La Smart Buildings Alliance publie la charte d’utilisation du BIM Vie des sociétés | 02.03.18

Partager sur :
Souhaitant accompagner la transition numérique de l’industrie du bâtiment, la Smart Buildings Alliance a présenté le 26 février dernier sa charte d’utilisation du BIM. Adressée à l’ensemble des professionnels du secteur, et tout particulièrement aux maîtres d’ouvrage, celle-ci s’organise autour de 8 principes directeurs avec un objectif clairement défini : « constituer un référentiel ».
Alors que l’usage du BIM en France se démocratise peu à peu, la Smart Buildings Alliance a annoncé le 26 février la publication de la Charte d’Utilisation du BIM (CUB). Élaborée à l’attention des maîtres d’ouvrage, celle-ci « marque une étape importante » pour l’association.

« Cette charte vise à organiser les modalités opérationnelles d’utilisation du BIM de façon holistique dans le processus global d’un projet immobilier. Elle est donc à la fois destinée au donneur d’ordre à l’origine du projet immobilier réalisé en BIM, et à l’utilisateur final du bâtiment qui en récupèrera des données exploitables et valorisables », explique Nicolas Régnier, pilote de la commission BIM de l’association et président de Data Soluce.

« C’est une démarche unique à notre connaissance. La vision simplifiée et globale du BIM que nous portons dans cette charte est attendue par la profession : une quinzaine d’acteurs du secteur l’a d’ores et déjà signée. Le but étant bien sûr que toute la profession s’en empare », poursuit-il.

8 principes fondamentaux

Souhaitant faire de ce document un véritable référentiel, ses auteurs l’ont élaboré autour de 8 principes, dont la propriété des données, qui appartiennent au maître d’ouvrage, et la valeur contractuelle des maquettes numériques.

La SBA réclame également la création d’une maquette numérique unifiée, absolument nécessaire « pour éviter les doublons graphiques des maquettes numériques métiers graphique et data des différents livrables ». Ces derniers doivent d’ailleurs être directement mis en lien avec les attentes contractuelles.

Le respect des règles de commissionning et d’interopérabilité doit, lui aussi, être maintenu, et une organisation des données en amont mise en place. La SBA milite également en faveur d’un lien entre données ‘’statiques’’ et ‘’dynamiques’’, qui « communiquent par API sécurisées (Application programmable interface) ».

Enfin, l’association propose qu’« une information précise sur le traitement et la localisation » des données des maîtres d’ouvrage soit adoptée, « en conformité avec les lois européennes ».

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bâtiment connecté, où en est-on ?

Bâtiment connecté, où en est-on ?

A l’occasion du Salon de l’Immobilier d’entreprise (SIMI) 2017, la Charte « Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains » a été lancée. L’initiative, qui compte aujourd’hui 127 signataires, a défini un cadre de référence qui s’est concrétisé par la publication de référentiels techniques mais également par la mise en place de deux labels dédiés « Ready to Services » et « NF Habitat HQE » mention « bâtiment connecté ». Un an après le lancement de la démarche, où en est-on ?
Déploiement du BIM en France : « encore beaucoup de progression à faire » pour Emmanuel Di Giacomo

Déploiement du BIM en France : « encore beaucoup de progression à faire » pour Emmanuel Di Giacomo

Longtemps en retard sur le BIM, la France tente aujourd’hui d’inverser la tendance, avec un marché en pleine expansion qui témoigne de l’intérêt porté par les acteurs du BTP à cette technologie innovante. Spécialiste du sujet, Autodesk développe de nombreuses solutions visant à accompagner la transition numérique du bâtiment. Le point, en exclusivité, avec Emmanuel Di Giacomo, responsable du développement des écosystèmes BIM en Europe pour Autodesk.
Un immeuble en bois et en BIM signé Demathieu Bard

Un immeuble en bois et en BIM signé Demathieu Bard

Ce sont deux challenges pour un seul projet auxquels est actuellement confrontée l'agence Marne-la-Vallée du groupe Demathieu Bard. Cette dernière est en effet mobilisée sur la réalisation d'un immeuble tertiaire situé à Champs-sur-Marne (77), qui, en plus de disposer d'une structure bois, a été conçu en BIM. Tous les détails sur ce chantier qui s'annonce déjà comme une référence pour l'entreprise.
Mondial du Bâtiment : Jacques Mézard se félicite de l’engagement du secteur en faveur de la transition numérique

Mondial du Bâtiment : Jacques Mézard se félicite de l’engagement du secteur en faveur de la transition numérique

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a inauguré ce jeudi 9 novembre, le Mondial du Bâtiment. Lors de cette visite, il s’est dit fier de l’engagement des acteurs du bâtiment en faveur de la transition numérique et a assuré que le Gouvernement travaillait à la simplification des normes pour qu’il soit plus facile d’entreprendre. Il a également participé à la signature de la charte « Objectif BIM 2022 » lancée par le Plan Transition Numérique pour le Bâtiment.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter