Focus sur Le Thémis, premier bâtiment tertiaire E+C- Vie des sociétés | 19.01.18

Partager sur :
C’est toujours une fierté pour Schüco de mettre en avant ses projets les plus exemplaires ! Le spécialiste de la menuiserie est revenu ce 18 janvier sur Le Thémis, premier bâtiment tertiaire ayant reçu le label E+C-. Il faut dire que le projet a de quoi susciter l’envie : conception sous BIM, parfaite adéquation avec les exigences de la réglementation thermique et environnementale, façade végétalisée… Autant de caractéristiques qui ont largement contribué à faire certifier l’immeuble.
Souvenez-vous : en mars 2017, le ministère du Logement remettait les premiers labels E+C-, soulignant la performance environnementale des bâtiments. Sur les 7 projets lauréats, l’un d’entre eux a beaucoup fait parler de lui lors de la dernière édition du Mondial du Bâtiment.

Le Thémis, immeuble de bureaux situé à Paris, s’est en effet retrouvé au cœur d’une conférence organisée par Schüco, fabricant de fenêtres, vérandas, portes et autres baies vitrées et volets. Un moyen pour l’industriel de revenir sur une démarche exemplaire qui pourrait bien inspirer d’autres professionnels de la construction.

« Nous le savons, le bâti émet une forte proportion des GES impliqués dans le réchauffement climatique. Pour montrer comment toute notre chaîne peut agir de manière pratique et positive, nous avons choisi un exemple concret : Le Thémis. Une réalisation de référence à laquelle Schüco participe depuis sa conception, avec tous les autres intervenants de ce forum », indiquait Jacques Llados, directeur général de l’entreprise de menuiserie, en introduction de la conférence.

Toutes les conditions réunies pour obtenir les certifications

Porté par Icade, Le Thémis a fait l’objet d’une vente en l’état futur d’achèvement en avril 2016. Les travaux, quant à eux, ont démarré au deuxième trimestre de la même année pour une livraison estimé à la même période en 2018 sur le Lot N4 de la Zac Clichy-Batignolles.

D’un niveau R+7 (34.00 m de haut) et d’une surface de plancher 10 655 m2, l’immeuble a présenté bien des défis aux différents intervenants du projet, parmi lesquels SFICA, Artelia, Barthes Bois ou encore Michelle Lenne-Haziz, architecte associée avec Corinne Vezzoni sur l’opération.

« Nos orientations techniques et énergétiques répondent au cahier des charges du promoteur Icade. La construction raisonnée du Thémis, liée à sa structure mixte bois-béton, et son exploitation maîtrisée lui permettent d’être exemplaire en termes environnementaux. Pas de climatisation, géothermie, panneaux solaires : la performance obtenue pour Le Thémis, cotée E2C2, est exceptionnelle ! », raconte cette dernière.

« Pour optimiser l’étanchéité à l’air, très importante pour Le Thémis, notre ingénieur thermicien a coordonné l’articulation parfaite entre la structure bois-béton et la façade. Pour nous, façadiers, la démarche induite par les nouvelles exigences liées aux certifications comme le nouveau label E+C- est intéressante : elle nous oblige à exécuter une tâche toujours plus fine. Notre suivi était primordial : de la phase d’étude à la phase de pose, nous avons échangé avec la Maîtrise d’œuvre », ajoute Thierry Pham, directeur commercial Façadier Castel Alu.

Outre l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement, avec sa façade végétalisée emblématique, l’immeuble se distingue également par son mode de conception en BIM, qui tend, là encore, à inscrire le projet dans une recherche constante d’innovation. Une démarche qui n’a pas manqué de porter ses fruits, Le Thémis ayant reçu les labellisations HQE Excellent (référentiel 2015), BREEAM Excellent (référentiel 2013), Effinergie + (RT 2012à et Biosourcé (référentiel 2015).

F.C
Photo de Une : ©Golem
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Certivéa fait évoluer son offre de labels

Certivéa fait évoluer son offre de labels

Toujours plus impliqué dans la croissance verte des bâtiments, Certivéa a récemment actualisé son offre de labels pour le non résidentiel en intégrant les certifications E+C-, BBCA (pour le bas-carbone) et Effinergie 2017 (pour l’énergie). Une initiative qui devrait permettre à l’organisme d’accompagner les professionnels du bâtiment qui souhaitent se préparer aux standards imposés par la loi de transition énergétique.
Une maison doublement labellisée NF Habitat HQE et E+C- en Île-de-France

Une maison doublement labellisée NF Habitat HQE et E+C- en Île-de-France

Une première en Île-de-France : une maison située à Eaubonne (95) s’est récemment vue remettre la double distinction NF Habitat HQE et E+C- par Céquami, filiale de Qualitel. Le bâtiment, signé Maisons Berval, se veut à la fois moderne, confortable, esthétique et respectueux de l’environnement. Focus sur cette réalisation aux nombreux atouts.
Certification Effinergie : le dynamisme se poursuit au deuxième trimestre 2017

Certification Effinergie : le dynamisme se poursuit au deuxième trimestre 2017

La tendance est toujours au beau fixe pour les labels Bepos-Effinergie 2017 et 2013, Effinergie+, BBC-Effinergie et BBC-Effinergie rénovation. D’après le dernier tableau de bord de la certification, publié il y a peu par Effinergie, de plus en plus de bâtiments sont engagés dans une démarche de certification, même si le marché tend à se stabiliser. Tour d’horizon des principaux indicateurs.
La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

Les inscriptions pour les Génies de la Construction sont ouvertes. Chaque année, le concours vise à faire connaître la diversité des métiers du bâtiment. Les candidats, du collège aux études supérieurs, travaillent en équipe sur un projet de construction ou d’aménagement en intégrant la question du développement durable, et de la transition numérique. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter