Plan de lutte contre le travail illégal : 500 chantiers du BTP seront suivis régulièrement Législation et règlements | 12.02.15

Partager sur :
Plan de lutte contre le travail illégal : 500 chantiers du BTP seront suivis régulièrement Batiweb
A l'occasion de la réunion de la Commission nationale de lutte contre le travail illégal ce jeudi 12 février, le Premier ministre Manuel Valls a présenté son plan de lutte contre les fraudes au détachement de salariés en France, l'un des volets du Plan national d'action pour la lutte contre le travail illégal. Ce plan prévoit notamment de renforcer l'arsenal juridique pour mieux sanctionner les fraudes et le suivi régulier de 500 chantiers du BTP. Détails.

En complément des mesures de la loi de Gilles Savary sur le détachement des travailleurs, transcrite dans le code du Travail le 10 juillet dernier, ainsi que les mesures de renforcement déployée par le ministre du Travail François Rebsamen, en octobre dernier, le Premier ministre vient d'ajouter une nouvelle pierre à l'édifice.

Ce jeudi, à l'occasion de la réunion de la Commission nationale de lutte contre le travail illégal, il a annoncé sa volonté de poursuivre la lutte au niveau européen.

« La France soutiendra le processus de révision de la directive d’application sur le détachement des travailleurs proposée par la Commission pour renforcer les exigences sociales applicables et pour élargir à tous les secteurs le principe de responsabilité solidaire obligatoire du donneur d’ordre qui garantit le rétablissement des salariés dans leurs droits », explique le Premier ministre dans un communiqué.

Pour ce faire, le ministre du Travail sera chargé de réunir le comité du dialogue social pour les questions européennes et internationales pour travailler avec les partenaires sociaux à la définition d’une position commune tripartite – État, patronat, syndicat – pour peser d’une seule voix dans le débat européen. L'instauration d'une rémunération minimale obligatoire et le rapprochement progressif des prélèvements sociaux seront également débattus.

Renforcement des sanctions

En plus de l’augmentation des sanctions administratives pour non-respect de la déclaration de détachement, de la possibilité pour le Préfet de suspendre une prestation de service internationale et de la généralisation d’une carte d’identité professionnelle obligatoire sur tous les chantiers, plusieurs autres mesures seront prises prochainement pour renforcer à la fois les contrôles et les sanctions.

« La carte d’identification professionnelle du BTP, qui va bientôt être obligatoire pour tous, est le moyen d’identifier qui est qui sur un chantier. De plus, la création d’une cellule spécialisée de contrôle va permettre de les réaliser au bon moment », s'est réjoui Jacques Chanut, président de la FFB. 

Premièrement, le dispositif de retrait de certaines aides publiques, peu effectif, sera remplacé par une généralisation du dispositif de suppression des exonérations de cotisations sociales prévu par le code de la sécurité sociale. Ensuite, les règles de confiscation applicables au travail illégal seront simplifiées par leur alignement sur le dispositif général des saisies et confiscations. L'objectif est de garantir une meilleure indemnisation des victimes.

Enfin, le Premier ministre souhaite renforcer le caractère dissuasif de la réponse pénale « notamment en ce qui concerne les sanctions pécuniaires qui doivent être à la hauteur des sommes éludées et de l’atteinte portée aux finances publiques », explique-t-il.

500 chantiers du BTP seront suivis

Mais pour appliquer ces nouvelles sanctions, encore faut-il pouvoir identifier les différentes pratiques frauduleuses dont la « sophistication (est) croissante». Pour cela, le Premier ministre souhaite renforcer les contrôles et les capacités d'intervention sur les lieux de travail.

Le plan prévoit notamment un élargissement des prérogatives des officiers de police judiciaire par leur accès direct à certains fichiers clés. En plus de ce premier dispositif, 50 % des opérations de contrôle devront désormais être effectuées dans le cadre d'opération conjointes des services de contrôles des différentes administrations(contre un tiers seulement actuellement), avec l'objectif d'en réaliser 30 000 au cours de l'année 2015.

Manuel Valls compte également professionnaliser les pratiques de contrôles pour lutter contre des montages complexes. Enfin, une action spécifique de suivi et de contrôle de 500 grands chantiers de bâtiment et de travaux publics pendant toute l’année 2015 est lancée, afin de garantir le respect de la réglementation nationale et européenne en matière de prestations de services. Les procureurs seront spécifiquement alertés sur les procédures qui viendront à être engagées dans le cadre de ce suivi renforcé.

« La FFB applaudit le renforcement des contrôles sur site qui sera rendu possible grâce aux actions coordonnées de la nouvelle Unité Nationale d’Appui et Contrôle (UNACT) et de ses déclinaisons régionales avec le soutien des corps de police, de gendarmerie et des douanes. Ces réponses concrètes, en vue de lutter contre la fraude au détachement sur les chantiers, font suite à des propositions formulées de longue date par la FFB»
, fait savoir la fédération par voie de communiqué.


« Nous espérons que ces nouvelles dispositions seront très rapidement mises en place. La fraude aux travailleurs détachés est un véritable fléau dans notre profession, dû aux offres anormalement basses, et joue contre l’emploi et l’insertion. L’enjeu est majeur. Il faut arrêter cela ! », a déclaré Jacques Chanut, président de la FFB.

Selon un bilan provisoire publié par Le Monde, 230 000 travailleurs détachés ont été déclarés aux autorités en 2014, contre 212 600 en 2013.

C.T
© Fotolia

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Travailleurs détachés : faut-il une commission d'enquête sur les dérives dans le BTP ? Batiweb

Travailleurs détachés : faut-il une commission d'enquête sur les dérives dans le BTP ?

Le député et ancien président de l'Assemblée Bernard Accoyer (Les Républicains) plaide pour une commission d'enquête parlementaire sur les « dérives » du dispositif des travailleurs détachés dans le BTP, dans une proposition de résolution déposée jeudi. Il propose notamment de réformer le système des cotisations sociales pour les travailleurs détachés. Explications.
Travailleurs détachés : quelles sont les nouvelles obligations des employeurs ? Batiweb

Travailleurs détachés : quelles sont les nouvelles obligations des employeurs ?

Le Premier ministre présentait son plan de lutte contre les fraudes au détachement de salariés en France, l'un des volets du Plan national d'action pour la lutte contre le travail illégal, en février dernier. Ce 1er avril, le décret concrétisant ce plan entre en vigueur après sa publication hier au JO. Zoom sur les nouvelles obligations des employeurs détachant des travailleurs, ainsi que celles des donneurs d'ordre et des organisations syndicales.
Travail illégal : 1 entreprise sur 7 en fraude dans le BTP Batiweb

Travail illégal : 1 entreprise sur 7 en fraude dans le BTP

Selon un rapport publié par l'Acoss, organisme collecteur des cotisations de Sécurité sociale, près de 14 % des entreprises du secteur de la construction, soit environ une sur sept, ont eu recours au travail illégal en 2013. Les entreprises encourent pourtant 3 ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende, en cas de fraude.
L'inspection du travail élargit son champ d'investigation et les sanctions Batiweb

L'inspection du travail élargit son champ d'investigation et les sanctions

A partir du 1er juillet, l'inspection du travail disposera de davantage de moyens d'investigation, afin d'élargir son champ d'intervention à plusieurs secteurs d'activité. Une ordonnance vient d'être adoptée en ce sens en conseil des ministres, ce mercredi. De nouvelles sanctions sont également prévues pour les entreprises ne respectant pas la loi. Le point sur les trois grands volets de cette réforme.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter