Habitat durable : quel rôle pour les architectes ? (Enquête) Vie des sociétés | 02.11.16

Partager sur :
Une enquête menée par Greenkub dévoile que 81% des Français pensent que les architectes ont un rôle essentiel à jouer dans la construction d’un « monde meilleur ». Mais sont-ils vraiment sollicités ? La réponse est non puisque seulement 20% des Français font appel à un architecte pour réfléchir à l’impact de leur habitat sur l’environnement. Les raisons ? Eléments de réponse.
Les architectes ont-il un rôle à jouer dans la construction d’un « meilleur avenir » grâce à l’amélioration de l’habitat ? C’est l’objet d’une *enquête menée par Greenkub, société spécialisée dans les constructions modulaires en bois de moins de 20 m2 clé en main.

Pour ce faire, Greenkub a questionné plus de 34 000 personnes sur les degrés d’implication des architectes dans l’amélioration des constructions pour bâtir un monde meilleur. Résultat : les architectes peuvent construire un monde meilleur « si les Français font appel à eux ! », indique l’enquête.

En effet, si les Français sont unanimes et pensent à 81% que les architectes ont un rôle « essentiel » à jouer dans la construction d’un meilleur avenir, ils ne sont que 20% à faire appel à un architecte pour justement réfléchir à l’impact de leur construction sur l’environnement.

Les Français moyennement impliqués

Comment expliquer la tendance ? Greenkub note que les Français sont moyennement impliqués pour la construction d’un monde plus durable. En effet, à la question « Etes-vous prêt(e) à investir plus dans des constructions éco-responsables », seulement 59% des interrogés répondent « oui ».

Ils sont pourtant majoritaires (78%) à être conscients que leur habitation ou leurs aménagements ne participent absolument pas à la création d’un monde meilleur, « ce qui en dit long sur les matériaux utilisés à l’heure actuelle ».

Des habitats pas si durables… A qui la faute ?

90% des Français pensent que les acteurs de la construction « n’oeuvrent pas suffisamment » pour être davantage en phase avec les problématiques environnementales.

Mais qu’en est-il des interrogés ? Ils avouent leur manque d’implication : 61% des femmes et 43% des hommes déclarent ainsi qu’ils sont inactifs dans l’amélioration de leur habitat.

Parmi ceux prêts à agir en faveur d’une habitation plus écologique, « tout change quand on commence à parler de coûts », dit l’enquête. En effet, 59% des femmes sont disposées à augmenter leur budget mais seulement jusqu’à 2% du montant global de la construction. De leur côté, 57% des hommes sont prêts à aller jusqu’à 5%. Mais si les hommes sont prêts à dépenser plus que les femmes pour la construction « d’un monde meilleur », les femmes privilégient davantage les matériaux renouvelables. Elles sont 60% à préférer le bois ou le chanvre pour les extensions ou les améliorations de leur habitat, alors que les hommes continuent à choisir des matériaux traditionnels peu écologiques comme les briques ou les parpaings en ciment.

L'enquête dévoile ainsi que « tout reste encore à faire ».

* Méthodologie : sondage effectué en ligne sur Facebook et une base propriétaire à GreenKub à destination de plus de 34.000 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus, entre le 10 et le 20 octobre 2016. Profils : 49% de femmes et 51% d'hommes.


R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Logement durable : succès pour l’Appel à manifestation d’intérêt d’E. Cosse - Batiweb

Logement durable : succès pour l’Appel à manifestation d’intérêt d’E. Cosse

Le 28 juillet dernier, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, lançait un Appel à manifestation d’intérêt afin d'encourager l’ensemble des acteurs du secteur à partager leurs bonnes pratiques en faveur de l’habitat durable. Deux mois plus tard, près de 500 collectivités, professionnels et réseaux associatifs ont répondu à cet appel. Un bilan particulièrement positif dont s’est félicitée la ministre.
La Beaujoire, premier parc d'expo éco-engagé en France - Batiweb

La Beaujoire, premier parc d'expo éco-engagé en France

Expo Nantes Atlantique, gestionnaire exclusif du Parc des Expositions de la Beaujoire, s'engage dans la voie de la certification ISO 14001. Cette démarche environnementale qui trouve ses premières applications sur le terrain se concrétise à l'occasion du salon Habitat Durable & Energies Renouvelables qui se tient les 13, 14 et 15 novembre à Nantes.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter