Menuiseries PVC et incendie : le PVC et la réaction au feu

Communiqué | 27.07.22
Partager sur :
Menuiseries PVC et incendie : le PVC et la réaction au feu - Batiweb
Comment se comporte le PVC face à un feu ? Grâce à sa teneur élevée en chlore provenant du sel, le PVC est un matériau naturellement ignifugé. Cela signifie qu’il est difficilement inflammable et qu’il contribue très peu à la propagation du feu.

Les fenêtres PVC représentent elles un risque particulier en cas d’incendie ?

Non. Le PVC est naturellement ignifuge :

  • à l’allumage : il est difficilement inflammable et ne s’enflamme qu’au delà de 400°C.

Les profilés VEKA sont classés M2 en blanc et M3 en plaxé.

Les menuiseries VEKA sont classées B-s3, d0 (M1) en blanc et C-s3,d0 (M2) en plaxé. Leur conformité aux règles de comportement au feu des façades des bâtiments est certifié.

Pour information, selon la réglementation française, la plupart des produits de construction en PVC sont classés B ou C pour leur réaction au feu, sur une échelle de A à F. Il s’agit d’une contribution faible au feu.

  • à la propagation : le PVC est peu propagateur de flammes. En effet, il est auto-extinguible, il s’éteint quand la source de combustion est éliminée. Lorsqu’il est soumis au feu, le PVC rigide se ramollit et carbonise, sans persistance de flamme, vers 230 °C.
  • quid d’éventuels débris enflammés ? Le PVC ne produit ni gouttes ni débris enflammés.

Le PVC dégage t-il des substances toxiques lors d’un incendie ?

Oui, comme tout matériau. Mais ces fumées jouent un véritable rôle d’alerte sur un départ d’incendie.
Lors de sa combustion, le PVC dégage une fumée piquante contenant du chlorure d’hydrogène (HCI) notamment. Le caractère irritant de ce gaz constitue un signal d’alarme précoce et efficace du début d’un incendie. Ce gaz est détectable à des concentrations très en dessous de celles susceptibles de causer un danger pour la santé.

En revanche, contrairement aux idées reçues, il ne dégage ni chlore ni phosgène et s’éteint de lui-même dès la suppression du foyer.

La combustion du PVC génère aussi du dioxyde de carbone et du monoxyde carbone. Ce dernier est dégagé par tout corps organique en combustion (dès lors qu’il contient du carbone) et est inodore.

En règle générale lors d’un incendie, les causes de décès par inhalation de fumée sont :

  • 90-95% dues à des intoxications par le CO. Ce gaz est responsable de centaines de morts par an en France car une dose de 0.2% de CO dans l’atmosphère est suffisante pour provoquer une mort rapide.
  • 5-10% sont dus au cyanure qui se dégage des composés aromatiques tels que la laine, la soie, le nylon ou encore le polyuréthane expansé.
  • aucun cas de décès du au chlorure d’hydrogène émis par la combustion de PVC

Quid de la formation de dioxines lors d’un incendie ?

Le PVC dégage des dioxines lors d’un feu, mais ni plus ni moins qu’aun autre matériau tel que le bois.

Des enquêtes effectuées post-incendies impliquant su PVC ont montré que la formation de telles substances restait confinée à des niveaux infimes, sans risque pour l’homme.

Voici quelques exemples de chiffres :

  • combustion de 1 T de PVC : 4 µg de dioxines
  • combustion de 1 T de bois : 5 µg de dioxines
  • combustion de 1 T de végétaux cultivés (traités) : 30 µg de dioxines
  • combustion de 1 T de bois ou de biomasse : 1-100 µg de dioxines

Le PVC dégage t-il des dioxines lors de l’icinération de déchets – dont le PVC ?

La même quantité de dioxines est produite lors de l’incinération de déchets, avec ou sans présence de PVC.

Toute combustion contribue à la production de dioxines si elle s’effectue en présence de composés chlorés, y compris par exemple du sel de table, des déchets végétaux ou du papier.

Les dioxines sont des composés chlorés polycycliques qui se forment au cours de processus thermiques. Ils nécessitent des mélanges de substances organiques et la présence de chlore, et est fonction des conditions de température et de présence d’oxygène.

Elles sont principalement issues de processus industriels mais elles peuvent aussi produites lors de phénomènes naturels comme les incendies de forets ou les éruptions volcaniques.

 

Pour en savoir plus exit_to_app

 

La sélection de la semaine
GUIDE ISOLATION - Batiweb

Envie de réchauffer votre intérieur ? Un projet de rénovation en tête ? Consultez le Guide...


DELTA-TERRAXX : géocomposite drainant polyvalent, maîtriser l'eau autour de la construction - Batiweb

DELTA-TERRAXX est un géocomposite de drainage polyvalent hautes performances pour toitures-terrasses accessibles,...


Cale de réparation pour plaques de plâtre Biz'Replak (x 28) - Batiweb

Biz'ReplaK (28). Cale métallique pour réparer les plaques de plâtres. Permet de reboucher les trous...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Aménagement des espaces de bureau et gestion du bruit et de la confidentialité, pensez cloison ! - Batiweb

La cloison démontable et mobile, en plus d’être un moyen de structurer les espaces de travail, répond aux obligations de…


JELD-WEN : des blocs-portes dans l'air de la rénovation - Batiweb

Qu’elles soient situées dans l’hôtellerie, le tertiaire, l’enseignement, la santé ou encore l’habitat collectif, les por…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb