Covid-19 : Nexity propose de reloger soignants et sans-abris Vie des sociétés | 25.03.20

Partager sur :
Covid-19 : Nexity propose de reloger soignants et sans-abris Batiweb
Très sollicité en cette période d'épidémie, les soignants sont parallèlement de plus en plus inquiets quant au fait de ramener le Covid-19 à leur domicile et de contaminer leurs proches. En même temps, le gouvernement déploie des moyens pour héberger temporairement les sans domicile fixe, et sollicite les acteurs de l’immobilier pour fournir des solutions de logements temporaires aux soignants et aux sans-abri. Nexity s’engage en ce sens, et prévoit plusieurs dispositifs d’aides.

La boule au ventre. Le personnel soignant affairé à endiguer le flux de patients atteint du coronavirus peut ressentir de l’angoisse. L’angoisse de la masse de travail, la peur de ramener le coronavirus à domicile, et de contaminer ses proches.

 

Au même moment dans la rue, les sans-abri sont particulièrement vulnérables face au virus. Le ministre du Logement Julien Denormandie tente de trouver des solutions d’hébergement temporaire pour eux. Le Ministère est donc échangé avec les différents acteurs du logement pour engager un mouvement de solidarité. 

 

Se voir confier cette mission solidaire, presque humanitaire, représente un engagement important qui rend fier Jean-Philippe Ruggieri, Directeur Général du groupe Nexity. « Nous sommes honorés d’être cité comme entreprise pouvant contribuer aux solutions à trouver. (…) Compte-tenu de notre position de premier acteur de l’immobilier et de notre vocation d’utilité, nous nous devons en effet d’agir ensemble dans cette période exceptionnelle ». Les solutions pensées ne sont pas encore opérationnelles, mais Jean-Philippe Ruggieri déclare que le personnel est « proactif ». Il évoque ainsi une première solution abordable « il est évident que si les associations nous sollicitent, nous chercherons des réponses pour mettre à disposition des logements vacants, notamment dans les résidences étudiants Studéa que nous gérons, mais dont nous ne sommes pas propriétaires, afin d’acceuillir des personnels soignants et des publics prioritaires, selon des modalités à définir »

 

La valeur de l’entraide 

 

Contre la crise sanitaire déclenchée par l’épidémie du coronavirus, Nexity met à disposition « environ 300 logements Studéa pour les soignants et/ou les publics vulnérables ». C’est dans une des régions les plus atteintes par ce virus que Nexity s’engage. En Île-de-France, 150 logements Studéa seront disponibles, soit la moitié des logements mis à disposition par Nexity. 150 autres logements permettront également aux soignants et aux sans-abri d’accéder à un hébergement temporaire dans toute la France. 

 

Le groupe immobilier a bien conscience de la situation particulière engendrée par le Covid-19. Il promet ainsi de prendre en charge « les loyers et l’assurance pendant une période indéterminée » de tous les logements réquisitionnés pour ces personnes vulnérables. Nexity engage également un mouvement d’entraide avec les associations. Celles-ci pourront disposer des logements comme elles le souhaitent en fonction de leurs besoins et des urgences.

 

Dans un deuxième temps, Nexity pourrait utiliser sa plateforme Bienici.com comme une base de donnée de recensement des logements vacants des particuliers. Une équipe du groupe pourrait être dédiée à cette mission, et, en relation avec les agents immobiliers, ces logements vacants pourraient servir d’hébergements temporaires. 

 

Dans les jours à venir, les premières initiatives du groupe devraient prendre forme, laissant un peu de temps au gouvernement pour s’organiser et solliciter un maximum d’acteurs pour participer à une chaîne humaine d’entraide. 

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Covid-19 : 5 000 logements mis à disposition des soignants sur Airbnb Batiweb

Covid-19 : 5 000 logements mis à disposition des soignants sur Airbnb

Le gouvernement avait récemment sollicité les organismes de logements pour aider les personnes vulnérables et le personnel soignant à se loger durant la période de confinement. Depuis le lancement du site « Appart Solidaire » par Airbnb, plus de 5 000 logements ont déjà été mis à disposition gratuitement.
BDR Thermea France offre la réparation de ses solutions aux soignants Batiweb

BDR Thermea France offre la réparation de ses solutions aux soignants

Depuis le début du confinement, nombreuses sont les entreprises à apporter leur soutien au personnel soignant. BDR Thermea France et ses marques Chappée, De Dietrich et Oertli soutiennent elles aussi les hôpitaux en proposant aux structures hospitalières, aux Ehpad, et au personnel soignant, des réparations gratuites.
Fin février, la construction se portait pourtant bien… Batiweb

Fin février, la construction se portait pourtant bien…

Les premiers comparatifs des chiffres de la construction entre 2019 et 2020 sont enfin parus. Jusqu'à fin février 2020, la construction de logements était au beau fixe et celle des locaux commerciaux, bien que moins florissante, restait tout de même en forme. Cependant, ces premiers résultats excluent la période de construction pendant le confinement, difficile donc de s’imaginer l’impact du coronavirus sur le secteur avant la fin de l’année en cours.
« Sans plan de relance, le bâtiment court à la catastrophe » (Olivier Salleron) Batiweb

« Sans plan de relance, le bâtiment court à la catastrophe » (Olivier Salleron)

Des chantiers émanent à nouveau les bruits de la construction. Même avec une production amoindrie, le bâtiment reprend, et selon les chiffres de la FFB du 29 juin, 95 % des chantiers ont désormais retrouvé une activité normale, bien que le secteur du BTP ait été lourdement impacté. Aujourd’hui, les attentes se tournent donc vers des mesures de relance, que la FFB présente à travers la voix de son nouveau président, Olivier Salleron.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter