François Pétry élu président de la Filière Béton

Nominations | 24.06.21
Partager sur :
François Pétry élu président de la Filière Béton - Batiweb
Le 16 juin dernier, François Pétry, directeur général de LafargeHolcim, a été élu président de la Filière Béton. Il succède ainsi à Philippe Gruat, élu à la présidence de l’association française des industries des produits de construction (AIMCC).

Après avoir obtenu son diplôme des Arts et Métiers Paristech et d’HEC, François Pétry commence sa carrière en 1991 au sein de la société Jean Lefebvre, spécialisée dans la construction des routes et autoroutes. Neuf ans plus tard, il rejoint Séché Environnement en tant que directeur de filiales. En 2008, François Pétry est nommé directeur de l’activité Granulats chez Holcim France, puis directeur de la filiale roumaine du groupe. En 2015, il devient Directeur général de Aggregates Industries UK, filiale du groupe LafargeHolcim au Royaume-Uni, pour l’ensemble des activités ciments, granulats, bétons et asphalte. 

En 2018, Il prend la direction générale de LafargeHolcim France puis est élu à la présidence du SFIC en 2020. Grâce à sa longue expérience dans le secteur de la construction et ses rôles actuels, François Pétry a succèdé, le 16 juin dernier, à Philippe Gruat à la présidence de la Filière Béton. Il entend notamment poursuivre les engagements de la filière pour atteindre l’objectif de neutralité carbone du secteur à horizon 2050. 

« La Filière Béton est aujourd’hui très avancée dans son processus de décarbonation et travaille avec l’ensemble de la chaîne de valeur de la construction, pour baisser encore plus l’empreinte carbone des ouvrages. Suite à des investissements très conséquents et à l’aboutissement des nombreux travaux de recherche sur les bétons bas carbone, de nouveaux matériaux apparaissent et contribuent à construire l’habitat de demain », souligne François Pétry.

 

Marie Gérald 

Photo de Une : ©Filière béton

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Lafarge 360, ou le gros œuvre se met au vert ! - Batiweb

Lafarge 360, ou le gros œuvre se met au vert !

Avec Lafarge360, Lafargeholcim France dévoile une stratégie ambitieuse, qui porte sur la fabrication des produits, ciments, granulats et bétons, et des services associés avec pour objectif de réduire l’empreinte carbone de ces composants essentiels du gros œuvre et des infrastructures. Le développement de l’expérimentation E+C- et l’arrivée prochaine de la réglementation environnementale RE2020 n’y sont pas étrangères.
La centrale à béton de Holcim aux Batignolles est opérationnelle - Batiweb

La centrale à béton de Holcim aux Batignolles est opérationnelle

Après dix ans d'études et de travaux, la nouvelle centrale à béton du cimentier suisse Holcim, aux Batignolles, est désormais opérationnelle. L'investissement, d'un coût de 7 millions d'euros peut produire jusqu'à 10 000 m3 par mois. Le cimentier espère ainsi, par sa capacité de production et sa proximité, approvisionner les grands chantiers prévus en Ile-de-France. Visite.
Le projet de fusion entre Holcim et Lafarge validé par la Commission européenne - Batiweb

Le projet de fusion entre Holcim et Lafarge validé par la Commission européenne

Lafarge, leader mondial des matériaux de construction français et Holcim, leader mondial suisse de la fabrication et de la distribution de ciment et de granulats, ont obtenu lundi soir le feu vert de de la Commission européenne concernant leur projet de fusion entre égaux. En avril dernier, le Groupe avait entamé des discussions et procéder à la cession de certains actifs avec l'ambition de devenir le poids lourd mondial du ciment.
Lafarge et Holcim franchissent une étape avec la cession d'actifs à CRH - Batiweb

Lafarge et Holcim franchissent une étape avec la cession d'actifs à CRH

La société irlandaise de matériaux de construction CRH est entrée en négociations pour le rachat de quelques 6,5 milliards d'euros d'actifs que les cimentiers suisse Holcim et français Lafarge, en cours de fusion, cherchent à céder. Dans le même temps, le parquet suisse a ouvert une enquête après des soupçons de délit d'initié lors de cette fusion en avril dernier.