Aides à l'apprentissage : F. Rebsamen dévoile le calendrier du dispositif Législation | 07.10.14

Partager sur :
Alors que l'apprentissage est en recul de 8 % et que seulement 426 000 jeunes sont en formation, le ministre du Travail François Rebsamen vient de lancer une vaste campagne de communication pour relancer l'attractivité de cette voie d'excellence. A cette occasion, le ministre a précisé les contours des aides aux entreprises pour le recrutement des apprentis ainsi que le calendrier de mise en place du dispositif.

Le constat est unanime chez les professionnels : l'apprentissage est la voie d'excellence pour les jeunes mais les recruter coûte trop cher pour les chefs d'entreprise.



Afin de mettre un terme à ce décalage, l'Etat a décidé de s'investir en faveur de l'apprentissage pour lui redonner un second souffle car si la réputation de l'apprentissage n'est plus à faire du côté des professionnels, il reste à convaincre les parents et les jeunes qui la considèrent encore trop souvent comme une « voie de garage » selon les mots du ministre du Travail.



A l'occasion du lancement d'une vaste campagne de communication destinées à lever les a priori et les freins psychologiques sur l'apprentissage, ce mardi 7 octobre, autour de cette voie de formation, le ministre du Travail François Rebsamen a confirmé la mise en place d'un nouveau régime d'aide et son calendrier d'application.



Comme évoqué précédemment, cette aide s'appliquera bien à toutes les entreprises de moins de 250 salariés et à tout nouveau recrutement d’apprentis, que ce soit le premier ou les suivants. Cette prime sera fixée à 1000 euros et portée à 2000 euros pour les TPE en y incluant la prime déjà existante pour les moins de 11 salariés.



Premier versement en janvier 2015



Bonne nouvelle pour les chefs d'entreprise, cette prime est prise en compte dès cette rentrée, c'est-à-dire au 1er juillet 2014, sans conditions.

 En revanche, le dispositif ne sera prolongé à la rentrée de 2015 que pour les branches professionnelles qui auront signé un accord d'ici juin prochain.



Dans l'immédiat cependant, les aides aux entreprises vont faire l'objet d'un amendement à la loi de finances et les premiers versements aux employeurs n'interviendront pas avant janvier 2015.


« Ce nouveau dispositif devrait convaincre les entreprises de s'engager dans l'apprentissage ou d'en développer l'usage », espère le ministère du Travail. « C'est l'intérêt des jeunes, mais c'est aussi et surtout l'intérêt de l'entreprise, de son avenir, de sa compétitivité et de la transmission de son savoir-faire », conclut François Rebsamen.


C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

En 2019, l'artisanat du bâtiment comptait 57 340 apprentis - Batiweb

En 2019, l'artisanat du bâtiment comptait 57 340 apprentis

Alors que l'apprentissage a redoré son blason, et est désormais considéré comme une voie royale vers l'emploi, l'Institut Supérieur des Métiers (ISM) et la MAAF publient leur dernier baromètre sur l'apprentissage dans l'artisanat pour l'année 2018/2019, soit avant l'arrivée de la crise liée au Covid-19. L'année passée, l'artisanat du bâtiment était encore particulièrement bien représenté, avec pas moins de 57 340 apprentis.
Lancement de Walt : un outil digital qui promeut l’alternance - Batiweb

Lancement de Walt : un outil digital qui promeut l’alternance

Longtemps dédaignée, l’alternance connaît aujourd’hui un regain d’intérêt et fait l’objet d’un projet de revalorisation, notamment porté par la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Cinq réseaux de CFA ont ainsi annoncé hier, jeudi 27 novembre, le lancement d’un outil digital nommé « Walt », pour démocratiser l’alternance auprès des jeunes et des entreprises.
Edilians, industriel engagé en faveur de l’alternance - Batiweb

Edilians, industriel engagé en faveur de l’alternance

Depuis 2015, Edilians et l’Institut de Formation aux Affaires et à la Gestion (IFAG) mènent des actions pour soutenir l’alternance et favoriser l’intégration des étudiants au sein de l’entreprise. Pour la 4e année consécutive, le partenariat a été reconduit. Il doit permettre de faciliter les échanges entre les apprenants, jeunes diplômés, anciens élèves et Edilians.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter