La peinture minérale KEIM OPTIL choisie pour la rénovation intérieure de l'église SAINT-PIERRE et SAINT-PAUL en Alsace Communiqués | 10.06.21

Partager sur :
KEIM, fabricant historique de peintures minérales, participe à la rénovation intérieure de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Burnhaupt-le-Bas (68) avec sa peinture d’intérieur KEIM Optil, choisie pour sa perméabilité et sa durabilité dans le temps par l’architecte strasbourgeois, Jérôme Vetter.

Une collecte de fonds nécessaire aux travaux de réhabilitation

Construite en 1927 avec les dommages de guerre, l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Burnhaupt-le-Bas (68) est un édifice imposant, haut de 50 m avec 20 m d’emprise au sol, et signé par l’architecte Mulhousien, Auguste Mayer.

Au fil des ans, l’édifice a révélé quelques désordres. Certains avaient déjà été traités et de nouveaux se sont déclarés, voire aggravés comme les remontées capillaires, un désordre typique des fondations des bâtis anciens en contact direct avec le sol.

Après des décennies sans réparations importantes, la commune a décidé de lancer des travaux de rénovation intérieure de l’église, marquée par les stigmates de ces désordres.

Avec la participation de certains conseillers municipaux, le curé en poste (autour des années 2007) et le Conseil de Fabrique ont créé l’association ECRIN (Eglise Chapelle Rénovons l’INtérieur) afin de collecter les fonds nécessaires à la réhabilitation de ses monuments non classés.

Traiter les désordres pour la pérennité de la rénovation

Les fonds ainsi réunis, la commune a confié les travaux de rénovation de son église à l’architecte strasbourgeois, Jérôme Vetter.

“ Avec le bureau d’étude S.E.R.A.T., nous avons d’abord été missionnés par la commune pour établir un diagnostic et une étude de faisabilité pour répertorier les désordres et établir un cahier des charges pour la rénovation. Pour offrir à la commune une rénovation intérieure de son église durable dans le temps, cette étape était indispensable. Le chantier a donc débuté en octobre 2019 par des réparations de couvertures et le traitement des fondations contre les remontées d’humidité par capillarité. ” précise l’architecte.

“ Les vitraux, peu étanches pour certains, n’étant pas concernés par la rénovation, nous avons également pris le parti d’installer des rigoles intérieures pour collecter les eaux de pluie et surtout la vapeur d’eau pouvant être présente dans l’air ambiant. ” indique Jérôme Vetter.

Une rénovation sur une base saine

Passé cette première étape, les travaux de rénovation intérieure de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Burnhaupt-le-Bas ont ainsi pu débuter sur une base saine.

L’ancien badigeon présent sur les murs et les voutes a été soigneusement lessivé, puis tous les supports ont été préparés par l’application d’un primaire à base d’octil projeté à l’aide d’un pistolet à peinture airless afin d’éviter les surépaisseurs sur les moulures.

Cette première couche de blanc ayant surtout pour objectif d’assurer la parfaite luminosité des teintes de peinture de finition choisies par l’architecte. Ce sont les peintures minérales de la gamme KEIM Optil que Jérôme Vetter a retenu pour redonner l’éclat d’origine à cette église. Selon le nuancier KEIM Exclusiv, l’architecte a ainsi sélectionné l’ocre (réf. 9137), le rose (réf. 9192) ainsi que le gris (réf. 9493) et le bleu (réf. 9486) dilués pour les éclaircir au maximum pour plus de luminosité.

L’association de ces teintes, qui n’était pas dictée par les Architectes des Bâtiments de France (ABF) pour cet édifice non classé, a été motivée par l’aspect harmonieux et lumineux qu’elles offrent entres elles et en tenant compte des couleurs présentes dans le bâtiment (sol, mobilier, orgue, etc.). La peinture KEIM Optil blanche (et en partie du fixatif KEIM) a d’abord été projetée au pistolet Airless au plafond en première couche puis les couleurs ont été appliquées au rouleau ou à la brosse.

“ Je connais la marque KEIM depuis très longtemps car mon père, artiste-peintre restaurateur, avait utilisé à l’époque, vers 1979, les peintures minérales KEIM pour la rénovation de la façade de l’Hôtel de Ville de Mulhouse. J’ai depuis eu l’occasion d’utiliser les produits KEIM dans certaines de mes précédentes rénovations. ” raconte Jérôme Vetter.

“ En effet, pour des édifices patrimoniaux et religieux en particulier, je favorise toujours la peinture minérale, qu’il s’agisse d’un chantier en intérieur ou en extérieur, car la perméabilité à la vapeur d’eau est essentielle… En outre, si l’on se projette à moyen terme pour une pérennité des travaux engagés à une échelle de 30 à 50 ans, il est important que les différentes interventions restent en cohérence. ” et l’architecte poursuit “ Par exemple pour l’église de Burnhaupt-le-Bas, le choix s’est porté sur un système de chauffage performant spécifiquement développé pour les églises. La déstratification de l’air évite des écarts de température importants entre le sol et le plafond. Tout en travaillant avec des ventilo-convecteurs encastrés au sol (stations de chauffage), les flux d’air sont très limités, ce qui réduit sensiblement l’encrassement des murs et des plafonds. ” explique Jérôme Vetter.

“ Ajoutez à cela une peinture minérale de qualité, et surtout perméable, et le remplacement des cierges par des bougies à l’huile qui n’émettent pas de fumée, la durée de vie de la rénovation intérieure devrait ainsi couvrir plusieurs décennies ! ” conclut-il.

Crédits photos : KEIM

Retrouvez tous nos produits sur notre page Batiweb.

filter_list Sur le même sujet

Hydromedia: une solution béton durable de drainage en sites urbains - Batiweb

Hydromedia: une solution béton durable de drainage en sites urbains

Dernier-né des bétons prêt à l’emploi Lafarge, Hydromedia est une nouvelle génération de béton drainant hautement perméable pour aménagement extérieur qui répond aux enjeux de la construction durable. Il offre une solution performante pour la gestion des eaux pluviales notamment en site urbain et apporte une solution concrète aux problèmes d’imperméabilisation des sols et donc, aux risques d’inondation. Une vraie solution pour poursuivre le déploiement des villes de façon durable.
MONO AIR : Principe de l’étanchéité à l’air - Batiweb

MONO AIR : Principe de l’étanchéité à l’air

Les infiltrations d’air parasites provoquent des déperditions thermiques qui génèrent des surconsommations d’énergie. La ventilation d’un bâtiment ne peut en aucun cas reposer sur une perméabilité diffuse (fuites d’air) et non maîtrisée de son enveloppe. Un bâtiment basse consommation nécessite une enveloppe étanche à l’air et une ventilation contrôlée pour que l’isolation soit efficace.
MONO AIR : Le Principe de l’étanchéité à l’air - Batiweb

MONO AIR : Le Principe de l’étanchéité à l’air

Les infiltrations d’air parasites provoquent des déperditions thermiques qui génèrent des surconsommations d’énergie. La ventilation d’un bâtiment ne peut en aucun cas reposer sur une perméabilité diffuse (fuites d’air) et non maîtrisée de son enveloppe. Un bâtiment basse consommation nécessite une enveloppe étanche à l’air et une ventilation contrôlée pour que l’isolation soit efficace.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter