L’Assurance maladie lance la subvention « Échafaudage + » Vie des sociétés | 16.07.19

Partager sur :
L’Assurance maladie – Risques professionnels a annoncé, le 27 juin dernier, le lancement de la subvention « Échafaudage + ». Destinée aux entreprises de moins de 50 salariés, elle vise à financer l’achat de nouveaux équipements afin de réduire les risques de chutes de hauteur. L’aide, plafonnée à 25 000 euros, peut varier selon les régions. Précisions.

« Échafaudage + » vise à protéger les salariés du secteur du bâtiment et des travaux publics. L’offre consiste en une subvention pour l’achat d’équipements adaptés. Plafonnée à 25 000 euros, elle permet d’aider les entreprises de moins de 50 salariés à financer de nouveaux matériels de montage et démontage en sécurité.

 

Les équipements concernés par la subvention sont :

 

  • Un échafaudage de pied admis à la marque NF (limité à 1 unité)
  • Un échafaudage roulant admis à la marque NF (limité à 3 unités), répondant aux critères précisés au cahier des charges.

 

En plus de l’achat d’un échafaudage, les entreprises peuvent bénéficier soit d’une aide à l’achat d’une remorque avec rack pour le transport des échafaudages (limité à 1 unités), soit à l’achat d’escaliers d’accès (limité à 5 unités); ces 2 options étant cumulables.

 

Vérifier le montant de l’aide

 

Pour bénéficier de l’aide, les entreprises doivent s’adresser à leur caisse régionale et compléter un dossier de réservation. Une fois la confirmation de réservation reçue (dans un délai de deux mois), un courrier doit-être renvoyé à l’Assurance maladie avec en copie, le ou les bons de commande détaillé(s).

 

L’aide sera alors versée en une seule fois par virement bancaire après réception et vérification des justificatifs suivant :

  • Duplicata des factures acquittées ;
  • Attestation sur l’honneur indiquant que l’entreprise est à jour sur ses cotisations ;
  • Un RIB original au nom de l’entreprise.

 

L’Assurance maladie – Risques professionnelles précise que la subvention varie selon les régions. Pour en connaître le montant, elle invite les entreprises à se rapprocher de leur caisse régionale (Carsat, CGSS, Cramif).

 

R.C

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter