Les entreprises du BTP disposent d'un nouveau portail de services en ligne Vie des sociétés | 31.01.14

Partager sur :
La Fédération française du bâtiment (FFB) et la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) viennent de lancer leur nouveau portail de gestion et de services en ligne. Connu précédemment sous le nom e-bat, le nouveau site e-btp propose aux entreprises plusieurs services, gratuits et payants, pour simplifier leur activité et leur gestion. Une manière de faire prendre le virage numérique à l'ensemble de la profession.

« En 2005, le taux d'équipement informatique était inférieur à la moyenne nationale, la part d'investissement inférieure de 6 points à la moyenne française, seule une entreprise sur deux bénéficie d'une connexion Internet haut débit et 15% des TPE disposent d'un site web », rappelle le site e-btp, créé dans le but de faire gravir, à toutes les entreprises du Bâtiment, « l'escalier numérique », chacune à son rythme.

Jusqu'en décembre 2013, le site Internet se nomme e-bat mais il évolue en janvier dernier pour proposer davantage de services aux entreprises de la FFB et de la FNTP. L'inscription est gratuite et sans engagement. Elle permet aux artisans et chefs d’entreprise, ainsi qu’à leurs salariés, de disposer d’un compte individuel et personnalisable.

Sur ce portail, ils peuvent accéder à plusieurs services utiles voire nécessaires à la gestion et au développement d’une entreprise ainsi que des offres promotionnelles sur une sélection de produits. Veille des marchés public, suivi de chantier, devis, paie externalisée, création d'un site web, ces services sont répartis entre des offres gratuites et payantes.

D’autres solutions proposées par des éditeurs de référence reconnus dans le monde de la construction seront intégrés dans les mois à venir : nouveaux outils de gestion du marché, aide à la réponse dématérialisée du marché public et déploiement d'un nouveau forum optimisé afin de fournir aux entreprises une offre encore plus complète.

C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Vers la création d’un OPCO de la Construction ?

Vers la création d’un OPCO de la Construction ?

Neuf organismes incontournables du BTP ont publié hier, lundi 29 octobre 2018, un communiqué de presse commun annonçant leur volonté de créer un Opérateur de compétences (OPCO) de la Construction ouvert à toutes les branches concernées. Cette initiative permettra notamment de développer les compétences des salariés et de répondre aux besoins des entreprises.
Pour sa 15e édition, Batissiel Plus devient « Les Génies de la Construction ! »

Pour sa 15e édition, Batissiel Plus devient « Les Génies de la Construction ! »

Nouveau changement pour le concours Batissiel ! Rebaptisé Batissiel Plus en avril dernier, il devient « Les Génies de la Construction ». Dans un communiqué, les partenaires de l’événement expliquent avoir choisi un nom qui reflète la diversité des métiers du BTP et incarne les enjeux auxquels les acteurs du secteur doivent répondre. Pour cette 15ème édition, les élèves candidats devront articuler leurs projets autour des problématiques suscitées par l’évolution d’un territoire intelligent, durable et connecté.
Femmes dans le BTP : des métiers de plus en plus adaptés

Femmes dans le BTP : des métiers de plus en plus adaptés

« Milieu masculin », « nécessaire force physique », « forte pénibilité » etc. Laure Saillour, dirigeante-franchisée de l’agence Attila Le Mans, décrypte les idées reçues sur le BTP et rappelle que les femmes sont pourtant les bienvenues dans un secteur qui offre de nombreuses opportunités professionnelles à des postes très variés. Selon la FFB, les femmes ne représentent encore que 12,3% des effectifs dans le bâtiment.
Capeb, FFB et FNTP reviennent sur les annonces d’Edouard Philippe

Capeb, FFB et FNTP reviennent sur les annonces d’Edouard Philippe

Au lendemain du discours d’Edouard Philippe à l’Assemblée nationale, Capeb, FNTP et FFB font part de leurs inquiétudes. Remise en cause de la déduction forfaitaire, GNR… les syndicats interpellent le Gouvernement. Les mesures annoncées reviendraient à faire porter « au seul secteur du BTP » la moitié des 5 milliards d’euros d’économies recherchées par les pouvoirs publics.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter