-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020 Vie des sociétés | 02.07.20

Partager sur :
Le Ministère de la Cohésion des Territoires a enfin communiqué les chiffres de la construction neuve entre mars et mai 2020. Sans surprise, l'apparition soudaine du coronavirus et les mesures de confinement imposées dès le 17 mars ont causé un violent coup d'arrêt pour la délivrance de permis de construire et le démarrage de nouveaux chantiers. Entre mars et mai 2020, les logements autorisés et commencés ont ainsi tous les deux chuté de -45,8 %.

Très attendus par le secteur du bâtiment, les chiffres de la construction de logements neufs entre mars et mai 2020 ont été dévoilés ce jeudi 2 juillet : les permis de construire et mises en chantier ont bel et bien connu une chute inédite.

 

De début mars à fin mai 2020, les permis de construire et mises en chantier ont tous les deux brutalement chuté de -45,8 % par rapport aux trois mois précédents (après une hausse respective +9,6 % et +0,4 % de janvier à mars 2020). Concrètement, cela représente 56 000 logements autorisés et 47 800 logements commencés en moins.

 

Le mois d'avril est le plus impacté, avec -65 % de logements autorisés (contre seulement -19 % en mars).

 

Dans le détail, la délivrance de permis de construire pour des logements collectifs ou en résidence a davantage diminué par rapport à l'individuel (-50,2 %, contre -39 %), mais cela s'explique par une forte progression pour les logements collectifs les trois mois précédents la crise (+16,3 %).

 

Evolution du nombre de logements autorisés et commencés. Source : SDES

 

Pour les mises en chantier, la baisse a inversement été plus marquée en mars, avec -84 % durant les quinze derniers jours de mars comparé au quinze jours précédents. Cela s'explique par la brutalité de l'arrêt des chantiers durant les premiers jours du confinement.

 

Sur un an, le nombre de logements autorisés baisse de -8,8 %, et de -10,2 % pour les mises en chantier, représentant respectivement 39 600 logements et 41 700 mises en chantier en moins. 

 

Evolution sur 9 ans. Source : SDES

 

Concernant les délivrances de permis de construire, la baisse est un peu plus marquée pour les logements collectifs, avec -6,8 %, contre -3,7 % pour les logements individuels.

 

Face à ces chiffres inquiétants, le ministre du Logement s'est toutefois voulu rassurant, soulignant que « 95 % des chantiers ont désormais réouverts, dont 4 sur 5 fonctionnent normalement », et a rappelé que tout était désormais mis en œuvre pour accélérer le retour à la normal :  « Pour cela, des premières mesures de soutien au carnet de commande sont examinées en ce moment même dans le PLFR3. Des travaux supplémentaires sont en cours notamment pour accélérer les procédures, par exemple, en accélérant la dématérialisation des autorisations d’urbanisme, et favoriser de nouveaux projets », a insisté Julien Denormandie.

 

Pour renflouer les carnets de commandes du BTP, l'Etat a déjà annoncé débloquer un milliard d'euros supplémentaire pour le soutien à l'investissement local dans le cadre de la troisième version du projet de loi finances rectificative (PLFR3).

 

Les autres mesures - concernant les surcoûts induits par les mesures sanitaires et la baisse de productivité - n'ont en revanche pas convaincu les différentes fédérations du bâtiment, que ce soit la FFB et la FNTP, ou encore la Capeb.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Plan de relance : les fédérations du BTP signent 4 chartes d'engagement - Batiweb

Plan de relance : les fédérations du BTP signent 4 chartes d'engagement

Dans le cadre du plan France Relance, quatre grandes fédérations du BTP participaient ce mardi 5 janvier à une première réunion de travail avec le gouvernement. A l'issue de cette réunion, les présidents des fédérations ont chacun signé une charte d'engagement. Les différents ministres présents ont ensuite remercié le secteur du BTP d'avoir tenu ses engagements en termes d'activité et d'emploi malgré le contexte de crise et les deux confinements. Le point sur les échanges.
Les mises en chantier dans le rouge à fin novembre 2018 - Batiweb

Les mises en chantier dans le rouge à fin novembre 2018

Comme annoncé en décembre dernier par la Fédération française du bâtiment (FFB), l’année 2019 devrait être marquée par « la fin d’un cycle de croissance » dans la construction. Les derniers chiffres ministériels viennent confirmer une tendance désormais bien engagée : alors que les permis de construire sont restés stables entre septembre et novembre 2018, les mises en chantier ont accéléré leur chute. Détails.
2018, une année difficile pour la construction de logements - Batiweb

2018, une année difficile pour la construction de logements

Sans surprise, 2018 n’aura pas été une année mémorable pour le marché de la construction. D’après le ministère de la Cohésion des territoires, seulement 460 500 logements ont été autorisés au cours des douze derniers mois, en recul de -7,1% par rapport à 2017. Dans le même temps, avec 398 100 biens concernés, les mises en chantier ont elles aussi baissé, de l’ordre de -7,0%. Tous les chiffres.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter