E. Wargon annonce la prorogation du PTZ et du Pinel

Législation | 07.10.21
Partager sur :
E. Wargon annonce la prorogation du PTZ et du Pinel - Batiweb
La ministre du Logement Emmanuelle Wargon a déclaré ce mercredi 6 octobre que le prêt à taux zéro (PTZ) serait bien prorogé tel quel jusqu'à fin 2023. Elle a également annoncé que le Pinel serait aussi prolongé jusqu'à fin 2024, mais qu'il pourrait faire l'objet de modifications à compter de 2023, avec l'intégration de critères de qualité du logement, qui devraient être précisés dans un décret la semaine prochaine.

La ministre du Logement a annoncé, ce mercredi 6 octobre, que le prêt à taux zéro (PTZ) serait bien maintenu tel qu'il existe actuellement jusqu'à fin 2023. Le dispositif devait initialement être revu pour s'adapter aux revenus des ménages, mais le gouvernement a finalement renoncé face à la complexité d'un tel système.

 

« Nous avions envisagé une réforme dans laquelle on changeait le mode de prise en compte des ressources, pour aller vers une prise en compte en temps réel, mais c'est très complexe à mener et on ne le fera pas au 1er janvier 2022. Donc il est maintenu tel quel jusqu'à fin 2023 », a précisé Emmanuelle Wargon au micro de BFM Business.

 

Pour rappel, le PTZ permet aux ménages qui achètent leur propre logement de bénéficier d'un prêt en partie sans intérêt auprès des banques. Il se distingue du Pinel, qui s'adresse à de futurs propriétaires bailleurs, leur permettant d'avoir une aide à l'achat dans le neuf s'ils s'engagent à louer le bien à un prix inférieur au montant médian du marché où il est situé.

 

Pinel+ : un décret attendu la semaine prochaine

 

Concernant le Pinel, Emmanuelle Wargon a annoncé qu'il serait également prolongé jusqu'à fin 2024. Le gouvernement prévoit toutefois de repenser le dispositif en un « Pinel+ », qui prendrait en compte des critères de qualité du logement, comme un nombre minimum de mètres carré par typologie de logement (T1, T2, T3...), ou des atouts environnementaux. Ces mesures ayant été proposées dans le cadre du rapport de François Leclercq et Laurent Girometti, publié le 8 septembre dernier. Un décret précisant ces nouveaux critères devrait notamment être présenté la semaine prochaine, pour une mise en place à compter de 2023.

 

La ministre du Logement a souligné que ces deux prorogations devraient rassurer les acteurs de la construction, qui réclament régulièrement plus de stabilité sur ces aides pour permettre plus de lisibilité aux ménages.

 

« La FFB salue la prorogation du PTZ, qui donne de la visibilité aux acteurs et permettra d’éviter les à-coups habituels en phase de discussion budgétaire », a réagi la Fédération Française du Bâtiment dans un communiqué. « La FFB s’inquiète en revanche du durcissement annoncé du Pinel. De fait, on ne connait que très rarement dès l’origine d’un projet l’usage qui sera fait des logements qu’il comprend. Les mesures prévues complexifieront donc les règles de construction pour l’ensemble du collectif dans les métropoles. Or, aucun coup de pouce n’est prévu pour compenser ces nouvelles exigences », a-t-elle toutefois déploré.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Claire.lemonnier
filter_list

Sur le même sujet

Le futur Pinel+ intégrera des critères de qualité du logement - Batiweb

Le futur Pinel+ intégrera des critères de qualité du logement

François Leclercq, architecte-urbaniste, et Laurent Girometti, directeur d'EpaMarne, ont rendu ce mercredi leur rapport sur la qualité d'usage des logements, commandé par le gouvernement en février dernier. Ce rapport, qui comprend des critères de qualité d'un logement neuf, devrait servir à concevoir le futur dispositif qui remplacera progressivement l'actuel Pinel à partir de 2023.
Construction de logements : la chute ralentit - Batiweb

Construction de logements : la chute ralentit

Depuis le début de l’année, le secteur de la construction connaît une baisse de son activité, un recul qui concerne tout particulièrement les permis de construire de logements (- 6,4% sur les douze derniers mois). La situation semble néanmoins se stabiliser. Selon les derniers chiffres du ministère de la Cohésion des territoires publiés ce jour, logements autorisés et commencés ont atténué leur déclin.
LCA-FFB déplore le durcissement des conditions d'octroi de prêts immobiliers - Batiweb

LCA-FFB déplore le durcissement des conditions d'octroi de prêts immobiliers

Ce jeudi 18 juin, le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) réaffirmait l'importance de ne pas octroyer de crédits immobiliers dépassant 33 % des revenus nets des ménages, et de limiter leur durée à 25 ans. LCA-FFB a réagit dans la foulée, regrettant que les conditions d'octroi se soient durcies ces derniers mois, pénalisant de nombreux ménages et impactant les ventes de logements neufs, qui ont déjà brutalement chuté avec la crise liée au coronavirus.
Plan France Relance : le logement neuf absent - Batiweb

Plan France Relance : le logement neuf absent

Ce jeudi 3 septembre, le Premier ministre dévoilait le plan « France relance », doté de 100 milliards d'euros répartis entre différents secteurs. Le bâtiment s'est rapidement félicité de voir près de 7 milliards attribués à la rénovation énergétique. Toutefois, les principales fédérations de la construction ont déploré l'absence de mesures en faveur du logement neuf, durement touché par la crise, avec notamment la chute des permis de construire. Réactions.