Le projet « BTP Mobilité+ » du CCCA-BTP de nouveau soutenu par l'UE Vie des sociétés | 15.07.20

Partager sur :
Depuis 2014, le CCCA-BTP travaille à développer la mobilité européenne des apprentis du BTP pour leur permettre de perfectionner leurs compétences à l'étranger et de gagner en employabilité. Cette année encore, le projet « BTP Mobilité+ » a reçu le soutien de l'Union européenne, à travers une subvention de 800 000 euros, qui permettra de financer la mobilité de 720 apprentis et formateurs sur deux ans.

Quelques jours après avoir élu le remplaçant de Jean-Christophe Repon, désormais président de la Capeb, le CCCA-BTP annonce que son projet « BTP Mobilité+ », qui accompagne la mobilité des apprentis du BTP, vient d'obtenir une nouvelle subvention de 800 000 euros dans le cadre du programme Erasmus+ de l'Union européenne.

 

Depuis 2014, 2 500 apprentis du BTP ont déjà bénéficié de ce programme. Avec cette nouvelle subvention, ce sont 720 apprentis et maîtres d'apprentissage qui seront soutenus pendant deux ans, entre le 1er octobre 2020 et le 30 juin 2022, dans leur projet de mobilité.

 

Mobilité des apprentis : plus d'autonomie et d'ouverture d'esprit

 

82 % des apprentis participant à ces actions de mobilité préparent un brevet professionnel à composante européenne (BPCE). Cela peut être pour apprendre le métier de maçon, d'électricien, de couvreur, de carreleur, de peintre décorateur, de serrurier-métallier, d'installeur sanitaire, d'installateur thermique, ou un métier en lien avec les travaux publics. Ce BPCE comprend deux périodes de formation de deux semaines minimum dans un autre pays européen, sur une période de deux ans.

 

Les apprentis peuvent notamment être formés en Allemagne, en Belgique, en Italie, en Espagne, au Portugal, au Danemark, en Finlande, en Estonie, à Chypre ou à Malte.

 

Le CCCA-BTP souligne que ces expériences permettent d'accroître l'autonomie, l'ouverture d'esprit, les connaissances et l'employabilité des apprentis.

 

Avec ce nouveau projet, l'organisme souhaite désormais développer ce type d'expériences pour les apprentis en CAP, en bac professionnel, en BTS, et dans l'enseignement supérieur.

 

Les maîtres d'apprentissage et les formateurs des CFA représentent également 15 % des bénéficiaires. La mobilité peut être pour eux un moyen de perfectionner leurs compétences professionnelles dans un autre pays, et de mieux accompagner les jeunes qu'ils forment dans leur parcours européen.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Formation professionnelle : le CCCA-BTP négocie et signe un accord GPEC inédit  - Batiweb

Formation professionnelle : le CCCA-BTP négocie et signe un accord GPEC inédit

Le CCCA-BTP et les organisations syndicales représentatives de salariés ont signé un accord GPEC (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) « historique et inédit ». L’objectif, repenser les parcours de formation des collaborateurs des CFA du BTP et les accompagner dans leur montée en compétences pour proposer aux apprenants et aux entreprises une offre de services « élargie et enrichie ».
20 mesures pour transformer l’apprentissage    - Batiweb

20 mesures pour transformer l’apprentissage

Le Gouvernement a dévoilé, vendredi 9 février, les premières mesures de son projet de réforme sur l’apprentissage. Les 20 propositions formulées visent à redonner toute son attractivité au statut d’apprenti et à lever les freins à l’embauche. La Capeb et le CCCA-BTP ont d’ores et déjà salué les grands axes de la réforme qui font écho aux ambitions anticipées par *Transform’BTP.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter