Fermer

La peinture réflective, solution de confort d’été

Au retour des beaux jours, le confort d’été préoccupe certains industriels du bâtiment, cherchant des alternatives à la climatisation. C’est ainsi qu’Enercool donne naissance à Cool Proof, une peinture blanche réflective, permettant de rafraîchir l’intérieur des bâtiments, notamment non résidentiels.
Publié le 25 juillet 2022

Partager : 

La peinture réflective, solution de confort d’été - Batiweb

Le dernier rapport du GIEC le confirme : d’ici peu, le réchauffement climatique mènera à des canicules plus fréquentes, longues et intenses. L’urgence d’augmenter l’efficacité énergétique d’un bâtiment, notamment pour un meilleur confort d’été, se fait sentir. 

Le climatiseur est notamment dans la ligne de mire de certains acteurs de la construction, car réputé comme étant énergivore et émetteur en gaz réchauffant. « En 2020, la climatisation représentait en France 15,5 Twh de consommation d’énergie », expose Enercool. 

Sûrement est-ce dans cette idée que la start-up, fondée en 2020, a lancé Cool Roof, sa « peinture intelligente qui fait baisser la température des bâtiments ». 

Quand blanc rime avec rafraichissant

 

Dédié aux toitures des bâtiments, la peinture Cool Roof repose en partie sur un principe physique simple : la réflexion de la couleur blanche. Celle-ci a tendance à moins attirer la chaleur du soleil, que la couleur noire, qui pare souvent les toitures des bâtiments industriels et tertiaires en France.

« C’est une idée qui n’est pas nouvelle, on a bien l’image des villages en Grèce ou au Maghreb qui sont blancs. Au-delà de la peinture blanche, il y a de pigments qui ont la capacité de renvoyer des infrarouges (…) », nous détaille Maxime Claval, ingénieur thermicien de formation et fondateur d’Enercool. Le pigment en question a été développé il y a plusieurs années par la NASA, pour protéger les fusées du rayonnement solaire. Sans compter une résine acrylique, résistante aux ultra-violets pendant plus de 10 ans, ce qui promet une meilleure tenue que la chaux. 

Schéma sur le phénomène de réflexion de la peinture Roof Cool

Ainsi, appliquée sur le toit d’un bâtiment équipé d’une climatisation, la peinture Cool Roof permettrait une réduction de 6°C de la température intérieure, et 6,2TWh de consommation en moins par an (-40 %), soit l’« équivalent de la production d’un réacteur nucléaire sur une année », estime Enercool. 

Mais à en croire le fondateur de la start-up, l’intérêt de la peinture Cool Roof n’est pas qu’écologique, il est aussi économique. D’autant que les pigments réflectifs « petit à petit sont tombés dans le domaine public, pour ensuite baisser en termes de prix ». 

Des économies de climatisation

 

Le prix de la peinture Cool Roof est de 10 euros le m2. Un plus quand on contemple les pénuries sévissant chez certaines matières premières nécessaires à la production de solutions thermiques, comme l’isolation ou les PAC. Sur les éléments servant à fabriquer la peinture, « on a une hausse de 5 à 10 % », estime Maxime Claval, là où l’inflation des matières premières pour l’isolation PSE, elle, culmine à 30 %.

« Ce qui est intéressant cela dit, c’est qu’on amène des économies de clim’. Le coût de la clim’, enfin de l’électricité, lui augmente plus de 5 à 10 % », commente le fondateur d’Enercool.  En outre, le prix de la solution est intéressant face à des opérations de rénovation thermique ou d’isolation, souvent onéreuses et nécessitant des aides comme MaPrimeRénov’.

Enercool vend Cool Roof à différents clients : artisans-peintres, prescription, maîtrise d’ouvrage… Plus spécifiquement au maître d’ouvrage, notamment dans le cadre de réfection de toitures de bâtiments industriels, la start-up propose une offre produit et application. 

Produits Enercool

Estimée à 20 euros le m2, l’offre comprend une analyse de la consommation d’énergie et les axes d’économie par Enercool, avant une prise en charge du chef de chantier. Celui-ci doit collaborer avec des peintres locaux certifiés MASE, afin de garantir une sécurité et une qualité de la prestation. 

Les artisans-peintres sont certes plutôt habitués à se protéger contre les risques d’émissions de particules toxiques présentes dans la peinture, mais certains ne sont pas forcément familiers avec le travail en hauteur. Ils doivent intégrer différents réflexes anti-chute : « avoir un harnais, avoir casque, être sécurisée sur les lignes de vie… », nous énumère Maxime Claval.


Vers une peinture Enercool dans le résidentiel

 

Si le confort d’été concerne particulièrement le pourtour méditerranéen, cela ne veut pas pour autant dire que la peinture réflective n’est pas requise dans d’autres régions françaises. 

« Ce qui est intéressant quand même, c’est qu’on a pas mal de clients dans le Nord de la France et dans l’Est de la France. Nous-même on est à Nantes, et on n’a pas l’habitude d’avoir des étés chauds, mais quand il fait chaud on souffre plus de la chaleur que les gens dans Sud, qui sont plus habitués », nous confie le fondateur de l’entreprise, basée en Loire-Atlantique.

Bien que présente dans tout l’Hexagone, l’activité d’Enercool et de sa solution Cool Roof concentre à 90 % de demande dans le bâtiment tertiaire et industriel. La solution est applicable sur des maisons d’habitation à toit plat (EPDM, membrane bitumineuse, zinc, bac acier...) 

 

Chantier Enercool

« Les particuliers peuvent également, s’ils le souhaitent, réaliser les travaux de peinture eux-mêmes grâce à l’application ultra simple qui comprend une primaire d’accroche pour tous types de toiture puis deux couches de peinture réfléchissante Sunprotec », précise Enercool un communiqué.

« En revanche, la majorité des maisons, ce sont des maisons avec des toits en pente, avec de la tuile et des ardoises. Et aujourd’hui, repeindre en blanc des tuiles et des ardoises, c’est pas encore entré dans les mœurs. Surtout que les gens qui ont envie de le faire ont quand même la contrainte du PLU, avec une demande à faire à la mairie et c’est souvent refusé », observe son fondateur.

D’où l’idée de la start-up de développer actuellement des peintures colorées, ardoises et tuile, tout en contenant les mêmes pigments réflectifs que Cool Roof. 

 

Propos recueilllis par Virginie Kroun 
Photo de Une : Enercool

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.