Paris : des travaux concentrés par quartier pour plus de tranquillité

Urbanisme | 11.10.21
Partager sur :
Paris : des travaux concentrés par quartier pour plus de tranquillité - Batiweb
Accorder plus de calme aux riverains parisiens et faire gagner en efficacité les salariés du BTP sur le terrain, c’est le but d’« embellir votre quartier ». Comme l’expliquaient des élus de la Ville de Paris vendredi 8 octobre, l’opération veille à réduire les temps de travaux gérés par la collectivité et ses concessionnaires. Des chantiers massifs, pour lesquels le premier mandat de la maire PS Anne Hidalgo a été critiqué.

Lors d’un point presse vendredi 8 octobre, la naissance d’une nouvelle « philosophie » urbaine dans la capitale a été annoncée par Emmanuel Grégoire (PS), premier adjoint à la mairie de Paris. Elle se résume dans l’opération « embellir votre quartier », qui tend à planter une centaine d’arbres par quartier, mais aussi à rendre les rues plus paisibles et accessibles. 

Ainsi dès fin 2021, les travaux de voirie de la ville, souterrains des concessionnaires (entretien des réseaux d'eau, gaz, chauffage urbain, téléphonie, etc.) comme les grands chantiers déjà connus, seront concentrés sur une année par quartier de chaque arrondissement. De cette manière, c’est cinq années de tranquillité qui seront assurées.

Une façon également d’orchestrer les 15 000 chantiers annuels que subissent les chaussées de la capitale, soit presque autant que dans le secteur du bâtiment, d’après Jacques Baudrier, l'adjoint (PCF) à la construction publique.

Vers « cinq années de tranquillité » épargnées

L’opération est toutefois peu étonnante, commente l’élu communiste, car en phase avec le projet de « végétaliser » et de « piétonniser la ville », au cœur du programme de la maire PS Anne Hidalgo.

Il n’empêche que l’intéressée a reconnu « une gêne réelle », liée aux chantiers massifs lancés durant son premier mandat. En effet, tous les acteurs impliqués, des collectivités comme des concessionnaires, définissaient leur programme de travaux de façon annuelle. Différents travaux pouvaient donc s’enchaîner quatre années de suite pour un même trottoir.

La nouvelle méthode d’organisation permet d’« éviter d'empoisonner la vie des Parisiens avec une succession de chantiers mal coordonnés », commente le premier adjoint de la Ville. Un bon point les riverains, mais aussi pour la coordination des salariés du BTP présents sur le terrain.
 
Fin 2020, des concertations publiques ont débuté pour définir les chantiers prioritaires. Aux maires d’arrondissement de choisir ensuite leur premier quartier où concentrer ces travaux, choix validés en réunion publique.

Aujourd’hui, « il y a 17 quartiers de Paris où il y a beaucoup de travaux en ce moment et il n'y en aura plus pendant cinq ans », expose Jacques Baudrier. Cette vingtaine de quartiers dits « populaires », recevront chacun une enveloppe de 7 millions d’euros, tandis que le reste parmi les 83 quartiers parisiens concernés, toucheront 5,5 millions d’euros. Des fonds découpés sur la base d'une échelle de 30 000 habitants.

 

Virginie Kroun
Photo de Une : Adobe Stock
 

Virginie.kroun
filter_list

Sur le même sujet

Paris : plus de taxes sur les logements vacants et les résidences secondaires - Batiweb

Paris : plus de taxes sur les logements vacants et les résidences secondaires

La Ville de Paris a voté ce lundi 7 novembre le principe d’une augmentation des taxes sur les logements vacants et les résidences secondaires, dont les taux actuels sont jugés « beaucoup trop bas ». Pour la municipalité, il s’agit là d’une nouvelle initiative visant à dénicher des habitats disponibles dans la capitale, la taxe devant inciter les propriétaires à louer ou vendre leurs biens inoccupés.
12 000 m2 de panneaux photovoltaïques déployés sur la toiture d’un réservoir d’eau francilien - Batiweb

12 000 m2 de panneaux photovoltaïques déployés sur la toiture d’un réservoir d’eau francilien

La maire de Paris Anne Hidalgo s’est déplacée le 16 décembre dernier à l’Haÿ-les-Roses, dans le Val-de-Marne, afin d’inaugurer la plus grande centrale photovoltaïque sur toiture francilienne. Près de 12 000 m2 de panneaux solaires ont en effet été déployés sur un réservoir d’eau potable géré par Eau de Paris – une installation de grande envergure qui permettra de produire 1 600 MWh/an.
Bientôt un parc entre le Trocadéro et la tour Eiffel - Batiweb

Bientôt un parc entre le Trocadéro et la tour Eiffel

L’appel à projet international lancé en 2018 a été remporté par l’architecte paysagiste Kathryn Gustafson. Avec son projet « One », c’est la création d’un grand parc situé entre le Trocadéro et la tour Eiffel qui est prévu d’ici les Jeux Olympiques de 2024. L’objectif : remettre le végétal à l’honneur et privilégier la piétonisation de cet endroit très touristique de la capitale, qui accueille chaque année 20 millions de visiteurs.
Gare du Nord : la polémique relancée avec l'autorisation des travaux - Batiweb

Gare du Nord : la polémique relancée avec l'autorisation des travaux

Depuis l’annonce d’un projet de transformation de la gare du Nord comprenant un espace de plus de 50 000 mètres carrés partagés entre un centre commercial et des bureaux, les opposants se multiplient, comprenant d'abord un collectif d’architectes, puis la Mairie de Paris. Mais avec l’autorisation définitive du préfet de la région Île-de-France ce lundi 6 juillet, les travaux devraient tout de même débuter.