Sécurité au travail : les chaussures donnent l’alerte en cas de chute Nouveaux produits du BTP | 13.05.19

Partager sur :
Chez Gaston Mille, les chaussures de sécurité sont désormais connectées ! Le fabricant a équipé une de ses gammes, CasualGrip, de semelles capables de détecter les chutes ou d’appeler du secours en cas de problème. Conçu pour les travailleurs isolés, ce système ne nécessite pas d’équipement supplémentaire pour le porteur.

Le principe de la chaussure connectée made in France par Gaston Mille est simple : le capteur est directement intégré à la semelle intérieure XSole, conçue par TraxXs. Le système démarre automatiquement, dès que le travailleur qui porte les chaussures marche. A l’inverse, il détecte les périodes d’inactivité et se met en veille. En cas de détection d’une « position non conventionnelle (chute ou perte d’équilibre, par exemple) », le dispositif envoie automatiquement des alertes.

 

Un capteur dans la semelle

 

Le travailleur du BTP ou en maintenance industrielle, par exemple, n’a aucun dispositif supplémentaire à gérer : ni appareil à transporter, ni application à installer sur son smartphone. Pour recharger la batterie du capteur, il suffit de disposer un module de charge sans contact dans la chaussure. L’électronique est disposée dans une partie étanche, résistante aux chocs.

En cas de changement de chaussures, le système est adapté dans la nouvelle paire.

 

 

Différents types d’alerte

 

Lorsqu’une chute ou une perte d’équilibre est détectée, la semelle XSole émet une vibration discontinue ; c’est la « préalerte ». Sans aucune réaction de la part du travailleur, le système envoie une alerte au responsable sécurité de l’entreprise, ainsi que sa position. Si, en revanche, la personne ne souhaite pas envoyer d’alerte, il lui suffira de taper trois du pied.

Si le travailleur souhaite signaler une agression ou une blessure légère, par exemple, il peut lui-même lancer un « SOS invisible en effectuant un simple mouvement du pied », paramétré à l’avance.  Mais le système fonctionne aussi dans l’autre sens : une alerte évacuation peut être émise « sous forme de vibration prolongée à l’ensemble des porteurs équipés ».

 

L. C.

Photo de Une : © Gaston Mille

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter