L'application de lutte contre le travail illégal Bativigie se met à jour avec la carte BTP Vie des sociétés | 06.06.17

Partager sur :
Bati Vigie, une application pionnière en matière de contrôle sur les chantiers et de lutte contre le travail illégal, vient de développer sa version 2.0. Cette dernière intègre la nouvelle carte BTP, en permettant de générer des rapports de visite et de faciliter la traçabilité des contrôles. Une manière d’améliorer le suivi des ouvriers sans alourdir les tâches administratives des maîtres d’ouvrages.
Attendue et réclamée par toute la profession, la carte d’identification professionnelle du BTP est déjà arrivée dans certaines régions. Mais il faudra attendre le 1er juillet 2017 pour voir l’ensemble du territoire recouvert par le système.

Créée pour lutter contre le travai détaché, ce dispositif avait été remis sous le feu des projecteurs lors de la polémique sur la Clause Molière. Un délai bienvenu pour les entreprises de développement d’applications de contrôle et de surveillance, qui ont donc eu le temps de s’adapter avant l’arrivée de la carte BTP.

Parmi elles, Bativigie est l’une des plus connues. Lancée en 2015, la solution pionnière du secteur a dévoilé jeudi 1er juin la version 2.0 de son logiciel de vérification des intervenants sur les chantiers. Une évolution intègre un nouveau process :
- l’opérateur missionné par le maître d’ouvrage vérifie la care BTP du salarié ;
- l’application embarquée par l’opérateur scanne le QR code de la carte pour vérifier sa validité ;
- la plateforme Bativigie active en temps réel toutes les infos sur le possesseur de la carte : rapports d’incidents, mises en demeure, bilans mensuels, etc

Fluidifier les contrôles

Avec cette nouvelle version, Bativigie compte « prolonger l’action des pouvoirs publics dans la lutte contre les fraudes sur les chantiers dans une logique de complémentarité ».

L’application compte notamment sur sa capacité à opérer une traçabilité des contrôles, que ne permet pas la carte professionnelle BTP. Elle permet également d’autres services, comme la systémisation des vérifications, le reporting immédiat et permanent des données ou l’envoi automatisé de courriers en cas de problème ou de manquement.

Par ailleurs, le système Bativigie est en mesure de contrôler l’ensemble des informations exigées pour les travailleurs détachés dans le cadre de la loi Savary. Toutefois, elle ne permet pas de remplacer l’humain, qui se doit de rester vigilant.

« L’arrivée de la nouvelle carte d’identification professionnelle du BTP constitue une avancée pour tous les acteurs de la construction. Ce formidable outil ne dédouane pas pour autant les maîtres d’ouvrage de leur devoir de vigilance », affirme Frédéric Pradal, directeur général de Bativigie. « Ils doivent pouvoir s’assurer que les salariés intervenant sur le chantier sont en possession de la carte et bien sûr de la validité de cette dernière ». Pas question donc de se reposer sur la technologie seule.

F.T
photo de une : ©Bativigie
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Carte d’identification : Bati Vigie, pionnier en matière de contrôle sur les chantiers - Batiweb

Carte d’identification : Bati Vigie, pionnier en matière de contrôle sur les chantiers

Alors que la carte d’identification professionnelle des salariés du BTP est en test depuis le 5 décembre dernier, Frédéric Pradal, fondateur de Bati Vigie, partage son expertise sur le sujet. A l’instar de ce dispositif, son entreprise lutte elle aussi contre la fraude au travail détaché sur les chantiers. La carte d’identification professionnelle, de son côté, sera déployée sur l’ensemble du territoire national dans les mois à venir.
Travail illégal : Bativigie identifie les limites de la carte BTP - Batiweb

Travail illégal : Bativigie identifie les limites de la carte BTP

Deux ans après l’instauration d’une carte d’identification professionnelle du BTP, Frédéric Pradal, créateur de Bativigie, adresse plusieurs reproches à ce dispositif : le manque de généralisation à tous les acteurs, parmi lesquels les micro-entrepreneurs, la non-désactivation de la carte des intérimaires à la fin de leur mission, ou encore le manque d’informations et de pièces justificatives concernant les travailleurs détachés.
La FFB met en garde contre les arnaques à la carte BTP - Batiweb

La FFB met en garde contre les arnaques à la carte BTP

La Fédération Française du Bâtiment a publié mardi 3 mai sur son site un communiqué mettant en garde contre les arnaques à la carte BTP. En effet, de nombreux prestataires semblent profiter de la confiance ou du manque d’information des professionnels pour leur vendre de fausses cartes d'identification à un prix très élevé. L’occasion de faire un petit rappel informatif et de redoubler de vigilance.
L’application Bativigie lance sa nouvelle fonctionnalité « Coronavigie » - Batiweb

L’application Bativigie lance sa nouvelle fonctionnalité « Coronavigie »

Depuis 2015, l’application Bativigie permet de lutter contre le travail illégal en contrôlant l’identité de tous les intervenants sur chantier. Aujourd’hui, l’entreprise annonce lancer une nouvelle version de l’application intégrant « Coronavigie », une extension qui permet de vérifier que les opérateurs portent bien leurs EPI, et notamment leur masque, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter