Bientôt une plus grande considération de l’environnement pour le projet Europacity ? Vie des sociétés | 31.08.18

Partager sur :
Bientôt une plus grande considération de l’environnement pour le projet Europacity ?
Nouvel épisode dans la saga Europacity ! Le projet de mégacomplexe, qui avait fait l’objet d’une décision judiciaire visant l’annulation de la création de la zone d’aménagement lui étant destinée, est aujourd’hui au cœur de nouvelles négociations avec le gouvernement. L’objectif : aboutir à une convention entre le promoteur Immochan et l’État afin de définir de nouveaux engagements environnementaux. Explications.
Europacity risque bien de se retrouver au coeur d'une énième polémique ! En mars dernier, la justice s’attaquait au mégacomplexe porté par Immochan, annulant la création de la zone d’aménagement censée accueillir le projet. Entre autres, l’impact environnemental de ce dernier avait été largement remis en cause. L’État s’était cependant rangé du côté du promoteur, faisant appel de ce jugement.

Et de toute évidence, le gouvernement est bien déterminé à soutenir Europacity. En effet, une convention avec Immochan « est en discussions sur les prochains mois », comme l’a fait savoir Benoît Chang, directeur général d’Alliages et Territoires, coentreprise entre la foncière et le groupe chinois Wanda. Le but : « améliorer ce qui peut l’être ».

Un triomphe du « bon sens » en perspective

Pour rappel, outre les nombreuses attaques des associations opposées au projet, le mégacomplexe s’était également attiré les foudres de Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique et solidaire. De fait, la protection de l’environnement sera au cœur de cette nouvelle convention, qui portera notamment sur la mise en place tant décriée d’une piste de ski artificielle.

« Il est trop tôt pour dire si elle se fera ou si elle ne se fera pas », modère Benoît Chang. « Le bon sens voudra qu’elle ne soit pas réalisée si l’on voit que cet équipement n’a pas de sens pour les habitants, les clients, l’environnement et ce qu’il génère sur l’image. »

Des propos qui ont encore du mal à convaincre les détracteurs d’Europacity. « Ce projet il ne faut pas le revoir, il faut l’arrêter le plus vite possible », a notamment déclaré Bernard Loup, président du Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG). Le débat reste ouvert !

F.C (avec AFP)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

EuropaCity : un rapport favorable à l’aménagement du Triangle de Gonesse

EuropaCity : un rapport favorable à l’aménagement du Triangle de Gonesse

Le très controversé projet EuropaCity fait encore parler de lui ! Le 24 juillet, le collectif Europas du tout, opposé au projet, a fait part de sa surprise quant à la publication récente d’un rapport favorable à l’aménagement de la Zone d’aménagement concertée (ZAC) de Gonesse, mais pas au futur méga-complexe immobilier. De quoi relancer les débats autour de cette opération, également pointée du doigt par le ministre de la Transition écologique et solidaire.
La justice opposée au projet Europacity, l'Etat fait appel

La justice opposée au projet Europacity, l'Etat fait appel

Mauvaise nouvelle pour les opposants à Europacity ! Alors que la justice avait tranché en leur faveur le 6 mars dernier, l'Etat a récemment décidé de faire appel de la décision du tribunal administratif de Cergy-Pontoise, relançant le débat autour de ce projet loin de faire l'unanimité. Le collectif « Europas du tout », hostile au méga-complexe, a d'ailleurs déjà fait part de sa stupéfaction.
La justice épingle le mégacomplexe Europacity

La justice épingle le mégacomplexe Europacity

Pointant un manque d’information de la population locale et des autorités autour du mégacomplexe Europacity, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé le 6 mars la création de la zone d’aménagement devant accueillir le projet. Tout comme une enquête publique publiée l’été dernier, la justice a souligné les lacunes de l’étude d’impact présentée en 2016, mettant en avant l’insuffisance de certaines analyses. Le point.
La justice annule le Plan d’urbanisme du projet Europacity

La justice annule le Plan d’urbanisme du projet Europacity

Nouveau rebondissement dans l’affaire « Europacity ». Le tribunal administratif de Pontoise a annulé ce mardi 12 mars le Plan local d’urbanisme (PLU) de la ville de Gonesse qui autorisait l’implantation du très controversé mégacomplexe touristique. Cette décision met un coup d’arrêt au projet, pour la plus grande satisfaction du collectif Europas du tout. Favorable au projet, le maire de Gonesse a quant à lui décidé de faire appel de cette décision.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter