Le bâtiment parisien VIEW habillé d’une peau lumineuse en ALUCOBOND® offrant un jeu de façades ondulantes Communiqués | 18.03.19

Partager sur :
Conçu par l’agence d’architecture Baumschlager Eberle Architekten, le bâtiment parisien de bureaux et commerces VIEW propose un édifice en mouvement, dont la silhouette s’élève dans le ciel de la ville en dansant et forme un nouveau lieu identifiable et mémorable dans le quartier de la Porte des Lilas. Habillé d’une peau composée de 7800 m2 de panneaux composites aluminium Alucobond® Plus, l’ensemble crée un jeu de façades ondulantes et vibrantes au gré du temps et de la lumière.

Un bâtiment contextuel, nouvelle identité cinétique de la Porte des Lilas

L'agence Baumschlager Eberle Architekten a inscrit le projet dans le système urbain des grandes structures situées le long du Périphérique. Afin que la silhouette du bâtiment puisse être un point de repère dans le quartier, son implantation et la forme de son volume s'y inscrivent, tout en apportant un équilibre urbain avec les autres bâtiments de la Porte des Lilas. Ainsi, plus qu'une simple construction, ce bâtiment contextuel devient une nouvelle adresse cinétique, portant dans ses volumes et ses formes, une nouvelle identité pour les bordures du Périphérique et le quartier de la Porte des Lilas.

L'équipe architecturale a choisi de conserver la simplicité géométrique de l'urbanisme environnant, tout en créant des séquences ordonnées, mises en œuvre par des matériaux et des techniques inscrites dans l'histoire récente. Elle a aussi choisi de ne pas construire la pointe Nord de la parcelle, afin de créer une aération au niveau du carrefour, un lieu de vie propice aux commerces et un lieu de rencontre pour les usagers du bâtiment et les habitants du quartier.

Un jeu de volumes crée une forme architecturale spécifique. Organisé en deux ailes reconnaissables comme un oiseau, le projet amorce ici une identité de quartier, largement visible et identifiable, durable, écologiquement, économiquement et socialement.

Une silhouette mémorable en courbe et en mouvement

La silhouette du bâtiment rappelle à la fois le mouvement continu et important des flux urbains sur le Périphérique comme elle offre aux piétons côté rue Paul Meurice une échelle de façade plus calme et soutenue.

Le volume de bâtiment, et plus particulièrement sa courbure, créent des séquences urbaines qui génèrent une impression de mouvement et qui offrent au projet sa dimension cinétique, tant la perception du volume évolue au fil de l'avancée sur le boulevard Périphérique. Son volume unique et ininterrompu, visible et identifiable offre aussi un écran acoustique qui protège le quartier des nuisances sonores et des nuisances liées à la pollution.

L'agence Baumschlager Eberle Architekten a suivi une organisation en deux ailes symétriques et identifiables qui bénéficient chacune de vues attractives et d'orientations propres, qui fonctionnent aussi bien ensemble que de manière indépendante et qui offrent une lecture claire des fonctions dans l'espace.

Du fait d'une parcelle très en longueur, il était primordial de proposer une respiration. Le R+1 et le R+2 assurent l'alignement à la rue. Dans la partie centrale du bâtiment, le RDC et les étages supérieurs sont en retrait permettant de diminuer perceptiblement la longueur du bâtiment et de créer des espaces extérieurs, tels qu'un parvis et des terrasses qui créent un dialogue avec l'espace public et un lien direct entre les utilisateurs et les passants.

L'organisation du rez-de-chaussée assure la lisibilité des espaces et favorise une bonne orientation au sein du bâtiment. En connexion directe et sous le rez-de-chaussée, un niveau de rez-de-jardin a été crée pour accueillir le restaurant d'entreprise qui s'ouvre sur le boulevard Périphérique et crée une interaction supplémentaire entre les automobilistes et les usagers du bâtiment.

L'attractivité des commerces est mise en valeur par leur implantation en proue de la parcelle. Cette position donne un usage public à la place située à la pointe nord du terrain. L'aire de livraison et l'accès au parc de stationnement ont été éloignés de la place afin de limiter les problèmes de circulation dans la rue Paul Meurice. Dans les étages, chaque plateau est organisé selon la logique du plan libre offrant une flexibilité maximale pour l'avenir.

Une peau métallique composée de 7 800 m2 de panneaux Alucobond®

À l'extérieur, le jeu de façades vitrées et de façades habillées de panneaux lumineux métalliques crée une surface réfléchissante, vibrante au grès du temps et de la lumière, sur laquelle les reflets de la ville ou de la circulation du Périphérique ajoutent leur propre jeu de couleurs. Cette vibration graphique et esthétique est amplifiée par un mouvement hissant des ailes. L'usage d'un matériau pérenne et homogène pour l'enveloppe extérieure des façades a été privilégié pour créer un bardage rapporté sur une ossature secondaire non visible.

Les 7 800 m2 de panneaux Alucobond® Plus Natural Line ont été calepinés selon une trame régulière. Les parties pleines ont deux dimensions types et sont positionnées en alternance. La dimension du petit élément correspond à la moitié de l'élément le plus large. Les bandeaux horizontaux sont également habillés de panneaux Alucobond® Plus Natural Line de teinte claire argentée qui rend le déroulé des façades vivant et mouvant.

En respect de la réglementation et dans un souci d'assurer la pérennité du bardage en RDC en limite de voie publique, celui-ci a été renforcé et la teinte est légèrement différente des niveaux supérieurs revêtus d'un bardage Alucobond®.

Par sa capacité de cintrage à volonté, l'Alucobond® a permis d'apporter une meilleure uniformité en épousant strictement les courbes du bâtiment, tout en cassant la linéarité des surfaces. Les cassettes sans fixations apparentes ont offert une plus grande qualité visuelle, sans aucune fixation visible. Le matériau a aussi été choisi pour sa grande pérennité et résistance aux intempéries et à la corrosion et pour sa capacité d'isolation et pour le comportement des panneaux Alucobond® Plus au feu, qui avec leur noyau minéral, obtiennent les meilleures classifications.

Un jeu de façades ondulantes et vibrantes au gré du temps

L'agence d'architecture a opté pour un traitement en doubles niveaux des ouvertures afin d'affirmer la verticalité de la façade tout en bousculant la notion d'échelle du bâtiment. La trame des ouvertures en façades est identique sur l'ensemble des façades et les bandeaux horizontaux sont continus.

Côté Ouest et Sud, les contraintes acoustiques et thermiques étaient très élevées. Pour lutter contre des apports thermiques trop importants, une baie sur deux est protégée par une maille métallique fixe qui amplifie la vibration de la façade et la verticalité des ouvertures. Cette composition de la façade rappelle le mouvement continu et important des flux urbains. Côté Est et Nord, l'agence Baumschlager Eberle Architekten a cherché à capter le maximum de lumière et à offrir aux piétons, côté rue Paul Meurice, une échelle de façade plus calme et soutenue à l'image des immeubles parisiens.

Afin d'animer les façades, un jeu des nus des vitrages a été mis en place. Selon les contraintes thermiques et l'expression architecturale du projet, le nu des menuiseries varie. Par exemple, au R+1 et 2+2 côté rue Paul Meurice, les menuiseries sont au nu extérieur pour capter le maximum de lumière naturelle mais également pour accentuer l'alignement de la voie. L'exemple inverse est celui de la façade côté boulevard Périphérique sur laquelle les menuiseries non protégées par une maille fixe sont positionnées au nu intérieur afin que la profondeur de la façade limite les apports sur cette partie très exposée.

Des fenêtres urbaines viennent également ponctuer les façades pour offrir une respiration dans le bâtiment et casser la régularité de la trame. Ces exceptions dans la trame permettent d'accentuer l'identité du bâtiment. Au rez-de-chaussée, une grande partie des ouvertures sont plus larges que la trame classique afin de favoriser la visibilité des fonctions et la transparence. C'est au niveau des halls et des commerces que les ouvertures sont les plus larges. Ce parti pris a pour objectif de créer des véritables adresses facilement repérables pour ces fonctions.

Un bâtiment exemplaire en termes de performances environnementales

Économie et écologie jouent un rôle complémentaire. Les volumes compacts sont à la fois économiques et permettent de conserver une meilleure performance énergétique. L'aménagement des espaces neutres et libérés entre les façades et les noyaux de circulation améliorent la pérennité de l'usage du bâtiment.

La peau très inerte joue un rôle à la fois thermique et acoustique. La mise en œuvre des panneaux photovoltaïques en pente douce sur l'ensemble de la toiture crée une homogénéité de la cinquième façade et contribuent, grâce à la pente, au mouvement de ce bâtiment volant et dansant.

Conformément aux objectifs environnementaux initiaux, le bâtiment a obtenu le label Effinergie +, est certifié HQE NF - Bâtiment tertiaire (Passeport Exceptionnel) et BREEAM International (niveau Excellent) et vise, dans le respect du Plan Climat de Paris, une consommation maximale de 50 kWhep/m2/an (compris compensation photovoltaïque).

Crédit photo : archphoto, inc. © Baumschlager Eberle Architekten

Demandez votre documentation get_app

 

filter_list Sur le même sujet

1969-2019 : la marque architecture ALUCOBOND® fête ses 50 ans ! RDV au salon Architect@Work / stand N° 214 - Batiweb

1969-2019 : la marque architecture ALUCOBOND® fête ses 50 ans ! RDV au salon Architect@Work / stand N° 214

ALUCOBOND®, la marque architecture du Groupe 3A Composites, qui célèbre en 2019 son 50e anniversaire, s’est forgée une réputation de leader dans son domaine, qui lui permet aujourd’hui de rayonner dans le monde entier. Depuis 1969, les panneaux composites aluminium ALUCOBOND®, en particulier utilisés dans l’habillage de façades, le revêtement mural et les sur-toitures, sont indissociables de l’histoire du bâti, tant la marque n’a eu de cesse d’accompagner les plus belles prouesses architecturales.
ALUCOBOND® : des gammes sans cesse renouvelées et déclinées dans une centaine de teintes et textures ! - Batiweb

ALUCOBOND® : des gammes sans cesse renouvelées et déclinées dans une centaine de teintes et textures !

ALUCOBOND®, la marque architecture cinquantenaire du Groupe 3A Composites, leader mondial en matière de panneaux aluminium composites, étoffe et revisite en permanence son catalogue de surfaces, de teintes et de textures pour accompagner au plus près les dernières innovations techniques et esthétiques des architectes et designers. En 2020, ALUCOBOND® lance la gamme Rocca déclinée en 4 teintes et enrichit la gamme naturAL de la nouvelle teinte Pure.
Hélios : un programme tertiaire d’envergure habillé d’une peau minérale en ALUCOBOND® - Batiweb

Hélios : un programme tertiaire d’envergure habillé d’une peau minérale en ALUCOBOND®

Sur le parc des Rives Créatives de l’Escaut au cœur du Valenciennois, le maître d’ouvrage Carré Constructeur, avec l’atelier d’architecture Wibaux & Associés, façonne sur un site en pleine reconversion un projet d’envergure. Hélios réunira à terme, sur plus de 10 000 m2, 4 bâtiments en R+3, avec des rez-de-chaussées dédiés aux commerces et services de proximité et des plateaux de bureaux en étages.
Une peau vibrante et argentée en ALUCOBOND® pour parer les tours Sky Place à Strasbourg - Batiweb

Une peau vibrante et argentée en ALUCOBOND® pour parer les tours Sky Place à Strasbourg

Le projet d’envergure baptisé Sky Place, qui vient d’être livré, est situé dans le quartier strasbourgeois Archipel Wacken, en face du Parlement européen. Les tours de logements Skyplace, conçues par Oslo Architecte, au coeur de ce nouveau quartier, comprennent 136 logements en R+16, tous orientés sud-ouest, et disposant d’une vue magnifique sur le centre ville de Strasbourg et sa cathédrale.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter