Les géomètres-experts proposent une antisèche à Emmanuel Macron Vie des sociétés | 18.01.19

Partager sur :
Les géomètres-experts proposent une antisèche à Emmanuel Macron
Alors qu’Emmanuel Macron séchait sur la question du bornage et des géomètres-experts mardi 15 janvier lors de la première séance du grand débat public, inauguré, à Grand-Bourgtheroulde, l’Ordre des géomètres-experts et l’Union Nationale des géomètres-experts ont réagi avec second degré en publiant le lendemain un billet d’humeur humoristique présenté comme une « antisèche » pour le Président de la République. L’occasion pour eux de rappeler - plus sérieusement - leur rôle.
A la fois amusés et peut-être aussi un peu consternés par la réaction du Président de la République face à la question d’un maire concernant la place du géomètre-expert dans le bornage d’un lotissement, la profession a décidé de publier une « antisèche » pour expliquer leur rôle primordial dans le quotidien des Français, et notamment dans le respect de la propriété privée, « droit protégé par la Constitution », soulignent-ils.

L’« antisèche » pour le Président commence par définir la notion de bornage, « une opération qui définit juridiquement et matérialise sur le terrain les limites des propriétés privées », et qui est au cœur des activités du géomètre-expert.

2000 géomètres-experts pour assurer le respect de la propriété privée

« Le géomètre-expert est un professionnel libéral qui dresse les plans et les documents topographiques qui délimitent les propriétés foncières. Il bénéficie de la liberté d’installation et ses tarifs sont libres » poursuivent les professionnels. Ils rappellent également que le géomètre-expert est le seul habilité à « dire la propriété » en fixant les limites des biens fonciers.

La profession insiste sur sa mission d’intérêt général et son rôle concernant le respect de la propriété privée « constituant l’un des fondements de la vie en société ». « Cet enjeu public majeur explique pourquoi la profession est réglementée et encadrée par la loi. Pour exercer son activité, un géomètre-expert doit être inscrit au tableau de l’Ordre des géomètres-experts. Il est également soumis à de nombreuses obligations : respect de règles déontologiques, formation continue, assurance, transparence du prix de ses prestations, indépendance », ajoutent les signataires du billet.

Si près de 2000 géomètres-experts sont inscrits au tableau de l’Ordre, le billet souligne que la branche concerne toutefois 9000 salariés.

Jean-François Dalbin, Président du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts et Régis Lambert, Président de l’Union Nationale des géomètres-experts ont également rappelé qu’« être géomètre-expert, c’est exercer une profession plurielle » et que, jouant « un rôle incontournable dans l’aménagement et la gestion des territoires, il se trouve au cœur de la vie des concitoyens ».

Rebondissant sur le contexte de grand débat public et de proximité avec les citoyens, les professionnels en ont profité pour lancer une invitation à Emmanuel Macron « : Les géomètres-experts seraient ravis de pouvoir rencontrer le Président de la République pour lui présenter plus en détails la profession et lui exposer les nombreuses facettes qui composent son quotidien », concluent les signataires.

C.L
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bilan et perspectives de l’Union nationale des géomètres-experts (UNGE)

Bilan et perspectives de l’Union nationale des géomètres-experts (UNGE)

L’Union nationale des géomètres–experts (UNGE) est revenue ce vendredi 25 janvier sur son bilan de l’année 2018 et sur les perspectives à venir lors d’une conférence de presse. L’occasion de faire le point sur les objectifs de la profession avant les Rencontres nationales annuelles, organisées le 8 février au Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux.
Les géomètres-experts lancent une campagne de recrutement

Les géomètres-experts lancent une campagne de recrutement

Il y a quelques semaines, lors d’une conférence de presse, les géomètres-experts se félicitaient d’une année 2018 marquée par une croissance de l’activité d’environ 2 à 3%. Ils regrettaient néanmoins la pénurie de main d’œuvre indiquant qu’entre 200 et 300 postes étaient encore à pourvoir. Jeudi 14 février, la profession a lancé sa campagne « marque employeur » dont l’objectif est d’attirer de nouveaux talents. Sont notamment visés les étudiants et futurs étudiants.
L’UNGE prépare ses Rencontres nationales

L’UNGE prépare ses Rencontres nationales

Intervenant notamment sur les problématiques liées au foncier et à l’urbanisme, l’UNGE, le syndicat des géomètres-experts, s’est réunie ce mercredi 17 afin de révéler ses ambitions pour 2018. Dans sa ligne de mire : le projet de loi logement, pour lequel l’organisme a formulé trois propositions en faveur des professionnels qu’il représente, mais également des consommateurs. Ces dernières seront discutées lors des Rencontres nationales de l’UNGE, en février prochain.
La Chambre syndicale nationale des géomètres topographes en guerre contre les géomètres experts

La Chambre syndicale nationale des géomètres topographes en guerre contre les géomètres experts

C’est un véritable « coup de gueule » qu’a poussé la Chambre syndicale nationale des géomètres topographes (CSNGT) ce 20 décembre ! L’organisme a en effet adressé une lettre ouverte dans laquelle il affirme avoir porté plainte contre l’Ordre des géomètres experts et Daniel Labetoulle, commissaire du gouvernement, à qui il reproche des « pratiques commerciales trompeuses ». Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter