Les Assises du SYCFI : Le Consultant Formateur Indépendant (CFI) au cœur des débats Législation | 26.01.21

Partager sur :
Le Syndicat des Consultants Formateurs Indépendants (SYCFI) organise une conférence de presse mardi prochain en visioconférence et tiendra ses Assises les jours suivants, les 27 et 28 janvier, toujours en visioconférence. 2021 est l’année du 50ème anniversaire de la première Loi sur la formation professionnelle en France. C’est le moment de faire le point...

Le Syndicat des Consultants Formateurs Indépendants (SYCFI) organise une conférence de presse mardi prochain en visioconférence et tiendra ses Assises les jours suivants, les 27 et 28 janvier, toujours en visioconférence. 2021 est l’année du 50ème anniversaire de la première Loi sur la formation professionnelle en France et le SYCFI tient à faire le point sur la situation et le rôle d’utilité sociale et économique des CFI face à la situation complexe dans laquelle se débattent les Français sur un plan professionnel : augmentation du nombre de personnes sans emploi, généralisation du télétravail, risque probable de faillites de nombreuses entreprises dès le mois de mars.

Que représente le SYCFI ?

Ce syndicat représente les 50.000 à 80.000 consultants formateurs indépendants de France. Ils constituent près de 75% des opérateurs de terrains pour la formation professionnelle sur tout le territoire. Cette présence et ses instances lui confèrent une crédibilité reconnue par l’État. Il est l’interlocuteur des Pouvoirs publics, notamment le Ministère du Travail, et le partenaire de Collectivités Territoriales. Martine Guérin, sa présidente, revient sur les origines et le rôle du SYCFI : « ce syndicat professionnel sociétaire, issu de la Loi Waldec Rousseau de mars 1884, a été fondé dans les années 70 par Pierre Julien Dubost qui sera présent à l’une de nos tables rondes le 28 janvier. Nous avons participé aux réunions préparatoires à la Loi du 5 septembre 2018, pour la liberté de choisir son avenir professionnel et à l’élaboration du référentiel Qualiopi ».

Le Consultant Formateur Indépendant, garant de la transformation professionnelle

Cette nouvelle loi donne davantage de responsabilités au CFI qui suit la personne qu’il forme, il est en contact avec elle, avant, pendant et après la formation pour la suivre quelque temps. Il s’agit d’une formation – prestation d’accompagnement et non plus d’une prestation sur une durée bien définie. Le CFI gère alors la formation en termes de matière, de contenu, de programme, de projet, de calendrier et aussi d’élargissement des ressources.   Le consultant n’est plus un simple animateur de formation reconnu pour ses valeurs pédagogiques, il réalise une étude de besoins avant la formation et après sur sa mission pour permettre le meilleur retour d’expérience.  Les CFI fournissent des prestations « sur-mesure » innovantes et en phase avec l’actualité. Ce n’est plus uniquement l’employeur qui dispose de l’initiative de la formation des salarié-es mais la personne qui cherche à se former. Elle bénéficie d’un droit Individuel à la Formation « le Compte Personnel de Formation » CPF, qu’elle gère elle-même, avec une mise à disposition de moyens financiers à raison de 500€ par année, et plafonné à 5000 euros.

Une formation professionnelle par une formatrice indépendante

 

Les assises du SYCFI s’adressent aux Chefs d’Entreprises (TPE-PME-ETI), aux cadres et manageurs, aux DRH et services RH, aux salariés ainsi qu’aux OPCO. Et aux organisations syndicales, aux organismes, aux experts et aux opérateurs concourant au développement des compétences.  Des thèmes d’actualité comme l’accélération de la digitalisation, la généralisation du télétravail, l’évolution – mutation des métiers, les nouveaux métiers et la nécessité d’insérer près de 820 000 jeunes en inactivité, au chômage, sans diplôme et sans activité professionnelle seront des thèmes abordés lors de ces tables rondes.

Anne Connin

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

BTP : tout savoir de la réforme de la formation professionnelle - Batiweb

BTP : tout savoir de la réforme de la formation professionnelle

Rédigé sur les bases de l'accord national interprofessionnel, conclu le 14 décembre dernier, le projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale a été adopté en Conseil des Ministres le 22 janvier. Cette loi propose notamment d'instituer un compte personnel de formation, valable tout au long de la vie active.
 En 2014, plus d'un chef de PME sur deux est « inquiet » pour son activité - Batiweb

En 2014, plus d'un chef de PME sur deux est « inquiet » pour son activité

Depuis 5 ans, l'IFOP interroge tous les trimestres plus de 400 dirigeants d'entreprise, à la demande du cabinet d'audit KPMG et du groupement interprofessionnel CGPME. En janvier 2014, ce baromètre sur le financement et l'accès au crédit des PME révèle que plus de la moitié des chefs d'entreprise sont inquiets pour leur propre activité. Parmi leurs soucis, la baisse du chiffre d'affaires et la hausse des coûts des fournisseurs, associées à des problèmes de trésorerie et de financement.
Cromology campus, une nouvelle formation certifiante - Batiweb

Cromology campus, une nouvelle formation certifiante

Cromology, anciennement Materis Paints, vient tout juste de lancer son nouveau centre de formation professionnelle. Objectif de ce Cromology campus : former les prochaines générations de professionnels pour répondre aux besoins du groupe. La première promotion a d’ores et déjà fait sa rentrée afin de suivre une formation de vendeur-conseil en magasin. Tous les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter