L’ICSI et l’OPPBTP identifient 6 principes à appliquer pour la sécurité dans les projets de construction Vie des sociétés | 03.07.19

Partager sur :
A la suite d’un groupe de travail sur le développement de la culture de sécurité dans les projets de construction, mené conjointement par l’Institut pour une culture de sécurité industrielle (ISCI) et l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPTBTP), ces derniers annoncent la publication d’un ouvrage de 144 pages et d’un livret pratique de 20 pages détaillant les bonnes pratiques à adopter. Ces publications identifient 6 principes fondamentaux à mettre en œuvre à toutes les étapes d’un projet.

L’Institut pour une culture de sécurité industrielle (ICSI) et l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) publient un ouvrage qui présente les résultats de leur groupe d’échanges consacré au développement de la culture de sécurité dans les projets de construction. Ce « Cahier de la sécurité industrielle », destiné à tous les acteurs de la construction (dirigeants, maîtres d’œuvre, prestataires etc.), développe en 144 pages les bonnes pratiques à mettre en œuvre par tous les acteurs, à toutes les étapes du projet. Un livret pratique, intitulé « Développer une culture de la sécurité étape par étape », résume également les grands principes en 20 pages pour faciliter la mise en application.

 

« Nous voulons répondre aux attentes concrètes des acteurs du secteur de la construction, en capitalisant sur les expériences et bonnes pratiques. Ainsi, en plus d’un document de référence dans la collection des « Cahiers de la sécurité industrielle » de l’ICSI, le résultat de notre travail collectif est aussi publié sous la forme d’un livret de fiches pratiques » précise Amel Sedaoui, spécialiste des questions de sécurité et des facteurs organisationnels et humains (FOH) pour l'ICSI.

 

Les six principes fondamentaux à appliquer à chaque étape

 

Six principes fondamentaux, à mettre en place lors de chaque étape du projet, ont notamment été identifiés :

 

- La vision : partager une vision et des objectifs, en fédérant l’ensemble des acteurs autour d’une représentation commune du projet, de ses enjeux et de ses risques. Pour ce faire, le rôle de la maîtrise d’ouvrage est essentiel ;

- L’organisation technique : construire le cadre organisationnel du chantier, en faisant concorder les moyens alloués au projet et l’ambition de la maîtrise d’ouvrage en matière de sécurité ;

- Le management : co-construire un cadre référentiel commun de sécurité, en rassemblant le meilleur des bonnes pratiques déjà intégrées par chacun pour les partager sur le projet ;

- L’arbitrage : arbitrer et gérer les compromis, « car la réussite d’un projet dépend de la capacité à trouver un consensus entre différents domaines co-existants » ;

- La coopération : établir une relation de confiance entre donneurs d’ordre et partenaires du projet de construction, en favorisant la transparence, la bienveillance et l’implication de tous les acteurs du projet ;

- Le pilotage et la capitalisation : mesurer et améliorer en continu, notamment grâce aux retours d’expérience à tous les stades du projet.

 

Ces principes sont ensuite à appliquer à toutes les étapes du projet : lors de l’avant-projet, de la conception, des études, de la réalisation, puis de la réception.

 

Le rôle du maître d’ouvrage et du chef de projet devient alors essentiel : « La démarche que nous avons initiée avec l’ICSI et l’ensemble des spécialistes de la sécurité existait déjà dans les pays anglo-saxons, mais n’a encore jamais été déclinée dans un contexte lié à la culture française. Cette volonté en particulier d’associer de la sorte les maîtres d’ouvrage à la sécurité dans les chantiers représente une évolution majeure et une étape importante dans le développement de la prévention des risques » conclut Marc Girard, responsable conseil grandes entreprises à l'OPPBTP.

 

Pour consulter le livret pratique : https://www.icsi-eu.org/documents/296/livret-pratique_cs-construction_ok_web.pdf

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L’accueil au cœur de la 9e édition de la Journée de la Prévention

L’accueil au cœur de la 9e édition de la Journée de la Prévention

Chaque année, la Journée de la Prévention est l’occasion pour les salariés du BTP de revenir sur les risques professionnels auxquels ils s’exposent et, surtout, sur les gestes à adopter pour les éviter. L’événement, qui prend de plus en plus d’importance, reviendra cette année encore le 29 mars prochain avec une nouvelle thématique mise à l’honneur : l’accueil des salariés, sur le chantier ou à leurs postes de travail. Les détails.
Prévention des risques liés au bitume : deux nouveaux dépliants sont parus !

Prévention des risques liés au bitume : deux nouveaux dépliants sont parus !

En 2011, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé l’exposition aux fumées de bitumes lors des travaux de revêtements routiers comme possiblement cancérogène pour l’homme. Depuis, la profession et les organismes de prévention n’ont cessé de collaborer pour identifier les bonnes pratiques et en développer de nouvelles. Le 25 septembre dernier, l’INRS a présenté deux dépliants de prévention destinés aux chantiers de construction.
L’OPPBTP et Manpower, un partenariat gagnant-gagnant !

L’OPPBTP et Manpower, un partenariat gagnant-gagnant !

Depuis 2015, l’OPPBTP forme le personnel permanent des agences Manpower aux métiers du BTP et à leurs risques associés. L’initiative permet aux collaborateurs d’en savoir plus sur les différents acteurs d’un chantier et sur la réalité du terrain ; une façon de mieux comprendre les attentes des clients et d’effectuer « les meilleurs détachements ». En trois ans, 37 sessions de formation ont été organisées et 285 stagiaires ont été formés. Quant au taux de satisfaction ? Il atteint les 100% !
François Jallot, nouveau Directeur Sécurité – Structures – Feu du CSTB

François Jallot, nouveau Directeur Sécurité – Structures – Feu du CSTB

Ingénieur civil de formation, François Jallot rejoint le CSTB en tant que Directeur Sécurité Structures Feu. Spécialisé dans la prévention des risques dans le domaine de la construction, il aura notamment pour mission de développer une approche globale de la sécurité du parc bâti, vis-à-vis des risques liés à la solidité des structures et à l’incendie.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter