Bientôt une plus grande considération de l’environnement pour le projet Europacity ?

Vie des sociétés | 31.08.18
Partager sur :
Bientôt une plus grande considération de l’environnement pour le projet Europacity ? - Batiweb
Nouvel épisode dans la saga Europacity ! Le projet de mégacomplexe, qui avait fait l’objet d’une décision judiciaire visant l’annulation de la création de la zone d’aménagement lui étant destinée, est aujourd’hui au cœur de nouvelles négociations avec le gouvernement. L’objectif : aboutir à une convention entre le promoteur Immochan et l’État afin de définir de nouveaux engagements environnementaux. Explications.
Europacity risque bien de se retrouver au coeur d'une énième polémique ! En mars dernier, la justice s’attaquait au mégacomplexe porté par Immochan, annulant la création de la zone d’aménagement censée accueillir le projet. Entre autres, l’impact environnemental de ce dernier avait été largement remis en cause. L’État s’était cependant rangé du côté du promoteur, faisant appel de ce jugement.

Et de toute évidence, le gouvernement est bien déterminé à soutenir Europacity. En effet, une convention avec Immochan « est en discussions sur les prochains mois », comme l’a fait savoir Benoît Chang, directeur général d’Alliages et Territoires, coentreprise entre la foncière et le groupe chinois Wanda. Le but : « améliorer ce qui peut l’être ».

Un triomphe du « bon sens » en perspective

Pour rappel, outre les nombreuses attaques des associations opposées au projet, le mégacomplexe s’était également attiré les foudres de Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique et solidaire. De fait, la protection de l’environnement sera au cœur de cette nouvelle convention, qui portera notamment sur la mise en place tant décriée d’une piste de ski artificielle.

« Il est trop tôt pour dire si elle se fera ou si elle ne se fera pas », modère Benoît Chang. « Le bon sens voudra qu’elle ne soit pas réalisée si l’on voit que cet équipement n’a pas de sens pour les habitants, les clients, l’environnement et ce qu’il génère sur l’image. »

Des propos qui ont encore du mal à convaincre les détracteurs d’Europacity. « Ce projet il ne faut pas le revoir, il faut l’arrêter le plus vite possible », a notamment déclaré Bernard Loup, président du Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG). Le débat reste ouvert !

F.C (avec AFP)
Redacteur
La sélection de la semaine
Plafond Monolithique ELEGANZA - Batiweb

Eleganza de Armstrong Ceiling Solutions offre une harmonie des sons et une élégance visuelle. Avantages...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de conseil - Batiweb

Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Débord SIEL : Une avancée de toit en béton de 32 cm - Batiweb

Un produit 2 en 1 qui permet de créer le débord tout en réalisant les chainages horizontaux périphériques.…


Hygiène et bien-être, WC lavant Geberit AquaClean - Batiweb

L’eau est indispensable pour l’hygiène quotidienne. Elle lave en douceur, mais aussi efficacement. C'est pourquoi de plu…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb