Géomètre, une profession souvent méconnue, et qui peine à recruter

Vie des sociétés | 05.07.21
Partager sur :
Géomètre, une profession souvent méconnue, et qui peine à recruter - Batiweb
Au sein du bâtiment, de nombreux métiers sont en tensions, avec beaucoup de postes disponibles et peu de candidats. C'est notamment le cas des géomètres, une profession souvent méconnue. Or, selon l'Ordre de Géomètres-experts (OGE), 3 000 postes devraient être à pourvoir d'ici 2023. Dans ce contexte, l'OGE rappelle les atouts du métier.

Nous en parlions encore récemment : le secteur du BTP fait face à de plus en plus de difficultés de recrutement, manquant de conducteurs de travaux, maçons, charpentiers, couvreurs, serruriers, plombiers, électriciens... Autre métier moins connu mais faisant également face à cette problématique : les géomètres.

 

Selon une récente enquête de Pôle Emploi sur les « besoins en main-d'oeuvre », cette profession serait même la 3ème la plus recherchée, devant les aides à domicile et les médecins, pourtant particulièrement en tensions.

 

La filière des géomètres compte environ 10 000 emplois en 2021, dont 1 866 géomètres-experts. Mais cette spécialisation souffrirait d'un manque de candidats, avec 1 300 postes à pourvoir.

 

Selon l'enquête de Pôle Emploi, 80 % de ces recrutements seraient jugés difficiles. Il existerait par ailleurs de fortes disparités régionales, avec 200 projets de recrutements en Auvergne-Rhône-Alpes, contre seulement 20 en Bourgogne-Franche-Comté.

 

3 000 postes à pourvoir d'ici 2023

 

L'Ordre des Géomètres-Experts (OGE), qui a récemment élu son nouveau président, estime de son côté que les besoins devraient continuer à augmenter, et passer à 3 000 postes à pourvoir d'ici 2023.

 

Face à ces difficultés, l'OGE souligne s'être engagé depuis plusieurs années pour promouvoir le métier à l'occasion de forums des métiers et de journées portes ouvertes.

 

Séverine Vernet, première vice-présidente du conseil supérieur en charge de la formation, précise que le plan « Géomètre-expert 2030 » prévoit d'accompagner la transformation du métier, avec notamment une refonte des parcours de formation et d'accès à la profession, et une place de plus en plus importante accordée aux nouvelles technologies (BIM, drones, scan 3D, GNSS...).

 

Autres avantages du métier : la diversité des spécialisations (technicien SIG, urbaniste, paysagiste, juriste...), de belles évolutions professionnelles, des rémunérations attractives, et une certaine autonomie.

 

« Le métier de géomètre-expert offre certaines souplesses que la crise sanitaire a significativement mises en exergue, comme par exemple la possibilité de choisir son cadre de travail (urbain, rural, littoral), de privilégier des activités au bureau ou plutôt sur le terrain, et d’avoir toute latitude sur son organisation et ses horaires de travail en tant que chef d’entreprise », souligne ainsi Séverine Vernet.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Recrutement dans le BTP : les conducteurs de travaux parmi les plus recherchés - Batiweb

Recrutement dans le BTP : les conducteurs de travaux parmi les plus recherchés

Fin mars 2021, l'Insee recensait près d'1,5 million de salariés dans le secteur de la construction, et Pôle Emploi près de 195 000 projets de recrutements (hors cadres) pour l'année en cours. Alors que l'emploi dans le BTP reste dynamique malgré la crise, le site d'annonces d'emploi Monster dévoile ses chiffres pour les six premiers mois de l'année 2021. Face aux difficultés de recrutement, le spécialiste publie également un livre blanc pour aider les entreprises du BTP à développer leur attractivité.
Plus de 500 000 postes à pourvoir dans le BTP d'ici 2022 - Batiweb

Plus de 500 000 postes à pourvoir dans le BTP d'ici 2022

L'activité du BTP et l'emploi dans ces métiers devraient être stimulés de façon positive par plusieurs facteurs à l'horizon 2022, selon le rapport « Prospective des métiers et qualifications » remis par France Stratégie et la Dares au ministre du Travail François Rebsamen ce mardi. Le secteur pourrait en effet offrir jusqu'à 554 000 postes à pourvoir à l'horizon 2022. Analyse.
La construction, un secteur qui recrute ! - Batiweb

La construction, un secteur qui recrute !

S’appuyant sur le nombre d’offres d’emplois déposées ces deux dernières années, RegionsJob propose aujourd’hui son premier baromètre de l’emploi en France. Et surprise : le secteur du BTP semble être le plus dynamique du pays, devant l’industrie manufacturière et agro-alimentaire. Le détail des chiffres de l'étude.