Objectif « 500 000 » logements : les professionnels satisfaits malgré quelques inquiétudes Législation | 21.03.14

Partager sur :
Les différentes organisations professionnelles du secteur du bâtiment ont accueilli positivement l'annonce de la ministre du Logement, Cécile Duflot, sur la mise en place de 50 mesures de simplification, même si elles attendent d'en connaître les contours. A contrario, l'annonce d'un nouveau label environnemental « très exigeant » a suscité quelques réactions d'inquiétude. Détails.

Suite au rapport de quatre groupes de travail formés de professionnels du bâtiments (promoteurs, artisans, architectes, bailleurs sociaux) rendu en février dernier, la ministre du Logement, Cécile Duflot, a annoncé ce mardi les premières mesures retenues.

Ces 50 mesures visent à réduire ou supprimer les normes et des réglementations obsolètes, peu efficaces ou disproportionnées. Un premier pas que semble avoir apprécier cinq organisations professionnelles que sont la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb), la Fédération Française du Bâtiment (FFB), l’Union des Maisons Françaises (UMF), l’Union Sociale pour l’Habitat (USH) et la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI).

« Les pouvoirs publics reconnaissent par là que l'excès de production normative et règlementaire constitue un frein qui entrave la construction », ont-elle déclaré dans un communiqué commun.

Mais elles attendent toutefois, « d'en connaître les contours, le calendrier de mise en oeuvre », tout en rappelant « l'importance de mettre rapidement en place les autres mesures préconisées par le groupe de travail et attendue par les professionnels », sans quoi l'objectif de faire baisser de 10 % les coûts de construction ne sera pas atteint.

Autre motif de satisfaction : la création d'un Conseil supérieur de la construction, composée de représentants des ministères concernés (Logement, Environnement, Redressement productif, Santé...) et des professionnels pour l'élaboration des règles futures régissant la construction qui constitue « une réelle avancée ». Même si les organisations attendent « la mise en place concrète de cette nouvelle gouvernance, qui devra intégrer systématiquement l'impact économique des normes et réglementations envisagées ».

Enfin, concernant la mise en place de maquette numérique pour les gros projets de bâtiments publics à compter de 2017, assorti d'un label pour valoriser les entreprises engagées dans le bâtiment, les 5 organisations « partagent le souci d’entrer dans l’ère du numérique pour plus d’efficacité ».

Le label environnemental inquiète

En revanche, l'arrivée d'un nouveau label pour entreprises pionnières en matière de performance environnementale n'a pas manqué de susciter quelques inquiétudes. Qualifié de « très exigeant » par les 5 organisations professionnelles, avec un «champ très large qui laisse augurer une grande complexité », ce label prendra en compte en plus de l'énergie, la consommation d'eau, les déchets, l'énergie, le CO2, les émissions de polluants et la préservation de la biodiversité, à l'usage des bâtiments mais aussi dès la construction.

« Il est essentiel que le caractère reste totalement volontaire pour permettre son appropriation par les acteurs dont la crise a fragilisé les conditions économiques d’activité. Ce label ne doit pas non plus rendre plus compliquées les conditions d’accession sociale et privée des ménages », ont affirmé les cinq organisations.

L'objectif « 500 000 » prévoit la construction et la rénovation d'un million de logement par an d'ici 2017 en France. Mais son principal frein est le coût des logements, jugé trop élevé.

C.T
© Stibat Studio - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation énergétique : la convention FEE Bat enfin signée - Batiweb

Rénovation énergétique : la convention FEE Bat enfin signée

Le dispositif de formation aux économies d'énergie des entreprises et des artisans du bâtiment (FEE Bat) a été signé ce mercredi 30 avril par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, et la ministre du Logement, Sylvia Pinel, en présence des professionnels du secteur. Cette signature permet de reconduire ce dispositif pour la période 2014-2017, une nouvelle très attendue par les professionnels du bâtiment et de la construction.
Artisanat du bâtiment : après 4 ans de baisse, l'activité repart enfin - Batiweb

Artisanat du bâtiment : après 4 ans de baisse, l'activité repart enfin

L'activité de l'artisanat du bâtiment affiche une croissance de +1% au premier trimestre 2016, selon la note de conjoncture présentée ce jeudi par la Capeb. L'ensemble des secteurs d'activités, construction neuve, entretien-rénovation, volume de mise en chantier et vente de logements, progresse. Mais « rien n'est acquis », précise toutefois la Confédération de l'Artisanat et des Petites entreprises.
Coénove propose des pistes pour renforcer l’attractivité de la rénovation énergétique - Batiweb

Coénove propose des pistes pour renforcer l’attractivité de la rénovation énergétique

Alors que le Plan Bâtiment Durable et l’Ademe lançaient, le 12 janvier dernier, une concertation autour de la création d’une marque commune de la rénovation énergétique, Coénove propose ce jour des pistes pour convaincre le consommateur de se lancer dans des travaux. L’association estime en effet qu’il est indispensable de sortir « du tropisme » strictement énergétique. Comment communiquer efficacement sur les avantages de la rénovation ? Eléments de réponse.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter