Le groupe Alkern fait le bilan et se dit « prêt à relever le défi de la RE2020 » Vie des sociétés | 02.03.21

Partager sur :
Xavier Janin, le président du groupe Alkern, leader français du béton préfabriqué, animait ce mardi 2 mars une visioconférence afin de présenter les enjeux et défis du groupe pour 2021, et plus particulièrement à l’aube de la RE2020.

Depuis plus de 50 ans, Alkern est spécialisé dans la préfabrication de produits en béton en France et en Belgique. Le groupe conçoit et produit principalement des solutions pour le bâtiment (45 %), mais également pour l’aménagement extérieur (30 %), et les travaux publics (20 %). Aujourd’hui, la société possède 53 sites de production et emploie plus de 1 000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros. Conscient des nouvelles exigences du marché, Alkern a la volonté de fournir des solutions innovantes et compétentes afin de répondre, au mieux, aux besoins de ses clients.

Élu il y a tout juste un an à la présidence du groupe Alkern, Xavier Janin a fait le point, ce mardi 2 mars, sur les nouveaux enjeux du groupe à l’aube de la RE2020, et après une année particulièrement perturbée. 

Un rebond inattendu

La crise sanitaire liée au Covid-19 a eu des conséquences directes sur le secteur de la construction : la plupart des chantiers ont été à l'arrêt pendant plusieurs semaines. Pourtant, le groupe Alkern reprend rapidement ses activités. En effet, dès le 24 mars, une semaine seulement après l’annonce du premier confinement, Alkern reprend ses livraisons et redémarre progressivement son activité.

« Tout ce qu’on a pu mettre en place depuis le 24 mars s’est amélioré et enrichi par la suite. Nos équipes ont été remarquables, et il y a eu une véritable montée en puissance puisqu'on a pu rouvrir tous nos sites, avec un pilotage quotidien de l’activité, pour arriver à remonter à un niveau d’activité à peu près normalisé courant mai », explique Xavier Janin.

Selon le président du groupe, 2020 a été une année « inattendue ». En effet, de juin à décembre, Alkern a vu son activité aménagement extérieur progresser de +20 %, par rapport à 2019. Un chiffre qui s’explique notamment par l'investissement des Français dans leur habitat, mais également par l’explosion du marché GSB (grande surface de bricolage) qui prouve que les ménages ont plus que jamais ressenti le besoin de se sentir bien chez eux. Même constat pour l’activité bâtiment du groupe, puisqu’elle enregistre +10 % en 2020 : « Nous avons rattrapé le retard des chantiers arrêtés, mais surtout, il y a eu une bonne dynamique de ventes sur le second semestre de l’année », note Xavier Janin.

Prêt à relever le défi de la décarbonation ?

Depuis plus de 10 ans, le groupe désire améliorer l’impact carbone de ses solutions et souligne que le béton « a son rôle a joué dans cette RE2020 ». Pour ce faire, Alkern annonce avoir encore investi 2 millions d'euros en 2020 afin de préparer deux de ses sites à diminuer l’impact carbone des blocs-bétons.

Pour cela, le groupe explique utiliser des blocs isolés Alkern à la place de blocs traditionnels en remplaçant progressivement les produits d’origine pétrochimique (PSE) par une mousse 100 % minérale, pour les blocs Kosmo City et Kosmo R1.

Pour le marché des bâtiments à étage, le groupe propose R+Mur, une solution économique de parois bas-carbone. Cette solution combine des blocs de granulats courants rectifiés creux, des blocs-bétons isolés et des planelles isolantes. Avec R+Mur, Alkern optimise sa performance thermique et environnementale ainsi que son coût lié à la construction puisque « par rapport aux maçonneries traditionnelles, R+Mur vous fais économisez jusqu’à 10€/m2 ».

Alkern envisage d'accélérer sa digitalisation

Encore aujourd’hui, le secteur du BTP reste très peu digitalisé. Face à ce constat, Alkern comprend qu’il est temps de finaliser sa transformation digitale et ce, en réinventant son processus de travail. Comme la plupart des entreprises, Alkern a dû trouver de nouvelles manières de travailler (outils de réunion à distance performants, numérisation de certains process…). Le groupe souhaite également une organisation « au plus proche de ses clients » afin de les informer, au mieux, sur leurs produits et services. Pour ce faire, le groupe a décidé de mettre en place des outils digitaux d’interactions et lance ainsi son projet « e-business ».

Quels sont les services ? Quels sont les processus que l’on peut digitaliser ? Comment donner de nouvelles informations aux clients sur les produits ou sur une livraison qui va avoir lieu ? Comment partager efficacement ces informations ? « Ce sont à ces questions que nous allons essayer de répondre afin de satisfaire dans la mesure du possible les besoins de nos clients et de nos partenaires. D’ailleurs, notre toute première étape a été de revoir et de moderniser l’ensemble du site d’Alkern », explique Xavier Janin. 

Une initiative qui devrait donc voir le jour rapidement !

 

Marie Gérald 

Photo de Une : Alkern

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Quatre industriels français du bloc béton s'associent - Batiweb

Quatre industriels français du bloc béton s'associent

Alkern, BIP Bétons, Fabemi et Pradier Blocs, viennent de se réunir pour créer le groupement leader du bloc béton en France : Franceblocs, avec Lafarge France pour partenaire technique. L’offre est structurée autour des blocs bétons standards (blocs à maçonner, bloc à bancher et blocs à coller) et des matériaux isolants, à savoir les planelles et les blocs isolants.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter