ACCEO lance la plateforme gratuite « Pandora Amiante »

Numérique - BIM | 05.10.20
Partager sur :
ACCEO lance la plateforme gratuite « Pandora Amiante » - Batiweb
Après deux ans de développement, le bureau d'études ACCEO, spécialisé dans la sécurité et la performance des bâtiments (amiante, qualité de l'air, accessibilité...), lance la plateforme de gestion de l'amiante et du plomb « Pandora amiante », destinée aux gestionnaires de bâtiments, et accessible gratuitement depuis internet pour les clients ayant déjà réalisé leur repérage amiante avant travaux (RAAT) et leur dossier technique amiante (DTA).

Selon l'Ademe, il resterait 15 millions de tonnes de matériaux contenant de l'amiante dans les bâtiments français. Un risque souvent ignoré du grand public, et parfois sous-estimé. L'amiante tuerait pourtant encore 5 000 personnes par an en France, notamment de maladies respiratoires, ou de cancers comme le mésothéliomeLes professionnels du bâtiment étant sans surprise sur-représentés : 50 % des victimes ont exercé un emploi dans le BTP, dont 84 % après l'interdiction de l'amiante en 1997, selon un rapport publié par Santé publique France en juin 2019.

 

L'amiante est en effet considérée comme « hautement toxique », et interdite en France depuis 1997. A partir de 2005, la réglementation française se renforce avec l'obligation d'un dossier technique amiante (DTA) pour tous les bâtiments construits avant 1997. Tous les éléments amiantés doivent être repérés, évalués, et régulièrement contrôlés.

 

Depuis le 16 juillet 2019, un arrêté impose également un repérage amiante avant travaux (RAAT) pour tous les bâtiments construits avant 1997, venant renforcer le décret du 9 mai 2017. Cette obligation légale revient à tous les donneurs d'ordre, maîtres d'ouvrage et propriétaires d'immeubles qui veulent réaliser des travaux. Les entreprises du BTP doivent par ailleurs de leur côté informer et équiper leurs salariés qui risqueraient d'être exposés aux fibres d'amiante.

 

Une plateforme qui centralise toutes les données amiante et plomb

 

Alors que les obligations se multiplient, ACCEO a développé un outil d'aide pour les gestionnaires de bâtiments, afin de les aider à digitaliser et centraliser sur une même plateforme sécurisée tous les documents relatifs aux diagnostics amiante et plomb de leurs bâtiments.

 

Grâce à ce nouvel outil, le gestionnaire de bâtiments peut facilement accéder à toutes les informations depuis internet. Il peut ainsi vérifier les plans du bâtiment, les matériaux amiantés, les éventuelles photos, la présence et la validité du dossier technique amiante (DTA), qui doit être mis à jour tous les 3 ans, et tous les autres documents : repérage amiante avant travaux (RAAT), repérages amiante avant démolition (RAAD), expertises, mesures etc. Pour s'assurer de la conformité, le gestionnaire peut également demander à être tenu informé des mises à jour nécessaires grâce à des alertes mails paramétrables.

 

L'onglet DTA de Pandora Amiante. Source : ACCEO

 

« Notre leitmotiv a toujours été de faciliter la gestion du bâtiment à nos clients sur les thématiques techniques que nous maîtrisons : ascenseurs, énergie, accessibilité, ou amiante. Nous avions déjà créé une plateforme de gestion côté ascenseur, et cette digitalisation facilite grandement la vie de nos clients. (...) Beaucoup de plateformes de gestion de l'amiante existent déjà, mais la grande majorité sont soit des outils pour les prestataires pour faire les diagnostics et les repérages, soit des bibliothèques documentaires pour les gestionnaires. Pandora Amiante est la première plateforme à permettre de suivre l'état amiante et plomb d'un parc entier, avec un statut amiante pour chaque bâtiment, des indicateurs d'urgence, des alertes paramétrables, et la réorganisation pédagogique de toutes les informations tirées des rapports de repérage », souligne Maxime Dupuy, Directeur marketing et communication d'ACCEO.

 

Et le succès est au rendez-vous, puisque moins d'un mois après son lancement, la plateforme compte déjà plus de 150 comptes clients ouverts, pour environ 350 utilisateurs - « un chiffre qui grimpe tous les jours », se réjouit Maxime Dupuy.

 

« A ce jour, nous nous penchons déjà sur une deuxième version qui intégrera des plans de repérage encore plus précis, des fiches informatives accessibles sans compte, et le même niveau de précision sur le plomb que sur l'amiante », annonce d'ores et déjà le directeur marketing.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : ACCEO

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Amiante dans les écoles : un scandale sanitaire - Batiweb

Amiante dans les écoles : un scandale sanitaire

Alors que des articles révèlent l’inaction des pouvoirs publics concernant l’exposition à l’amiante dans les bâtiments publics, et notamment les écoles, le spécialiste du diagnostic amiante EX’IM a réalisé sa propre enquête avec Ipsos pour identifier les craintes des Français. Or, cette dernière dévoile que ¾ des Français pensent ne pas être exposés à un risque amiante. Pour l’Ademe, il resterait pourtant 15 millions de tonnes de matériaux contenant de l’amiante dans les bâtiments français. Détails.
Quand la Bretagne trace le parcours des déchets du BTP et de l'artisanat - Batiweb

Quand la Bretagne trace le parcours des déchets du BTP et de l'artisanat

L'Observatoire régional des Déchets de Bretagne publie sa première édition des chiffres clés des déchets, portant essentiellement sur l'année 2012. Le but est de permettre aux collectivités de mettre en place un plan d'actions pour atteindre les objectifs nationaux et ceux fixés dans les plans de prévention et de gestion des déchets pilotés par le conseil régional et les conseils généraux. Zoom sur les déchets du BTP et de l'artisanat.