La carte de France des reprises de chantiers Vie des sociétés | 07.05.20

Partager sur :
Au regard de la crise du Covid-19, BTP Consultants publie chaque semaine, depuis le 4 avril, une « météo de la reprise des chantiers par territoire et par secteur ». À l’aube du déconfinement tant attendu, la situation sur les chantiers est-elle en train d’évoluer vers un retour massif de l’activité ?

C’est une météo particulière que nous livre le bureau de contrôle technique construction et de coordination SPS, BTP Consultants. Chaque samedi depuis le début du mois d’avril, il réalise une infographie des reprises de chantiers, en fonction des régions de France et des secteurs. En effet, le BTP, secteur « porteur de l’économie » comme le décrivait Patrick Liébus, Président de la Capeb, est fortement affecté par la crise liée au Covid-19. Le guide de l'OPPBTP ayant été publié et le déconfinement approchant, la situation est-elle en train de changer, les chantiers reprennent-ils massivement ? Pour répondre à ces questions, plus de 5 000 chantiers ont été analysés. 

 

Le 25 avril dernier, BTP Consultants recensait 78,5 % des chantiers fermés dans l’hexagone. En région, ce sont les chantiers d’Île-de-France qui ont le moins repris (13,3 %), suivi de la Nouvelle-Aquitaine (14,5 %), tandis que 31 % des chantiers de la région Grand-Est avaient déjà repris. Une semaine plus tard - le 2 mai -, le nombre de chantiers ouverts a augmenté de 23 %, à 21,5 %. La reprise des chantiers par région suit le cours du mois précédent, avec toutefois quelques petits changements. La Nouvelle-Aquitaine devient ainsi la région où les chantiers reprennent le moins, suivie par l’Île-de-France. Les chantiers des régions Nord-Ouest et des Hauts-de-France ont repris à plus de 20 %. De l’autre côté de l’hexagone, dans l’Est, les chantiers ont repris à plus de 30 %. Paradoxalement, le Grand-Est, particulièrement impacté par l'épidémie, est la région dans laquelle les chantiers ont le plus repris (34,5 %). 

 

Le pourcentage de chantiers ouverts entre le 25 avril et le 2 mai ©BTP Consultants
 

 

Vers une reprise immédiate ? 

 

Le 25 avril, moins de la moitié des chantiers fermés (41 %), souhaitaient une reprise du travail immédiate. La tendance s’inverse entre les régions dans lesquelles les chantiers ont le plus repris, et celles qui souhaitent reprendre immédiatement. 

 

Le poucentage de chantiers fermés souhaitant reprendre rapidement ©BTP Consultants

 

Tandis que les chantiers de l’Est ont repris à plus de 30 %, les chantiers restant fermés dans cette même partie de pays sont moins nombreux à souhaiter une reprise immédiate du travail (24,5 % en Provence-Alpes-Côte D’Azur, et 20,7 % dans le Grand-Est). Les autres régions souhaitent plus fortement une reprise rapide des chantiers (33 % en Île-de-France, 40,1 % en Nouvelle-Aquitaine, et 41,3 % dans les Hauts-de-France). Le 2 mai, l’ensemble des régions de l'ouest de l’hexagone souhaitaient plus fortement reprendre le travail, tandis que les chantiers fermés dans la région Est ne souhaitaient pas se précipiter dans la reprise des chantiers (22 % en Provence-Alpes-Côte d’Azur et 18,6 % dans le Grand-Est). 

 

Marché publics et marchés privés

 

Ce sont les chantiers privés qui ont le plus rouverts (24 % au 2 mai, contre 13 % des chantiers du marché public). Globalement, du 25 avril au 2 mai, pour les chantiers du marché public et privé, le nombre de chantiers ouverts a augmenté. La volonté de reprendre rapidement le travail a elle aussi légèrement augmenté (de 29 % à 30 % en une semaine pour le marché public, et de 32 % à 33 % pour le marché privé). 

 

Que ce soit pour les chantiers du public ou du privé, le nombre de chantiers ne souhaitant pas reprendre le travail a diminué, plus particulièrement dans le privé (de 49 % fin avril à 43 % début mai) que dans le public (61 % fin avril contre 57 % début mai). Selon BTP Consultants, l’écart entre les marchés publics et privés se maintient.

 

Le fort taux de reprise des chantiers dans l’Est est d’autant plus étrange qu’elle est une des régions les plus affectée par les cas de Covid-19, la région Nord-Ouest reste par ailleurs toujours classée dans le rouge sur la carte provisoire du déconfinement. 

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une plateforme de l’OPPBTP encourage l’entraide entre professionnels du BTP - Batiweb

Une plateforme de l’OPPBTP encourage l’entraide entre professionnels du BTP

L’OPPBTP lance une plateforme Internet mettant en relation les professionnels du BTP. Avec un objectif d’entraide pendant le coronavirus, ces professionnels peuvent échanger et partager leurs idées, notamment leurs ré-organisations, et leurs expériences terrain en vue de la reprise, à condition de créer un compte en ligne, leur permettant de consulter et contribuer au contenu de la plateforme.
L’Unsfa émet 36 propositions pour remettre la filière d'aplomb - Batiweb

L’Unsfa émet 36 propositions pour remettre la filière d'aplomb

Le 28 avril dernier, l’Union nationale des syndicats français d’architectes (UNSFA), a proposé 36 solutions pouvant permettre la relance de l’activité de la construction dans l’hexagone. Cette liste de mesures a été adressée au gouvernement et présentée au Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Énergétique (CSCEE). Retour sur ces propositions et les perspectives de reprise d'activité.
Resolving met à disposition un espace Covid-19 gratuit - Batiweb

Resolving met à disposition un espace Covid-19 gratuit

Revolving annonce apporter son soutien aux professionnels du BTP en incluant sur sa plateforme mobile un espace gratuit dédié à la gestion des chantiers et des salariés pendant la crise liée au Covid-19. L'objectif : les aider à organiser une reprise rapide des chantiers et à assurer leur continuité « dans de bonnes conditions sanitaires ».

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter