Cetih Roanne : exemple de rénovation de voûtes polyester Communiqués | 09.05.19

Partager sur :
La rénovation de cette entreprise située à Roanne dans la Loire est une vraie réussite, tant au niveau du rendu esthétique, qu’en matière de gestion énergétique, et en apport de lumière naturelle. C.E.T.I.H. (Compagnie des Equipements Techniques et Industriels pour l’Habitat) argumente encore sa dénomination avec une preuve d’ingéniosité et de volonté d’un confort de travail accru pour ses collaborateurs.

Via le portfolio de ce publireportage, la vue aérienne, prise bien en amont de la rénovation, témoigne d'un bâtiment de construction classique et efficace. Pourtant, la toiture avait été dotée de voûtes avec remplissage polyester dont la matière vieillit mal, entraînant avec elle une perte importante de luminosité dans le bâtiment. En rénovant sa structure, l'entreprise Cetih a donc décidé de remplacer intégralement la toiture de la construction, et pour ce faire, a fait appel à M. Pellier de la société d'étanchéité en toitures, terrasses et bardages : Etancoba à Bussières. Les travaux ont démarré début 2018, amenant les équipes à un ouvrage qui a duré environ 5 mois, pour 7 500 m² de rénovation.

Aujourd'hui, la toiture est revêtue d'une étanchéité PVC, et les voûtes polyester ont été remplacées par de nouveaux modèles de lanterneaux avec remplissage PCA 16 mm incolore, tous dotés de brise-soleils de marque Voile-Dôme, longitudinaux ou latéraux (suivant leur localisation en toiture). Il s'agit de modèles Bluevoûte Ther mdotés d'ouvrants pour le désenfumage Exuvoile pneumatiques (pour la sécurité incendie et/ou l'aération du bâtiment suivant l'asservissement) laqués intérieur blanc pur RAL 9010, extérieur gris Etain RAL 7035, compris grilles 1200 Joules. Les lanterneaux filants sont associés à des DENFC Bluesteel Therm DV Pneu et à des appareils Bluesteel Therm Fix.

En toiture, on dénombre : 1 Bluevoûte Therm corde 2,46 X 76 mètres, 8 unités 2,6 X 7,2 mètres, 4 unités 2,06 X 12 mètres, 10 DENFC doubles vantaux dimensions 200/250 et 3 lanterneaux fixes 200/250.

Les lanterneaux filants répondent à la norme NF EN 14963, et les ponctuels à la NF EN 12101-2. Le facteur solaire (g) du PCA 16 mm incolore est de 0,63. La performance énergétique, soit la conductance thermique, des lanterneaux modèle Therm est de 2,2 W/m².K pour la voûte de 76 mètres et de 2,3 W/m².K pour celles de 7,2 et 12 mètres.

Ces appareils représentent plus de 450 m² de surface d'éclairage naturel en toiture. La méthode d'ombrage fixe par Voile supprime l'effet de serre par une protection largement dissociée du vitrage à l'extérieur du bâtiment. Il protège du soleil en été mais laisse entrer la chaleur en hiver grâce à son orientation optimisée. Il stoppe le rayonnement direct en réalisant un compromis entre efficacité lumineuse et protection solaire. Au total, 9 % de surface éclairante ont permis d'obtenir un Facteur Lumière du Jour (FLJ) égal à 1,4 % donnant accès à 300 lux de lumière naturelle pendant 40 % des heures de jour.

En conclusion, tout en conférant un aspect esthétique, les lanterneaux Bluetek garantissent aujourd'hui la sécurité, le confort et l'optimisation de la consommation énergétique du bâtiment.

En savoir plus sur la lumière naturelle

En savoir plus sur le GIF Lumière

 

Crédit Photo vue aérienne www.cetih.eu

filter_list Sur le même sujet

Lanterneaux et DENFC : 8 bonnes raisons d’opter pour du verre en toiture

Lanterneaux et DENFC : 8 bonnes raisons d’opter pour du verre en toiture

Aujourd’hui, que ce soit en neuf ou en rénovation, sur étanchéité ou sur toitures sèches, vous pouvez opter pour des lanterneaux avec remplissage en verre plat. La transparence du verre vise à apporter à l’ancienne coupole une notion de design inédite, associée à la sécurité et au bien-être, mais aussi à concilier l’éclairement naturel des locaux avec les nouveaux critères énoncés par la RT2020, comme la qualité de l’air intérieur et l’isolation phonique.
Le lycée du Nivolet sous une nouvelle lumière naturelle

Le lycée du Nivolet sous une nouvelle lumière naturelle

Le lycée du Nivolet, établissement d’enseignement professionnel situé à La Ravoire près de Chambéry, est idéalement niché entre les massifs des Bauges et de la Chartreuse en Savoie. Les bâtiments s’étendent sur 5 ha, dont 25000 m² de locaux, et la structure scolarise environ 600 élèves et apprentis.
Phonipack et Phonipass en toiture du Théâtre de La Scala à Paris

Phonipack et Phonipass en toiture du Théâtre de La Scala à Paris

Au coeur d’un immeuble en partie haussmannien situé au 13 boulevard de Strasbourg dans le 10ème arrondissement de Paris, cette salle de spectacle, chargée d’histoire, a rouvert ses portes en septembre 2018. Tout au long de ces deux dernières années, la capitale a raisonné de l’écho d’importantes reconstructions et rénovations, touchant tant le bâtiment dans son ensemble, que sa toiture. L’occasion nous est donnée de revenir sur le lot désenfumage et accès au toit… avec des produits architecturaux. Il va de soi.
La nouvelle usine Guy Cotten capitalise le Facteur Lumière du Jour tout en réduisant ses émissions carbone

La nouvelle usine Guy Cotten capitalise le Facteur Lumière du Jour tout en réduisant ses émissions carbone

Lauréate 2018 des 5èmes Victoires de la Bretagne pour sa nouvelle usine située à Trégunc dans le Finistère, l’entreprise Guy Cotten, mondialement connue pour ses fameux cirés jaunes depuis plus de 40 ans, mérite que l’on parle encore d’elle. En effet, ce nouveau bâtiment de 4 500 m², intègre des équipements permettant une réduction de l’empreinte énergétique… dont une cinquantaine de lanterneaux générant un éclairement naturel optimisé via la toiture. Dès 2019, sur les 150 salariés que compte Guy Cotten, une centaine d’entre eux travailleront donc en pleine lumière.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter