R2S-4GRIDS, un label pour des bâtiments plus performants Numérique - BIM | 20.10.20

Partager sur :
Lancé il y a près de deux ans, le label R2S valorise les initiatives portées par les acteurs de la construction en matière de bâtiment connecté et communicant. L’idée est de faire des bâtiments, « une plateforme de services » adaptée aux enjeux de transitions numérique et énergétique. Certivéa et la Smart Buildings Alliance (SBA) annoncent aujourd’hui l'extension de leur label. « R2S-4GRIDS » inscrit le bâtiment dans la Smart City. Il vise notamment à améliorer la collecte et la gestion des données pour plus de performance.

Le label Ready2Services (R2S) a été conçu de façon à être enrichi et à évoluer dans le temps pour s’adapter aux défis d’aujourd’hui et de demain. A travers l’initiative, Certivéa et la SBA souhaitaient faire du bâtiment, « un vecteur de services » et de transition énergétique. Dans une interview, Patrick Nossent, président de Certivéa, expliquait que l’idée du cadre de référence R2S,  était « qu’il puisse accueillir n’importe quel service ». Il était aussi question de « réconcilier le numérique avec de vrais services » et de créer de la valeur. 

 

Très rapidement, les acteurs ont annoncé travailler à une extension du label pour valoriser les bâtiments flexibles, c’est-à-dire des bâtiments connectés et communicants capables d’échanger des informations avec les réseaux extérieurs. 

 

Nouveau référentiel au service de la performance des bâtiments

 

Le 15 octobre dernier, Certivéa et la SBA ont détaillé les contours du nouveau référentiel « 4GRIDS ». Dédié à la performance des bâtiments, il fait le lien entre transition numérique et transition énergétique. 

 

Cette extension vient « compléter la palette d’outils de l’efficacité énergétique car pour faire face à l’urgence climatique, nous devons déployer un ensemble de solutions percutants et durables », explique Patrick Nossent. 

 

Le référentiel s’adapte à tous types de projets (neuf, rénovation, exploitation) et répond à un triple objectif : mieux gérer les consommations, réduire les coûts sur toute la durée de vie du bâtiment, voire le transformer en centre de profit, et contribuer à réduire l’empreinte carbone des bâtiments, en facilitant le respect des réglementations en vigueur et à venir (décret tertiaire, décret BACS, RE 2020), précise un communiqué.

 

Smart Building et Smart City

 

Emmanuel François, Président de la SBA, estime que « R2S-4GRIDS est la pierre angulaire de Smart Grids en France ». « Il permet de valoriser un bâtiment en qualifiant son niveau de services énergétiques pour une gestion optimisée de sa consommation énergétique et son intégration à des réseaux intelligents ou Smart Grids ». Cet échange d’informations devrait également contribuer à la Smart City, à la ville de demain qui devra s’adapter aux nouveaux usages et interactions. 

 

5 thèmes ont été retenus pour ce nouveau référentiel. 

  • Les services pour une maîtrise énergétique (pilotage énergétique, recueil de données, gestion des équipements) ; et une flexibilité énergétique (adaptation des consommation/production d’énergie pour s’adapter à l’offre du réseau) ; 
  • La communication (standardisation des protocoles et modes de communication pour une transmission et réception optimisées des données) ;
  • Les données (collecte des données en fonction de leurs types et de leur qualité) ; 
  • La performance énergétique (intégration de dispositif pour une plus grande maîtrise des consommations et production d’énergie) ; 
  • Management responsable de l’énergie (carnet de vie du bâtiment, commissionnement numérique et énergétique…). 

 

4GRIDS se concentre « sur les potentialités d’un numérique responsable », précise Patrick Nossent. Il améliore notamment « la collecte et la gestion des données pour apporter des services énergétiques adaptés aux besoins des bâtiments quelle que soit leur phase ». 

6 opérations pilotes 4GRIDS ont d’ores et déjà partagé leurs retours d’expériences. Les acteurs engagés expliquent les avantages d’une telle initiative. A titre d’exemple, le Campus Now Living Space à Toulouse (31), projet mené par Bâtiment Alten/GA Smart Building. « R2S-4GRIDS est une occasion unique pour GA, et le tertiaire en général, de valoriser son savoir-faire en matière de données énergétiques, de répondre aux attentes des investisseurs et utilisateurs vis-à-vis de l’énergie et de renforcer son engagement sur la performance énergétique du bâtiment au quotidien », déclare Jérôme Pinna, Directeur de programmes immobiliers chez GA Smart Building. 

 

Autre projet, le Smart Building Yncréa Hauts-de-France qui vise la rénovation d’un ensemble de bâtiments (tertiaire, enseignement et laboratoires en exploitation) à Lille (59). « L’opération pilote R2S-4GRIDS nous a permis de nous challenger pour répondre aux attentes en matière de gestion de l’énergie, des communications et des données, ainsi qu’au niveau des services souhaités dans les bâtiments. Les bâtiments d’HEI sont un démonstrateur « Echelle 1 » à disposition des étudiants, des entreprises et de nos chercheurs pour développer la R&D et l’enseignement », souligne Grégory Vangreveninge, Responsable Technique Démonstrateurs, Yncréa Hauts-de-France.

 

On peut également citer le Siège administratif du Syndicat Départemental d’Energies de la Manche (SDEM), en cours de conception, à Agneaux (50). Pour Michel Rault, reponsable du pôle énergie du SDEM 50 : « La participation à cette démarche pilote R2S-4GRIDS a été une véritable opportunité pour le syndicat d’exprimer, au travers d’un cadre d’actions structurées, sa volonté de réaliser un bâtiment tertiaire exemplaire, reproductibles, pouvant s’adapter aux futures évolutions numériques et énergétiques tout en apportant un réel confort d’utilisation à ses usagers ». 


Rose Colombel
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bâtiment connecté, où en est-on ?  - Batiweb

Bâtiment connecté, où en est-on ?

A l’occasion du Salon de l’Immobilier d’entreprise (SIMI) 2017, la Charte « Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains » a été lancée. L’initiative, qui compte aujourd’hui 127 signataires, a défini un cadre de référence qui s’est concrétisé par la publication de référentiels techniques mais également par la mise en place de deux labels dédiés « Ready to Services » et « NF Habitat HQE » mention « bâtiment connecté ». Un an après le lancement de la démarche, où en est-on ?
R2S Résidentiel fait du logement collectif une plateforme de services - Batiweb

R2S Résidentiel fait du logement collectif une plateforme de services

Lancé en 2018, le label Ready2Services (R2S) ne concernait jusqu’à présent, que le tertiaire. Pour accompagner l’émergence des logements collectifs connectés, la Smart Buildings Alliance (SBA) a annoncé, pendant le salon Batimat, le déploiement d’une version dédiée au « résidentiel ». L’idée est de doter le bâtiment d’une « infrastructure numérique » où puissent venir se greffer différents services. Explications avec Emmanuel François, président de la SBA.
Un nouveau référentiel pour plus de convergence entre bâtiment et mobilité - Batiweb

Un nouveau référentiel pour plus de convergence entre bâtiment et mobilité

Le groupe Bouygues, l’écosystème de mobilité durable Movin’On et leurs partenaires annoncent le lancement du référentiel « 4Mobility ». La démarche vise un double objectif à savoir sensibiliser les donneurs d’ordre du bâtiment pour qu’ils intègrent le sujet de la mobilité dans leurs projets, et faciliter la coordination des acteurs. Mobilité et bâtiment doivent en effet pouvoir répondre aux besoins des usagers et aux problématiques des territoires. Ils sont les piliers d’une ville plus durable.
Le numérique pour plus de « proximité, de mixité et de durabilité » - Batiweb

Le numérique pour plus de « proximité, de mixité et de durabilité »

Lors d’un échange organisé par l’association Équilibre des Énergies, Emmanuel François, Président de la Smart Buildings Alliance, a partagé sa vision de la ville de demain. Il a appelé à repenser les bâtiments, les quartiers et la ville en s’appuyant sur les nouvelles technologies et notamment sur le numérique qui doit être au cœur de toutes les transitions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter