauffer de manière sure, propre et très économique.
Maison neuve : la pompe à chaleur plébiscitée par les Franciliens

Maison neuve : la pompe à chaleur plébiscitée par les Franciliens

Domexpo, leader des villages de maisons d’exposition en Ile-de-France, présente son deuxième baromètre dédié à l’habitat individuel neuf. Si l’an dernier, la société s’était intéressée au prix moyen d’une maison neuve en Ile-de-France, elle consacre cette deuxième édition à la répartition des énergies de chauffage les plus utilisées en maison neuve.
De l’énergie produite par une station de traitement des eaux usées

De l’énergie produite par une station de traitement des eaux usées

À partir du printemps 2014, l’énergie fatale des effluents traités par la station d’épuration des eaux usées Saône Beaujolais à Belleville (Rhône), chauffera et produira l’eau chaude sanitaire des 9.000 m2 de plancher de la Villa Durabo, un ensemble mixte de logements et de locaux d’activités. Ce projet a reçu il y a quelques jours une Marianne d'Or pour son aspect facilement duplicable.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter