Le PTZ définitivement prolongé en zones B2 et C pour 2020 Législation | 19.12.19

Partager sur :
La filière du bâtiment a été récompensée de ses efforts : la loi de finances 2020, adoptée ce jeudi 19 décembre à l’Assemblée Nationale, proroge bien le PTZ neuf en zones B2 et C jusqu’au 31 décembre de l’année prochaine. La Fédération Française des Constructeurs de Maisons Individuelles (FFC), Les Constructeurs Aménageurs (LCA) et la Fédération Française du Bâtiment (FFB) n’ont pas manqué de réagir à l’annonce cette bonne nouvelle, qui ouvre la voie vers des discussions avec le gouvernement pour « bâtir une politique durable du logement ».

Après quelques rebondissements, la prolongation du prêt à taux zéro (PTZ) neuf en zones B2 et C a définitivement été actée pour l’année à venir, suite à l’adoption de la loi de finances de 2020 ce jeudi 19 décembre.

 

Cette prolongation, votée par les députés, avait ensuite manqué d’être supprimée par un amendement proposé par Albéric de Montgolfier, sénateur LR, au projet de loi de finances (PLF). Mais le sénateur avait finalement reconnu un « signal négatif ». Ses confrères avaient alors à leur tour voté pour le maintien du dispositif.

 

A compter de ce jour, la filière du bâtiment peut enfin souffler : la loi de finances 2020, adoptée ce jeudi 19 décembre, intègre bien la prorogation du PTZ neuf en zones B2 et C pour l’année 2020.

 

De nombreux représentants se sont empressés de se féliciter de cette bonne nouvelle, qui permettra à de nombreux ménages, notamment jeunes ou modestes, d’accéder à la propriété.

 

« Nous venons de passer 18 mois à convaincre, à apporter des éléments tangibles aux parlementaires en faveur de la prorogation du PTZ. Nous avons non seulement été écoutés mais surtout entendus. Je félicite ici la représentation nationale proche des territoires qui a pris là une décision importante pour les territoires péri-urbains et ruraux », a notamment réagit Damien Hereng, président de la Fédération Française des Constructeurs de Maisons Individuelles (FFC).

 

« Bâtir une politique durable du logement » et aborder de nouveaux enjeux

 

Selon Grégory Monod, président de LCA-FBB, il s’agit désormais de « travailler avec le gouvernement pour bâtir une politique durable du logement adaptée aux attentes des Français, aux enjeux environnementaux et aux spécificités de chaque territoire ». Pour cette future politique du logement, G. Monod appelle notamment à un « paramétrage plus fin des aides » et à « un véritable zonage des projets ».

 

« Cette avancée doit permettre d’aborder, sous ce même angle politique, d’autres sujets aussi lourds pour l’avenir, tels que les voies et moyens de parvenir à une gestion raisonnée du foncier pour tendre vers le zéro artificialisation nette », ajoute également Jacques Chanut, président de la FFB.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

A Chypre, LCA-FFB dévoile les lauréats du Challenge de l’habitat innovant - Batiweb

A Chypre, LCA-FFB dévoile les lauréats du Challenge de l’habitat innovant

Le séminaire technique de LCA-FFB s’est cette année déroulé du 21 au 24 novembre à Chypre. Présentés à l’occasion du Challenge de l’habitat innovant, les projets candidats ont fait la part belle à l’expérimentation E+C- et à la future Réglementation Environnementale 2020. Grégory Monod, nouveau président de LCA-FFB, et Jacques Chanut, en ont également profité pour aborder les autres enjeux à venir, à savoir le maintien du PTZ, l’avenir du CITE, le coût du foncier ou encore la nécessaire mise en place d’une politique locale du logement.
2,3% de croissance dans la construction en 2018, mais la FFB moins confiante pour l'année à venir - Batiweb

2,3% de croissance dans la construction en 2018, mais la FFB moins confiante pour l'année à venir

La Fédération française du bâtiment (FFB) a annoncé une croissance de l'activité de 2,3% en 2018, ce mercredi 19 décembre, lors d’une conférence de presse sur son bilan annuel et ses prévisions pour l'an prochain. Une croissance en baisse par rapport aux 4,9% de 2017, mais certainement meilleure que celle de l’année à venir. Jacques Chanut, président de la FFB, a en effet annoncé que 2019 serait « marquée par la fin d’un cycle de croissance ». Précisions.
Plan France Relance : le logement neuf absent - Batiweb

Plan France Relance : le logement neuf absent

Ce jeudi 3 septembre, le Premier ministre dévoilait le plan « France relance », doté de 100 milliards d'euros répartis entre différents secteurs. Le bâtiment s'est rapidement félicité de voir près de 7 milliards attribués à la rénovation énergétique. Toutefois, les principales fédérations de la construction ont déploré l'absence de mesures en faveur du logement neuf, durement touché par la crise, avec notamment la chute des permis de construire. Réactions.
Le projet de loi de finances 2020 suscite la colère du Bâtiment - Batiweb

Le projet de loi de finances 2020 suscite la colère du Bâtiment

A peine présenté, le projet de loi de finances pour l’année 2020, s’attire déjà les foudres du secteur du bâtiment. Suppression du PTZ neuf en zones détendues, réduction des exonérations sur le gazole non routier, exclusion des ménages les plus aisés du futur CITE… Le PLF est « néfaste » pour l’activité a ainsi estimé Jacques Chanut, président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter