Le recyclage de PVC atteint un niveau record en France et en Europe Vie des sociétés | 14.05.14

Partager sur :
VinylPlus, programme de développement durable de l'industrie européenne, a enregistré un nouveau record en termes de recyclage du PVC : en 2013, près de 445 000 tonnes de PVC ont été recyclés à travers l'Europe. En France, les quantités recyclées ont augmenté de 67 % par rapport à 2012 pour atteindre un niveau inégalé de 43 578 tonnes.

A l'occasion du Forum sur le développement durable de l'industrie vinylique à Rome le 8 mai dernier, le président du programme européen VinylPlus* Michael Träger a présenté les chiffres du recyclage de PVC.

En 2013, il a atteint un niveau record avec 444 468 tonnes de PVC recyclés en Europe : des résultats « en ligne avec l'objectif de recycler 800 000 tonnes de PVC par an en 2020 », selon les producteurs de matières plastiques réunis au sein de l'association PlasticsEurope.

Les chiffres atteignent également un niveau inégalé en France. Les quantités enregistrées par VinylPlus ont augmenté de 67% par rapport à 2012 pour atteindre 43 578 tonnes de PVC recyclés.

« Nous sommes très fiers de montrer comment VinylPlus progresse régulièrement vers l’atteinte de ses objectifs. La collaboration forte entre les groupes sectoriels, les sociétés et les associations de l’industrie du PVC, ainsi que la contribution effective de nos partenaires sont au cœur de notre engagement de progrès », a souligné Michael Träger.

Vers de nouvelles solutions de recyclage

En 2013, la filière a pourtant été confrontée à un problème de taille. « L’impact potentiel des réglementations européennes sur le recyclage, du fait de la présence possible « d’additifs historiques » (des substances qui ont cessé d’être utilisées dans la fabrication des produits neufs en PVC, mais qui sont encore contenues dans le PVC recyclé, ndlr) dans les déchets de PVC, a posé un sérieux défi à l’industrie », souligne le communiqué des producteurs de matières plastiques.

Finalement, VinylPlus a enregistré une diminution de 81,4 % de l’utilisation des stabilisants à base de plomb dans l’UE-27, et est ainsi « tout à fait en ligne avec son objectif d’une substitution totale d’ici à fin 2015 ». En 2014, l’engagement de VinylPlus concernant cet objectif sera étendu à l’UE-28.

VinylPlus a aussi continué à supporter les projets techniques de ses membres destinés à trouver de nouvelles solutions de recyclage. En France, une technologie et une filière de recyclage ont été recherchées pour les emballages en PVC rigide (barquettes, blisters) susceptibles d’être collectés dans le cadre de l’extension des consignes de tri à tous les emballages plastiques. En outre, une autre étude a été lancée pour trouver une filière de recyclage locale aux déchets de revêtements de sols post-consommation.

Zoom sur VinylPlus

Lancé en 2011, VinylPlus est le nouvel Engagement Volontaire décennal de l’industrie européenne du PVC en faveur du développement durable. Ce programme a été conçu dans un processus ouvert de dialogue avec toutes les parties prenantes, incluant l’industrie, les ONG, les régulateurs, les pouvoirs publics et les utilisateurs.

Cinq défis clés ont été identifiés, sur la base des Conditions du système pour une société durable établis par The Natural Step. La portée géographique du programme s’étend à l’UE-27 ainsi que la Norvège et la Suisse. 

En Novembre 2013, VinylPlus est devenu membre de la Plateforme de l’Industrie Verte (GIP), une initiative conjointe de l’Organisation pour le Développement Industriel (UNIDO) et du Programme pour l’Environnement (UNEP) des Nations Unies.

C.T
© hansenn - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Point.P et Suez s’associent pour déployer le service Batireprise

Point.P et Suez s’associent pour déployer le service Batireprise

En 2017, Suez a lancé une nouvelle offre visant à faciliter la mise en conformité des distributeurs de matériaux avec l’obligation de reprise des déchets de leurs clients. Dès le lancement de « Batireprise », la société a trouvé en Point.P un allié de taille pour déployer le service. Vendredi 4 octobre, les deux associés ont inauguré, à Villeurbanne, une nouvelle déchèterie multiflux. Précisions.
Feuille de route économie circulaire : le BTP souhaite plus de concertation

Feuille de route économie circulaire : le BTP souhaite plus de concertation

Dans le cadre de la Feuille de route économie circulaire (FREC), quatorze organisations professionnelles des filières « Bâtiment » et « Déchets » s’étaient associées, en décembre 2018, pour plancher sur la question de la reprise des déchets du secteur et leur recyclage. Alors que les conclusions viennent d’être présentées, elles demandent à pouvoir « débattre sérieusement » avec le Gouvernement. Elles pointent en effet un manque de concertation.
L'Ademe identifie 23 freins au réemploi des matériaux de construction

L'Ademe identifie 23 freins au réemploi des matériaux de construction

Afin d'encourager le réemploi des matériaux de construction, l'Ademe vient de mener une étude pour identifier les freins et les blocages liés à cette pratique dans le secteur du BTP. Entre normes pas toujours bien définies et manque d'informations des acteurs, il reste encore du chemin à parcourir pour démocratiser le recyclage et le réemploi. Pourtant, les bénéfices seraient chiffrables à court et moyen termes, selon l'Ademe.
Gruau lance une benne innovante dédiée aux déchets du BTP

Gruau lance une benne innovante dédiée aux déchets du BTP

Alors que seulement 35% des déchets du second œuvre font l’objet d’une valorisation, Gruau, constructeur carrossier, vient tout juste de développer une benne innovante. Baptisée Kerock, sa composition lui offre une capacité de chargement importante combinée à une forte résistance. Un outil supplémentaire pour répondre aux objectifs de la loi sur la transition énergétique, qui vise la valorisation de 70% des déchets du BTP.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter