Oracle met l’intelligence artificielle au service de la construction Nouveaux produits du BTP | 25.02.21

Partager sur :
Oracle a récemment annoncé le lancement d’une nouvelle suite d’applications mêlant Intelligent Artificielle (IA) et analyse des données, à savoir Oracle Construction Intelligence Cloud Service. L’outil s’appuie notamment sur le Machine Learning pour permettre aux acteurs de la construction et de l’ingénierie d’anticiper les risques et défaillances possibles, et de prendre des décisions « éclairées » pour leurs projets. La première application de la suite est désormais disponible. Tous les détails.

La nouvelle suite logicielle lancée par Oracle met à profit l’IA pour aider les clients à « identifier les risques » et prendre la meilleure décision pour leurs projets. En effet, les acteurs de la construction et de l’ingénierie peuvent être confrontés à de nombreux problèmes pouvant impacter la productivité, la sécurité et la rentabilité, pointe Oracle dans un communiqué. L’outil proposé intègre des solutions de Machine Learning pour plus d’anticipation, et permet une analyse continue des données de projets gérées par les solutions Oracle Construction Engineering. 

L’intelligence prédictive pour plus de sérénité 

La première application de la suite, Oracle Construction Intelligence Cloud Advisor est d’ores et déjà disponible. Elle apporte une solution d’intelligence prédictive qui vient enrichir « les connaissances de manière continue en tirant les leçons des expériences passées d’une entreprise », avance Oracle. 

L’application permet de récupérer les données de la solution de planification Oracle Primavera pour prédire les retards dans les projets, et par voie de conséquences les dépassements budgétaires. Oracle Construction Intelligence Cloud Advisor aide ainsi à établir « de meilleures estimations, à identifier l’impact des retards prévus sur les activités en aval et à améliorer les processus de planification afin d’accroître la productivité ». 

C’est d’ailleurs ce que souligne Patty Sullivan, Project Manager, Strategic Initiatives Group chez Burns & McDonnell. L’application donne lieu « à une infinité d’opportunités pour agir de manière proactive plutôt que d’être dans la réactivité ». « Je vois en cette technologie un vrai potentiel de gestion et d’atténuation des risques liés aux projets. C’est certainement un sujet sur lequel nous nous pencherons cette année et c’est pour cela que nous avons hâte de commencer à travailler avec Oracle en utilisant cette technologie qui contribuera au progrès et à la transformation de notre secteur ». 

Optimiser les échanges avec les équipes internes et externes

Outre le fait de pouvoir anticiper les risques, Oracle Construction Intelligence Cloud Advisor promet de faciliter la collaboration entre l’équipe projet, l’équipe de planification en interne et les partenaires de la chaine logistique afin d’assurer la gestion des risques et l’atténuation des facteurs de non-respect du planning. 

Nate Meddings, Director of project controls, Honolulu Authority for Rapid Transportation (HART), se dit enthousiaste à l’idée d’utiliser l’application « qui facilitera nos analyses en attirant l’attention sur les points de friction avant même que le travail de révision n’ait commencé ». Il souligne en effet que « la révision des plannings mensuels envoyés par nos entrepreneurs est une activité chronophage (…). Des indicateurs concrets, visuels, partageables avec nos entrepreneurs en externe, seront des leviers d’amélioration de ces derniers ». 

Un projet d’extension de l’application devrait être mis en place l’an prochain. Il permettra d’intégrer des données provenant de l’ensemble du portefeuille d’Oracle Construction Engineering. Un enrichissement qui facilitera l’identification des risques potentiels liés aux litiges juridiques, à la sécurité, au recadrage de projets, à la performance de la chaine logistique ou à la trésorerie, précise Oracle.

« Nous avons conçu Oracle Construction Intelligence Cloud Service en réponse au besoin de nos clients de bénéficier d’outils intuitifs leur permettant d’avoir une meilleure visibilité sur les projets, et une compétitivité et une rentabilité accrues de leurs activités », conclut Mark Webster, Senior Vice President et General Manager Oracle Construction and Engineering. 

Rose Colombel

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les propositions du Cinov pour relancer la construction - Batiweb

Les propositions du Cinov pour relancer la construction

Sylvia Pinel a reçu mercredi 3 septembre la fédération CINOV, organisation patronale représentant les métiers de la prestation intellectuelle du conseil, de l’ingénierie et du numérique. Cette délégation a avancé de nombreuses propositions pour favoriser l’innovation et contribuer à relancer l’économie de la construction en restaurant la confiance en l’avenir.
1 milliard d’euros investi en Ingénierie et construction créerait près de 12 000 emplois - Batiweb

1 milliard d’euros investi en Ingénierie et construction créerait près de 12 000 emplois

Selon l’étude « Ingénierie et Construction : impact de la filière sur l’économie française » réalisée par le cabinet d’audit et de conseil PwC, chaque milliard d’euros investi permettrait de générer 2,3 milliards d’euros de revenus pour l’économie française et de créer 12 000 emplois. Pourtant les perspectives de croissance sont modestes : PwC estime que le marché ne devrait augmenter que d’1,1% par an sur les 10 prochaines années, et ce par manque de soutien aux investissements.
L’OPQIBI fait le point sur les marchés publics de construction - Batiweb

L’OPQIBI fait le point sur les marchés publics de construction

382 acheteurs, ingénieurs et techniciens de collectivités territoriales ont participé l’été dernier à une vaste étude menée par l’Organisme de qualification de l’ingénierie (OPQIBI). Cette dernière avait pour objectif de mieux cerner l’opinion de sa cible sur la réforme 2016, la qualité des prestataires d’ingénierie ou encore les critères retenus pour sélectionner les candidatures et les offres. Tous les détails des résultats.
Outils numériques : Trimble fait évoluer ses logiciels dédiés à la construction - Batiweb

Outils numériques : Trimble fait évoluer ses logiciels dédiés à la construction

Toujours plus impliqué dans l’innovation, Trimble, spécialiste des solutions d’amélioration de la vie de l’entreprise, a récemment présenté les dernières versions de ses logiciels dédiés à l’ingénierie, la fabrication et la construction. Objectif : améliorer les méthodes de communication et de modélisation afin d’accroître la productivité des utilisateurs. Tous les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter